Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

CREDIT SUISSE GROUP AG

(CSGN)
  Rapport
Temps Différé Swiss Exchange  -  17:31 28/09/2022
4.001 CHF   +0.93%
28/09Bourse Zurich: les indices dans le vert à l'issue d'une séance en dents de scie
AW
28/09Résumé des principales informations économiques du mercredi 28 septembre 2022
AW
28/09CREDIT SUISSE : La banque helvète perd son principal négociateur au profit de Citigroup
ZB
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFonds 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Les banques européennes continuent de résister face à un environnement dégradé

04/08/2022 | 13:02

Paris (awp/afp) - Les banques européennes ont globalement fait mieux que prévu au deuxième trimestre, continuant de résister après une année 2021 record et malgré un contexte économique incertain dû à la guerre en Ukraine.

BNP Paribas a ainsi enregistré le meilleur trimestre de son histoire, avec un bénéfice de 3,18 milliards d'euros (+9,1% sur un an), au-dessus des attentes des analystes. Sur le semestre, ce sont 5,29 milliards que la première banque européenne, bien partie pour battre son record de 2021, a engrangé.

De son côté, Crédit Agricole SA, l'entité cotée du groupe, a annoncé jeudi des résultats meilleurs qu'attendu, faisant bondir son cours de près de 5% en mi-journée.

Ailleurs en Europe, les bénéfices s'accumulent aussi au deuxième trimestre pour nombre de banques: 2,35 milliards d'euros pour l'espagnol Banco Santander (+14% sur un an) tandis qu'Unicredit, la deuxième banque d'Italie, a vu son bénéfice doubler à 2,01 milliards, un résultat record qui l'a amené à relever ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Toutes n'ont cependant pas autant brillé.

Intesa Sanpaolo, la première banque italienne, a enregistré un bénéfice net en baisse de 22,1%, à 2,35 milliards sur le semestre, plombé par des dépréciations de créances dues à son exposition à la Russie et à l'Ukraine.

Société Générale, de son coté, a soldé la cession de sa filiale russe Rosbank et a ainsi enregistré une perte de 1,5 milliard entre avril et juin. C'est toutefois mieux que ce à quoi s'attendait le marché.

Enfin, Credit Suisse, secoué par des scandales à répétition, a dévoilé une perte bien plus lourde que prévu, à 1,6 milliard d'euros, et a nommé un nouveau directeur général.

Hausse des taux

Mais globalement, le deuxième trimestre est dans la continuité du premier, où les banques avaient fait bonne figure malgré la guerre en Ukraine.

Ce qui a plutôt surpris positivement les marchés qui "s'attendaient à un début de faiblesse", explique à l'AFP Antonio Roman, analyste pour Axiom. Les résultats ont été tirés par la banque de détail, ainsi que par les salles de marchés, précise-t-il.

La banque de détail a bénéficié d'une hausse des volumes de crédit, notamment auprès des entreprises, qui voient leurs coûts d'approvisionnement augmenter avec l'inflation.

Ensuite, de façon plus ou moins visible selon les pays, "on aperçoit le début des bénéfices de la hausse des taux", notamment en Espagne et en Italie, qui ont beaucoup de prêts à taux variables, explique M. Roman. Pour la France, il va falloir attendre 2023 ou 2024 pour que la hausse des taux joue pleinement, estime-t-il.

Après dix années de baisse des taux directeurs, une politique menée à son paroxysme au début de la pandémie de Covid-19, les banques centrales ont commencé à remonter leurs taux, plus ou moins agressivement.

"La hausse des taux telle qu'elle est en train de se dessiner (...) est sur le fond une bonne chose pour les banques", a d'ailleurs déclaré jeudi en conférence de presse Laurent Mignon, président du directoire de BPCE, qui a enregistré un bénéfice net à 1,3 milliard d'euros (+1,6%) au deuxième trimestre.

"Les banques ont longtemps souligné que les taux négatifs étaient quand même un exercice difficile. C'est une bonne chose de voir les taux monter, ça permet dans beaucoup de métiers de reconstituer des marges. En revanche, il ne faut pas sous-estimer que le passage d'un état à l'autre fait qu'il peut y avoir une période de tensions", a-t-il poursuivi.

La France se caractérise en effet par un crédit immobilier à taux fixe, et par un taux d'usure qui limite la hausse des taux pour les clients, au point d'ailleurs que certains acteurs accusent la réglementation de gripper le marché immobilier.

En revanche, avec la baisse des marchés financiers, les activités d'introduction en bourse, d'émission d'obligations et dans une moindre mesure de fusion-acquisition, ont souffert.

afp/rq


© AWP 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BANCO SANTANDER, S.A. 2.16%2.36 Cours en différé.-28.27%
BANCO SANTANDER, S.A. 0.29%2.438 Cours en différé.-17.09%
BNP PARIBAS -3.90%43.35 Cours en temps réel.-28.67%
CREDIT SUISSE GROUP AG 0.93%4.001 Cours en différé.-55.32%
INTESA SANPAOLO S.P.A. -1.66%1.6986 Cours en différé.-24.05%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE -4.35%20.995 Cours en temps réel.-30.49%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) -0.83%57.45 Cours en différé.-21.89%
Toute l'actualité sur CREDIT SUISSE GROUP AG
28/09Bourse Zurich: les indices dans le vert à l'issue d'une séance en dents de scie
AW
28/09Résumé des principales informations économiques du mercredi 28 septembre 2022
AW
28/09CREDIT SUISSE : La banque helvète perd son principal négociateur au profit..
ZB
28/09Apple réduit la production, Meta démantèle, Qualcom..
ZB
28/09Bourse Zurich: le SMI s'accroche au vert
AW
28/09Les analystes financiers demeurent pessimistes pour la conjoncture
AW
28/09L'indice ZEW du sentiment économique suisse recule en septembre
MT
28/09Bourse Zurich: en terrain positif dans les premiers échanges
AW
28/09Bourse Zurich: ouverture en timide hausse
AW
28/09Principales informations avant-Bourse
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur CREDIT SUISSE GROUP AG
Plus de recommandations
Données financières
CA 2022 16 469 M 16 807 M 17 429 M
Résultat net 2022 -2 461 M -2 511 M -2 604 M
Dette nette 2022 - - -
PER 2022 -4,43x
Rendement 2022 1,89%
Capitalisation 10 446 M 10 660 M 11 054 M
Capi. / CA 2022 0,63x
Capi. / CA 2023 0,55x
Nbr Employés 51 410
Flottant 98,4%
Graphique CREDIT SUISSE GROUP AG
Durée : Période :
Credit Suisse Group AG : Graphique analyse technique Credit Suisse Group AG | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique CREDIT SUISSE GROUP AG
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 21
Dernier Cours de Clôture 4,00 CHF
Objectif de cours Moyen 6,16 CHF
Ecart / Objectif Moyen 53,9%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Ulrich Körner Group Chief Executive Officer
David Richard Mathers Chief Financial & Information Officer
Axel P. Lehmann Chairman
Joanne Hannaford Chief Technology Officer
Francesca Jane McDonagh Chief Operating Officer
Secteur et Concurrence