1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. BNP Paribas
  6. Actualités
  7. Synthèse
    BNP   FR0000131104

BNP PARIBAS

(BNP)
  Rapport
Temps réel Euronext Paris  -  20/05 17:35:28
53.71 EUR   +0.98%
19/05BOURSE DE PARIS : Paris dans le rouge sur fond d'inflation
AW
19/05EMPRUNT : Sparebank 1 SMN lève 175 millions de francs, échéance 2027
AW
19/05FRÉDÉRIC OUDÉA : changement d'ère
AO
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

BNP Paribas : Septembre 2021 - La Lettre des actionnaires

28/09/2021 | 17:02

SEPTEMBRE 2021

LES RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2021

Force du modèle et performance élevée

L'ESSENTIEL

L'ACTIVITÉ / LES REVENUS

+ 4,6 %

+ 5,5 % par rapport au 1S2019

+ 5,2 %

- 1,3 %

REVENUS DES PÔLES OPÉRATIONNELS (⁜EN M€⁜)

AUGMENTATION DES REVENUS

+ 4,4 %

+ 4,6 %

par rapport à 1S2020

+ 1,8 % HAUSSE MODÉRÉE DES FRAIS DE GESTION

1S2021/1S2020

par rapport à 1S2020

+ 2,8 pts EFFET DE CISEAUX TRÈS POSITIF

+ 5,5 %

886 635 032

544 080 976

107 076 384

1S2021/1S2019

7 7 8

8 8 7

6 7 7

4,7 Md€

Domestic

International

CIB

Groupe

RÉSULTAT NET PART DE GROUPE

Markets*

Financial Services

+ 30,6 % par rapport à 1S2020

1S2019

1S2020

1S2021

1S2021/1S2020

+ 6,7 % par rapport au 1S2019

* Intégrant 100 % de la Banque Privée en France (hors effets PEL/CEL), en Italie, en Belgique

et au Luxembourg.

RENTABILITÉ annualisée au premier semestre 2021 des fonds propres tangibles1 :

10,6 %

LE BILAN

UNE STRUCTURE FINANCIÈRE TRÈS SOLIDE

ACTIF NET COMPTABLE TANGIBLE PAR ACTION 2

+ 7,2 % par an en moyenne

76,3 €

depuis le 31 décembre 2008

DIVIDENDE COMPLÉMENTAIRE

1,55 €3

Ratio « Common Equity Tier 1 » 4

Réserve de liquidité instantanément mobilisable

12,9 % 488 Md€

soit plus d'un an de marge de manœuvre par rapport aux ressources de marché

Distribution d'un dividende ordinaire complémentaire de

1,55 €3, portant le total des dividendes payés en 2021 à 2,66 € par action, soit 50 % du résultat 2020 conformément à la politique de distribution du Groupe.

Non réévalués. Réévalué. Sous réserve de l'approbation de l'Assemblée Générale

1.2021,. 3.

du 24 septembre détachement le 28 septembre 2021, paiement le 30 septembre 2021. 4. Y compris dispositions transitoires IFRS9.

ÉDITORIAL

Jean Lemierre

Jean-Laurent Bonnafé

Président

Administrateur

Directeur Général

SOLIDE PROGRESSION DES RÉSULTATS - REBOND ET POTENTIEL DE CROISSANCE AVÉRÉS

Chers actionnaires,

L'activité reprend de façon très dynamique ce semestre, en particulier au second trimestre 2021, dans un contexte de rebond de l'activité économique avec l'évolution de l'environnement sanitaire, présentant néanmoins des dynamiques différentes en fonction des zones géographiques, des secteurs et des métiers. Dans ce contexte, BNP Paribas confirme la force de son modèle diversifié et son potentiel de croissance au-delà du rebond avéré au premier semestre. Le Groupe délivre ainsi des performances semestrielles élevées et à des niveaux très supérieurs à ceux de 2019. Le Groupe est ainsi bien positionné pour poursuivre sa croissance.

Sur l'ensemble du premier semestre, le produit net bancaire, à 23,6 milliards d'euros, progresse de 4,6 % par rapport au premier semestre 2020 et de 5,5 % par rapport au premier semestre 2019.

Dans les pôles opérationnels, les revenus sont en hausse de

2,7 %1, enregistrant :

  • une progression de 5,2 % dans Domestic Markets2, portée par la croissance dans les réseaux (en particulier en France) et une très bonne performance des métiers spécialisés, notamment Arval ;
  • une augmentation de 3,0 % dans International Financial Services à périmètre et change constants3, en lien avec la forte hausse dans les métiers d'épargne et de gestion d'actifs, la bonne progression de BancWest et un contexte moins favorable pour les autres métiers ;
  • une croissance de 4,4 % pour CIB (+ 20,9 % par rapport au premier semestre 2019), en progression dans les trois métiers.

Les frais de gestion du Groupe, à 15,8 milliards d'euros, sont en hausse de 1,8 %, permettant de dégager un effet de ciseaux très positif (+ 2,8 points). Les frais de gestion des pôles opérationnels sont en hausse de 1,1 % par rapport au premier semestre 2020 : ils augmentent de 1,5 % pour Domestic Markets, du fait de l'accompagnement de la croissance dans les métiers spécialisés et le rebond de l'activité dans les réseaux ; ils sont en hausse de 2,1 %

  • périmètre et change constants4 pour International Financial Services ; enfin, ils augmentent de 4,3 % chez CIB en raison de la croissance de l'activité et de l'impact des taxes soumises à IFRIC 21.

Le coût du risque s'établit à 40 points de base des encours de crédit à la clientèle, à un niveau bas.

Au total, le résultat net part du Groupe s'élève à 4,7 milliards d'euros, en hausse de 30,6 % par rapport au premier semestre 2020 et de 6,7 % par rapport au premier semestre 2019.

La rentabilité annualisée des fonds propres tangibles non réévalués est ainsi égale à 10,6 % et reflète les solides performances du Groupe grâce à la force du modèle diversifié et intégré et confirme le rebond et le potentiel de croissance avérés de ses activités.

Au 30 juin 2021, le ratio « Common Equity Tier 1 » s'élève à 12,9 %5. La réserve de liquidité du Groupe, instantanément mobilisable, est de 488 milliards d'euros, soit plus d'un an de marge de manœuvre par rapport aux ressources de marché.

L'actif net comptable tangible par action6 s'élève à 76,3 euros, soit un taux de croissance moyen annuel de 7,2 % depuis le 31 décembre 2008, illustrant la création de valeur continue au travers des cycles économiques.

Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée Générale des actionnaires de verser un dividende ordinaire de 1,55 euro par action payable en numéraire. Ce dividende vient en complément du dividende de 1,11 euro par action payé le 26 mai 2021, et porte le total des dividendes payés en 2021 à 2,66 euros, soit un taux de distribution de 50 % du résultat net part du Groupe de l'année 2020.

La politique de distribution du Groupe sera revue dans le cadre notamment du plan stratégique 2025 et annoncée

  • l'occasion de la présentation des résultats annuels en février 2022.

Nous vous remercions très sincèrement de votre confiance et de l'attachement que vous manifestez à BNP Paribas.

1. + 5,6 % à périmètre et change constants. 2. Intégrant 100 % des Banques Privées des réseaux domestiques. 3. - 1,3 % à périmètre et change historiques. 4.- 2,2 % à périmètre et change historiques. 5. CRD 4 ; y compris dispositions transitoires IFRS 9. 6. Réévalué.

02 - LA LETTRE DES ACTIONNAIRES - SEPTEMBRE 2021

RÉSULTATS FINANCIERS ET OPÉRATIONNELS

RÉSULTATS SEMESTRIELS COMPARÉS

En millions d'euros

1S2021

1S2020

1S21/1S20

Produit net bancaire

23 605

22 563

+ 4,6 %

Frais de gestion

- 15 769

- 15 495

+ 1,8 %

Résultat brut d'exploitation

7 836

7 068

+ 10,9 %

Coût du risque

- 1 709

- 2 873

- 40,5 %

Résultat d'exploitation

6 127

4 195

+ 46,0 %

Éléments hors exploitation

890

726

+ 22,6 %

Résultat avant impôt

7 017

4 921

+ 42,6 %

Impôt sur les bénéfices

- 2 162

- 1 157

+ 86,9 %

Intérêts minoritaires

- 176

- 183

- 3,8 %

Résultat net part du Groupe

4 679

3 581

+ 30,6 %

Coefficient d'exploitation

66,8 %

68,7 %

- 1,9 pt

Rentabilité des Fonds Propres tangibles

10,6 %

8,7 %

+ 1,9 pt

LES PÔLES OPÉRATIONNELS

RETAIL BANKING & SERVICES

DOMESTIC MARKETS

Au cours du premier semestre 2021, le pôle Domestic Markets a enregistré de très bons résultats avec une dynamique commerciale soutenue.

Les encours de crédit augmentent de 5,2 % par rapport au premier semestre 2020, en hausse dans tous les métiers avec une bonne progression des crédits aux entreprises et aux particuliers. Les dépôts augmentent de 10,5 % par rapport au premier semestre 2020, en lien avec les effets de la crise sanitaire sur le comportement des clients. Dans un contexte porteur, le développement des commissions est soutenu. La progression de l'épargne hors-bilan est forte (+ 15,5 % par rapport au 30 juin 2020) bénéficiant d'un effet de marché favorable. L'activité transactionnelle a repris avec notamment une hausse du nombre des transactions1 des entreprises de 14 % par rapport au premier semestre 2020. L'accélération des usages digitaux se poursuit avec près de 5 millions de connexions quotidiennes aux applications mobiles2 au 30 juin 2021.

Le produit net bancaire3, à 8,0 milliards d'euros, est en hausse de 5,2 % par rapport au premier semestre 2020, avec une progression dans les réseaux4 portée par la hausse des commissions notamment financières et la croissance liée à l'activité de crédit partiellement compensée par l'impact de l'environnement de taux bas et la forte hausse dans les métiers spécialisés avec une très nette progression d'Arval. Les frais de gestion3, à 5,5 milliards d'euros, augmentent de 1,5 % par rapport au premier semestre 2020 ; ils sont stables dans les réseaux et en hausse dans les métiers spécialisés, en lien avec leur croissance.

Au total, le résultat avant impôt5 du pôle s'établit à 1,8 milliard d'euros, en forte hausse par rapport au premier semestre 2020 (+ 24,7 %).

INTERNATIONAL FINANCIAL SERVICES

International Financial Services présente un bon niveau de résultats et une activité commerciale soutenue, malgré les effets de la crise sanitaire. L'activité de Personal Finance est en reprise, avec un rebond de la production sur tous les canaux de distribution et une amélioration du coût du risque. Les réseaux de détail à l'international6 font montre d'une bonne dynamique commerciale, avec une augmentation des commissions et un rebond confirmé de la production de crédits notamment aux particuliers. Le pôle démontre également une très bonne performance des activités d'épargne et de gestion d'actifs, avec une très bonne collecte nette (+ 17,2 milliards d'euros sur l'ensemble du premier semestre 2021). Enfin, l'activité sous-jacente de l'Assurance est bonne et celle du métier Real Estate poursuit sa reprise.

Le produit net bancaire, à 8,0 milliards d'euros, progresse de 3,0 % à périmètre et change constants (- 1,3 % à périmètre et change historiques) par rapport au premier semestre 2020. Il enregistre une forte progression des métiers d'épargne et de gestion d'actifs portée notamment par un contexte de marché favorable et une bonne progression de BancWest, compensées par un repli de Personal Finance en lien avec la crise sanitaire et l'effet d'un contexte moins favorable pour Europe Méditerranée. Les frais de gestion, à 5,1 milliards d'euros, augmentent de 2,1 % à périmètre et change constants, et reculent de 2,2 %

  • périmètre et change historiques. Le pôle dégage un effet de ciseaux positif (+ 0,9 point7).
    Le résultat avant impôt d'International Financial Services s'établit ainsi à 2,4 milliards d'euros, en très forte hausse de 50,2 % par rapport au premier semestre 2020 à périmètre et change historiques et de 52,6 % à périmètre et change constants.

1. Nombre de paiements reçus et émis, tous supports confondus, au cours du semestre par la clientèle des entreprises sur le périmètre de Domestic Markets. 2. En moyenne au second trimestre - Périmètre : clients particuliers, professionnels et Banque Privée des réseaux de DM ou de banques digitales (y compris Allemagne, Autriche) et de Nickel.

Intégrant 100 % de la Banque Privée en France (hors effets PEL/CEL), en Italie, en Belgique et au Luxembourg. 4. BDDF, BNL bc et BDDB. 5. Hors effets PEL/CEL de + 20 millions d'euros

contre + 2 millions d'euros au premier semestre 2020. 6. Europe Méditerranée et BancWest. 7. À périmètre et change constants.3.

SEPTEMBRE 2021 - LA LETTRE DES ACTIONNAIRES - 03

CORPORATE & INSTITUTIONAL BANKING (⁜CIB⁜)

CIB enregistre un très bon niveau de résultats. Au cours du premier semestre 2021, le pôle concrétise des opérations de développement avec l'achèvement d'une première vague de transfert des clients de l'activité prime brokerage de Deutsche Bank et la finalisation de l'acquisition d'Exane en juillet 2021.

Les revenus du pôle, à 7,4 milliards d'euros, progressent de 4,4 % par rapport au premier semestre 2020 (+ 8,6 % à périmètre et change constants). Portés par la diversification des métiers et le développement des plateformes, ils sont en progression dans les trois métiers : Global Markets (+ 7,9 % 1), Corporate Banking (+ 11,3 % 1) et Securities Services (+ 5,2 %1).

Les revenus de Corporate Banking, à 2,5 milliards d'euros, augmentent de 6,6 % par rapport au premier semestre 2020, tirés par les zones EMEA2 et Amériques, par la progression de la plateforme Capital Markets en EMEA ainsi que par la reprise des activités de transaction (cash management et trade finance).

Les revenus de Global Markets, à 3,75 milliards d'euros, sont en hausse de 3,9 % par rapport au premier semestre 2020. Les revenus de FICC3, à 2,3 milliards d'euros, sont portés par un très bon niveau de performance en particulier pour l'activité primaire et le change. Ils sont en baisse de 32,6 % par rapport à un premier semestre

2020 présentant un contexte très exceptionnel mais en forte progression par rapport au premier semestre 2019 (+ 25,6 %). Les revenus d'Equity & Prime Services s'établissent à 1,5 milliard d'euros au premier semestre 2021. Le métier enregistre un niveau d'activité record ce semestre et bénéficie de l'effet de rebond des dérivés par rapport au premier semestre 2020. Les revenus de Securities Services sont en hausse de 1,3 % par rapport au premier semestre 2020 en lien avec l'effet de la hausse des actifs, en particulier sur les grands mandats récents, et de la hausse des volumes de transactions.

Les frais de gestion de CIB, à 4,8 milliards d'euros, augmentent de 4,3 % par rapport au premier semestre 2020 en lien avec la bonne croissance de l'activité et l'augmentation des taxes soumises à IFRIC 214. Le pôle dégage un effet de ciseaux positif du fait des mesures d'économies de coûts (+ 2,2 points hors taxes soumises à IFRIC 21).

CIB dégage ainsi un résultat avant impôt de 2,4 milliards d'euros, en hausse de 33,5 % par rapport au premier semestre 2020.

  1. À périmètre et change constants. 2. EMEA : zone Europe, Moyen-Orient et Afrique. 3. Fixed Income, Currencies and Commodities. 4. Taxes soumises à IFRIC :
  1. millions d'euros, + 107 millions d'euros par rapport au premier semestre 2020.

Évolution boursière du 31 décembre 2018 au 4 août 2021

ÉVOLUTION DU COURS

(indices rebasés sur le cours de l'action BNP Paribas - en euros)

60

50

40

30

20

31/12/18

31/01/19

28/02/19

31/03/19

30/04/19

31/05/19

30/06/19

31/07/19

31/08/19

30/09/19

31/10/19

30/11/19

31/12/19

31/01/20

29/02/20

31/03/20

30/04/20

31/05/20

30/06/20

31/07/20

31/08/20

30/09/20

31/10/20

30/11/20

31/12/20

31/01/21

28/02/21

31/03/21

30/04/21

31/05/21

30/06/21

31/07/21

04/08/21

BNPP

CAC

DJ EUROSTOXX BANKS

DJ STOXX BANKS

Source : Bloomberg

Du 31 décembre 2018 au 04 août 2021, soit immédiatement après l'annonce des résultats du premier semestre 2021, le cours de l'action BNP Paribas est passé de 39,48 euros à 52,01 euros, soit une hausse de 31,8 %, performance supérieure à celle des banques de la zone euro (Eurostoxx Banks : + 8,5 %) comme à celle des banques européennes (Stoxx Banks : + 2,2 %), mais inférieure à celle du CAC 40 (+ 42,6 %).

Sur cette période, les valeurs bancaires européennes ont été impactées par les conséquences économiques de la crise sanitaire liée à la covid-19 ainsi que par la recommandation de suspension du paiement des dividendes par la Banque Centrale Européenne (BCE) ; elles ont été ensuite soutenues par les bonnes performances des établissements bancaires, les perspectives de reprise économique et la levée des restrictions de la BCE.

04 - LA LETTRE DES ACTIONNAIRES - SEPTEMBRE 2021

DONNÉES BOURSIÈRES

STRUCTURE DE L'ACTIONNARIAT AU 30 JUIN 2021 (en capital)

Institutionnels 31,3 % non européens

6,0 % BlackRock

Institutionnels

43,4 % européens

OPINION DES ANALYSTES

4,2 % Actionnaires individuels 2,1 % Autres et non identifiés

7,7 % SFPI

1,0 % Grand-Duché de Luxembourg 3,3 % FCPE Groupe

1,0 % Détention directe salariés

Opinion des analystes au 4 août 2021, après parution des résultats au 30 juin 2021

A

C

H

2

E

T

0

E

R

R

V

E

R

8

E

S

N

O

C

Source : Bloomberg

VENDRE 0

AUTONOMOUS / SURPERFORMANCEUn parcours sans histoire

ODDO SECURITIES /

SURPERFORMANCEForte croissance des revenus dans la Banque De Détail en France

GOLDMANUn ensembleSACHSde résultats/ ACHAT solide, en croissance par rapport à des bases élevées

CITIDes résultats/ ACHAT solides qui démontrent la résilience de BNP Paribas et les bénéfices de la diversification

MORGAN STANLEY /

SURPONDÉRERPassage en mode « croissance »

BANK OF AMERICA

SECURITIESForte croissance/ ACHATdes revenus, bon contrôle des coûts et confirmation du retour à l'actionnaire

ROYAL BANK OF CANADA / SURPONDÉRERUn titre extrêmement décoté

CMFort-CICSrebond/ ACHATdans les réseaux, CIB toujours très dynamique

Régime fiscal des dividendes

Depuis le 1er janvier 2018, les dividendes sont soumis à un prélèvement forfaitaire unique (« PFU ») de 12,8%, auquel s'ajoutent les prélèvements sociaux au taux de 17,2%, soit une taxation globale de 30 %1.

L'imposition se déroule en deux temps :

• lors du versement des dividendes, l'établissement payeur prélève un prélèvement forfaitaire non libératoire2 (« PFNL » qui, comme le PFU, est également au taux de 12,8 %), ainsi que les prélèvements sociaux de 17,2 % ;

• l'année suivante (année de déclaration des revenus), ils sont soumis à l'impôt sur le revenu, au taux forfaitaire de 12,8 % (PFU) ou, sur option globale, expresse et irrévocable exercée dans la déclaration de revenus, au

barème progressif de l'impôt sur le revenu, sous déduction des prélèvements opérés par l'établissement payeur (l'éventuel excédent est restitué). Ainsi, pour les contribuables qui n'optent pas pour l'imposition au barème progressif, le PFNL opéré lors du versement des dividendes devient une imposition définitive puisque son montant est égal au PFU.

  1. Étant précisé que les revenus de capitaux mobiliers sont exclus du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu entré en vigueur le 1er janvier 2019.
  2. Peuvent demander à être dispensés du PFNL de 12,8 % les personnes physiques appartenant à un foyer fiscal dont le revenu de référence de l'avant-dernière année est inférieur à 50 000 € pour les contribuables célibataires, divorcés ou veufs et 75 000 € pour les couples soumis à une imposition commune. La demande devra être formulée au plus tard le 30 novembre 2021 pour bénéficier de la dispense sur les revenus versés en 2022.

SEPTEMBRE 2021 - LA LETTRE DES ACTIONNAIRES - 05

Pour lire la suite de ce noodl, vous pouvez consulter la version originale ici.

Disclaimer

BNP Paribas SA published this content on 29 September 2021 and is solely responsible for the information contained therein. Distributed by Public, unedited and unaltered, on 28 September 2021 15:01:02 UTC.


© Publicnow 2021
Toute l'actualité sur BNP PARIBAS
19/05BOURSE DE PARIS : Paris dans le rouge sur fond d'inflation
AW
19/05EMPRUNT : Sparebank 1 SMN lève 175 millions de francs, échéance 2027
AW
19/05FRÉDÉRIC OUDÉA : changement d'ère
AO
19/05Les craintes sur l'économie pénalisent à nouveau les actions en Europe
RE
19/05BOURSE DE PARIS : Paris plie après Wall Street
AW
19/05China Vanke lance un programme d'obligations de 9,5 milliards de dollars à la Bourse de..
MT
18/05EURONEXT N : soutenu par de bonnes surprises au niveau des profits et des objectifs de coû..
AO
18/05TESLA  : Exane BNP Paribas abaisse sa cible
AO
18/05Un tribunal français donne raison à un ancien banquier de BNP Paribas dans un procès po..
MT
18/05BNP Paribas envisage d'augmenter sa participation dans la Bank of Nanjing
MT
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur BNP PARIBAS
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 48 596 M 51 267 M -
Résultat net 2022 10 609 M 11 192 M -
Dette nette 2022 - - -
PER 2022 6,14x
Rendement 2022 7,43%
Capitalisation 66 257 M 69 899 M -
Capi. / CA 2022 1,36x
Capi. / CA 2023 1,42x
Nbr Employés 190 000
Flottant 86,5%
Graphique BNP PARIBAS
Durée : Période :
BNP Paribas : Graphique analyse technique BNP Paribas | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique BNP PARIBAS
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 21
Dernier Cours de Clôture 53,71 €
Objectif de cours Moyen 67,77 €
Ecart / Objectif Moyen 26,2%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Jean-Laurent Bonnafé Co-Chief Operating Officer & Director
Jean Lemierre Chairman
Bernard Gavgani Chief Information Officer
Yann Gérardin Chief Operating Officer
Nathalie Hartmann Head-Compliance
Secteur et Concurrence