Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Growth Paris  >  Novacyt    ALNOV   FR0010397232

NOVACYT

(ALNOV)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Novacyt S.A. (« Novacyt », la « Société » ou le « Groupe »): Résultats du premier semestre 2020

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
17/09/2020 | 08:01

La dynamique du Groupe va se poursuivre et continuer de le transformer

Regulatory News:

Novacyt (ALTERNEXT : ALNOV ; AIM : NCYT), spécialiste mondial du diagnostic clinique, publie ses résultats non audités pour le semestre clos le 30 juin 2020 et fait le point sur sa stratégie de croissance.

Faits marquants

  • Chiffre d'affaires de 72,4 millions d'euros et EBITDA de 49,4 millions d'euros au premier semestre 2020, grâce à la commercialisation des tests PCR COVID-19 leaders du marché qui transforment Novacyt
  • Trésorerie nette de 19,7 millions d’euros au 30 juin 2020, intégrant le remboursement intégral de la dette et des investissements significatifs de construction de stocks
  • Nouvelle stratégie mise en œuvre pour poursuivre la dynamique de croissance du Groupe et renforcer la performance en mettant davantage l'accent sur les diagnostics cliniques des maladies respiratoires et les transplantations
  • Le carnet de commandes des produits COVID-19 du Groupe indique que les performances du S2 2020 devraient être supérieures à celles du S1 2020

Graham Mullis, Directeur Général de Novacyt, déclare :

« Novacyt s’est transformé au premier semestre 2020, avec une croissance de plus de 900% de notre chiffre d’affaires. Notre trésorerie, qui s’est considérablement renforcée, nous a permis de nous acquitter de toutes nos dettes. La position de leader du Groupe sur le marché des tests PCR pour la COVID-19 a permis d'accroître notre portefeuille clients et de renforcer la réputation de Novacyt comme société innovante et celle de la performance de ses produits, nous permettant ainsi de forger de nombreux partenariats stratégiques.

Sur cette base solide, Novacyt a accéléré sa stratégie renouvelée pour créer de la valeur à long terme pour ses actionnaires, soutenue au cours des 12 à 18 prochains mois au moins, par le renforcement continu de sa position financière au moyen des flux de trésorerie opérationnels. Nous avons précisément identifié des opportunités de croissance à forte valeur ajoutée sur le marché des diagnostics où Novacyt peut tirer parti de sa position innovante pour développer de nouveaux produits de diagnostic in vitro. En outre, grâce aux nouvelles opportunités issues de la demande croissante de diagnostics et d'investissements de cette industrie, nous prévoyons d'augmenter encore notre chiffre d’affaires et notre rentabilité par des acquisitions ciblées et relutives. Nous pensons que le Groupe est bien positionné pour concrétiser son ambition de devenir un leader du marché des diagnostics cliniques pour les maladies respiratoires et les transplantations ».

Principaux résultats financiers

  • Croissance de plus de 900% du chiffre d'affaires consolidé non audité du Groupe pour atteindre 72,4 millions d'euros (7,2 millions d'euros au S1 2019)
  • Chiffre d'affaires de Primerdesign multiplié par plus de 20 fois pour atteindre 70,6 millions d'euros (3,3 millions d'euros au S1 2019) grâce au succès du portefeuille de produits COVID-19
  • La marge brute du Groupe s'est renforcée pour atteindre 83% à 60,3 millions d'euros, soit une augmentation de 20% par rapport au premier semestre 2019 (63%)
  • Primerdesign a maintenu sa forte marge brute, atteignant 85% au premier semestre 2020 (86% au premier semestre 2019), ce qui démontre une très bonne maîtrise des marges au fur et à mesure que l'entreprise se développe
  • EBITDA du Groupe de 49,4 millions d'euros (0,2 million d'euros au S1 2019)
  • Résultat opérationnel après éléments exceptionnels de 48,3 millions d'euros, contre une perte de 0,7 million d'euros au premier semestre 2019, grâce à la croissance des ventes de produits moléculaires
  • Résultat après impôt des activités poursuivies de 40,2 millions d'euros contre une perte de 1,2 million d'euros au premier semestre 2019
  • Trésorerie de 19,7 millions d'euros au 30 juin 2020, après le remboursement de l'ensemble de la dette de long terme et d’importants investissements en fonds de roulement pour assurer la continuité de l'approvisionnement et répondre à la demande de tests COVID-19.

Montants en k€

 

Semestre clos le 30 juin 2020

Semestre clos le 30 juin 2019

 

 

Chiffre d’affaires

 

72 374

7 223

Marge brute

 

60 265

4 580

Marge brute en %

 

83%

63%

EBITDA

 

49 365

153

Résultat opérationnel avant éléments exceptionnels

 

48 672

-598

Résultat opérationnel après éléments exceptionnels

 

48 324

-664

Résultat après impôt des activités poursuivies

 

40 195

-1 208

Résultat des activités détenues en vue de leur vente

 

-

 

-786

Résultat après impôt attribuable aux actionnaires de la société consolidante

 

40 195

-1 994

Principaux éléments opérationnels

  • Développement rapide de nouveaux produits pour soutenir les laboratoires et les cliniciens dans la lutte contre la propagation de la COVID-19
  • Mise au point de l'un des premiers tests moléculaires pour la COVID-19, qui a reçu l'accréditation du marquage CE et l'autorisation d'utilisation d'urgence de la plupart des grandes autorités réglementaires, dont la Food and Drug Administration américaine et l'Organisation mondiale de la santé
  • Lancement de trois nouveaux produits innovants (Exsig™ Direct, Exsig™ Mag et COVID-HT) pour aider les laboratoires à améliorer l'efficacité de leur flux de travail et contribuer à remédier à la pénurie de réactifs d'extraction observée dans la fabrication et la fourniture de réactifs au niveau mondial
  • Lancement d'un dispositif de prélèvement salivaire pour faciliter le prélèvement d'échantillons par les patients, réduire les niveaux d'inconfort et fournir des données plus reproductibles que les autres types de prélèvement
  • Mise au point, avec un partenaire, d'un test sérologique (anticorps) pour détecter les infections antérieures de COVID-19, dont le lancement est prévu au quatrième trimestre 2020
    • Renforcement significatif de l'organisation, dont un renforcement des capacités de production, de l'approvisionnement et des équipes commerciales avec le recrutement de nouveaux employés
    • Collaboration avec AstraZeneca, GSK et l'université de Cambridge pour soutenir l'effort de test de la COVID-19 au Royaume-Uni.
    • Obtention d'un contrat d'approvisionnement avec le ministère britannique de la santé et de l'aide sociale pour le test de la COVID-19 du Groupe.
    • Signature d'un certain nombre de nouveaux partenariats stratégiques importants, dont un accord de distribution aux États-Unis.
    • Le programme de surveillance du test de la COVID-19 du Groupe pour évaluer les différentes séquences virales du SRAS-CoV-2 continue de démontrer un niveau de détection de 100% sur plus de 64
    • 000 séquences.

Faits marquants postérieurs à la clôture

  • Lancement d'un essai clinique sur 2 000 patients par l'université Queen Mary de Londres, en utilisant le système innovant de tests au chevet du patient du Groupe.
  • Lancement d'un panel de tests respiratoires (Winterplex™) pour diagnostiquer et distinguer la grippe A&B, le VRS et la COVID-19.
  • Lancement d'un test cible à deux gènes pour la COVID-19 afin de répondre à la demande des marchés qui utilisent cette méthode de test.

Stratégie

  • Nouvelle stratégie axée sur la croissance organique, la R&D et les acquisitions sur les marchés du diagnostic bactérien et viral des maladies respiratoires et des transplantations.
  • Investissements en R&D et les infrastructures commerciales pour la mise au point de nouveaux produits et la mise en place d'une force de vente directe sur les marchés clés des États-Unis et de l'Europe.
  • Acquisition ciblée de produits/technologies et d'entreprises afin de générer des revenus et des bénéfices supplémentaires pour compenser la baisse attendue du chiffre d’affaires en lien avec la COVID-19 et renforcer la position du Groupe pour devenir un leader sur le marché des diagnostics cliniques des maladies respiratoires et des transplantations.
  • Acquisition d'actifs spécifiques pour permettre à Novacyt d'étendre ses capacités fondamentales tout en maintenant des marges intéressantes Investissements dans le développement d'un nouveau portefeuille de propriété intellectuelle afin d'améliorer et de garantir la valeur future.

Perspectives

L'objectif à court terme de Novacyt est d'assurer une forte croissance organique du chiffre d'affaires de son activité principale, où la demande pour les produits du Groupe, que le Groupe attend en croissance au moins jusqu'au premier semestre 2021 tant que les tests de la COVID-19 se poursuivent. À moyen terme, Novacyt prévoit de tirer parti de sa réputation, de sa connaissance du marché et des relations développées pendant la crise de la COVID-19 pour commercialiser de nouveaux produits et étendre sa présence dans les diagnostics cliniques respiratoires et de transplantation, afin de répondre aux importants besoins non satisfaits du marché.

Le Management prévoit de compléter le portefeuille de produits du Groupe et d'étendre ses capacités en réalisant des fusions-acquisitions ciblées et relutive le temps venu.

Le Groupe confirme les prévisions annoncées le 13 juillet 2020 selon lesquelles, compte tenu de la visibilité des commandes, de l'extension des contrats et du lancement de nouveaux produits liés à la COVID-19, que le chiffre d'affaires du second semestre soit supérieur à celui du premier semestre et les marges soient au moins du même ordre. Le chiffre d'affaires annuel devrait dépasser 150 millions d'euros et l'EBITDA 100 millions d'euros. Le Groupe prévoit que ce taux de performance financière se prolongera jusqu'au premier semestre 2021. Le Management reste confiant et enthousiaste quant aux perspectives de l'entreprise, non seulement à court terme mais aussi à plus long terme.

Cette annonce contient des informations privilégiées aux fins de l’Article 7 du règlement (UE) 596/2014

A propos de Novacyt Group

Le Groupe Novacyt est une entreprise internationale de diagnostic qui génère un portefeuille croissant de tests de diagnostic in vitro et moléculaire. Ses principales forces résident dans le développement de produits de diagnostic, la commercialisation, la conception de contrats et la fabrication. Les principales unités commerciales de la Société comprennent Primerdesign et Lab21 Products, qui fournissent une vaste gamme d'essais et de réactifs de haute qualité dans le monde entier. Le Groupe sert directement les marchés de l'oncologie, de la microbiologie, de l'hématologie et de la sérologie ainsi que ses partenaires mondiaux, dont les grandes entreprises.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le site Internet : www.novacyt.com

Rapport du Directeur général

Suivi opérationnel

La pandémie de la COVID-19 a mis en évidence la capacité intrinsèque de Novacyt à concevoir, développer et mettre rapidement à disposition sur le marché des tests de diagnostic moléculaire in vitro (DIV) de pointe qui lui permettent d'être compétitif au niveau mondial. Le Groupe a considérablement augmenté sa base de clientèle, s'est forgé une solide réputation de performance pour ses produits, a établi de nombreux nouveaux partenariats stratégiques importants et bénéficie d’une position d’influence dans le domaine des tests de diagnostic au Royaume-Uni. Cette assise solide, combinée à une performance financière qui a permis au Groupe de changer d’envergure au cours du premier semestre 2020, conséquence directe du succès qui se poursuit du portefeuille de produits pour la COVID-19 du Groupe, a permis à Novacyt de rembourser sa dette à long terme, d'améliorer et d'accélérer considérablement sa stratégie de création de valeur à long terme pour ses actionnaires, dont les détails sont présentés dans ce rapport.

Diagnostics moléculaires

Au cours du premier semestre 2020, Primerdesign, la division de diagnostic moléculaire de Novacyt, a enregistré une croissance de plus de 2 000 % de son chiffre d'affaires, qui a atteint 70,6 millions d'euros, contre 3,3 millions d'euros au premier semestre 2019. Cette croissance reflète le lancement réussi d'un certain nombre de produits de diagnostic de la COVID-19, notamment l'un des premiers tests d'amplification en chaîne par polymérase (PCR) pour lutter contre l'épidémie.

Leader du marché des tests PCR de la COVID-19

En réponse à la situation d'urgence liée à la COVID-19, Novacyt a pris la décision stratégique de développer un test de diagnostic pour le SRAS-CoV-2 au début du mois de janvier 2020. La société a lancé le test fin janvier 2020 et a ensuite reçu l'autorisation d'utilisation clinique d'un certain nombre d'autorités réglementaires mondiales de premier plan, notamment l'accréditation du marquage CE et l'autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce développement rapide d'un test de dépistage de la COVID-19 a positionné Novacyt au premier plan de la réponse mondiale à la propagation du virus.

Accroissement significatif de la demande et des capacités de production

Pour répondre à la demande sans précédent de ce test après son lancement, Novacyt a lancé un programme visant à développer considérablement son organisation. Début avril 2020, la société a engagé Chartwell Consulting, un spécialiste de l'amélioration rapide des processus de production pour gérer et soutenir la planification, l'approvisionnement et la logistique de l'augmentation de la production. Cela comprenait l’accroissement de la capacité propre de production du Groupe sur le site de Primerdesign à Southampton, au Royaume-Uni, ainsi que la conclusion de partenariats de sous-traitance. Le Groupe devait également gérer sa chaîne d'approvisionnement, notamment en élargissant sa base de fournisseurs de matières premières afin de développer à long terme et de façon durable un approvisionnement en volumes importants pour ses tests.

Une position clé dans les tests de diagnostic au Royaume-Uni

La pandémie de la COVID-19 a mis en évidence l'importance du diagnostic dans le cadre des traitements à travers le monde. Au Royaume-Uni, le gouvernement a pour objectif de soutenir et de créer une industrie nationale du diagnostic qui puisse être compétitive sur la scène mondiale. Au cours du premier semestre 2020, Novacyt s'est activement engagée avec le Ministère britannique de la Santé et des affaires sociales (DHSC) à soutenir cet objectif. Cela a été démontré en avril 2020 par la signature d’un contrat avec le DHSC pour la fourniture de son test de la COVID-19 et, séparément, une collaboration avec AstraZeneca, GSK et l'Université de Cambridge pour un test COVID-19 à haute cadence. Le Groupe s'est également associée à plusieurs laboratoires d'essais privés qui soutiennent diverses industries dans leurs efforts de gestion et de maintien de leurs activités.

Ayant acquis une position influente dans le domaine des tests de diagnostic au Royaume-Uni pendant la pandémie, Novacyt continue de collaborer activement avec le DHSC et reste bien positionné pour soutenir les futures initiatives nationales en matière de tests.

Extension du portefeuille de produits pour la COVID-19 et les maladies respiratoires

Grâce à l'expertise interne de Primerdesign et à sa spécialisation dans le développement rapide de solutions moléculaires, Novacyt a continué à faire évoluer son offre au cours du premier semestre 2020 avec une gamme de nouveaux produits pour soutenir l'application de la solution de test de la COVID-19 du Groupe à un certain nombre de scénarios. Parmi ces produits, se trouvent différents formats de tests de première génération pour les laboratoires traditionnels et à haut débit (exsig™ Mag et COVID-HT), des produits de conversion directe en PCR (exsig™ Direct) qui réduisent considérablement le délai d'obtention des résultats en diminuant la phase d'extraction pré-analytique, un test à deux gènes pour les marchés qui exigent cette approche, des solutions de test proche des patients et un panel de tests respiratoires pour la saison hivernale (Winterplex™).

En juillet 2020, l'université Queen Mary de Londres a annoncé le lancement d'un essai clinique comprenant 2 000 patients utilisant le système innovant de Novacyt pour les tests proches des patients pouvant fournir un résultat en moins d'une heure. L'étude cherche à savoir si le test COVID-19 quotidien réduit le taux d'infection, la morbidité et la mortalité dans la population des foyers de soins à haut risque. Novacyt pense que le dépistage quotidien a le potentiel de réduire la transmission du SRAS CoV-2 au sein de la population à haut risque et dans un environnement collectif ouvert.

Le Groupe a également investi dans ses plateformes de test rapide, q16 et q32, qui permettent de réaliser des tests de dépistage efficaces et performants au chevet des patients. D'ici la fin de l'année, Novacyt prévoit de produire et d'installer un nombre croissant de dispositifs et disposera d'une capacité nettement supérieure pour répondre à la demande croissante. Dans le cadre de son investissement, le Groupe améliore encore le flux de travail opérationnel de ses réactifs avec ces plateformes d'instruments, en réduisant les temps de cycle nettement en dessous de 60 minutes et en diminuant le niveau d'implication des opérateurs.

Maintenir le niveau élevé de performance des produits

Le succès du test de la COVID-19 du Groupe a été construit autour de principes de conception robustes et de la sélection d'une cible génétique qui a jusqu'à présent démontré des niveaux de mutation et de variation génétique extrêmement faibles. À ce jour, le gène cible a été analysé par rapport à plus de 64 000 séquences virales COVID-19 individuelles et a été détecté dans 100% des cas. Le test de la COVID-19 à deux gènes cibles récemment lancé par le Groupe a également été adjoint à ce programme de surveillance hebdomadaire afin de démontrer l'efficacité permanente du test pour diagnostiquer le SRAS-CoV-2.

Développement du portefeuille produits pour les maladies bactériennes et virales des voies respiratoires et des transplantations

Dans le cadre du renouvellement de sa stratégie, Novacyt prévoit de renforcer sa présence internationale avec un portefeuille accru de produits de DIV à usage clinique sur les marchés de la respiration et de la transplantation. Un nouveau portefeuille de produits est en cours de développement pour permettre à Novacyt de renforcer sa réputation établie dans le domaine des tests de la COVID-19. Le Groupe continuera à demander une homologation immédiate pour la classification des nouveaux produits en matière de DIV, ainsi qu'à développer des produits spécifiques issus de la vaste gamme de recherche à usage exclusif de Primerdesign, afin de constituer un éventail de diagnostics de qualité et approuvés cliniquement.

Diagnostic protéique

Au cours du premier semestre 2020, l'activité de diagnostic protéique du Groupe, qui comprend Lab21 Healthcare et Microgen Bioproducts, a été fortement déstabilisée par la pandémie de la COVID-19 et a vu la demande mondiale pour ses produits diminuer. En conséquence, Novacyt a engagé Chartwell pendant cette période pour se concentrer sur l'efficacité opérationnelle de la production afin d'améliorer la production future et de réduire le coût des marchandises.

Le Groupe a également élaboré un plan pour étendre sa gamme de produits Pathflow®, et prévoit de lancer plusieurs tests supplémentaires au cours des prochains mois afin d'élargir son portefeuille de tests rapides pour les maladies infectieuses.

Le développement et le lancement d'un test sérologique en laboratoire central pour la détection de l'anticorps IgG contre la COVID-19 continue de progresser. À ce jour, le produit a démontré des niveaux significatifs de sensibilité et de spécificité pour la détection des IgG chez les patients 14 jours après un test PCR positif pour la COVID-19. Novacyt prévoit maintenant de lancer un produit approuvé par la marque CE d'ici la fin septembre 2020.

Stratégie

Prochaine phase de croissance

Le management a identifié des opportunités de croissance spécifiques dans le marché des diagnostics, ce vaste marché en pleine expansion. Soutenue par ses capacités de diagnostic clinique clé, à savoir le développement, la production, la réglementation et la commercialisation de produits de diagnostic in vitro, le Groupe reste déterminée à créer de la valeur pour ses actionnaires grâce à sa stratégie fondée sur trois piliers, que sont la croissance organique, la R&D et les acquisitions. Cette stratégie qui sera centrée sur les marchés du diagnostic bactérien et viral des maladies respiratoires et des transplantations.

Le secteur respiratoire et celui des transplantations sont deux marchés de DIV à forte marge et à croissance rapide sur lesquels le Groupe possède déjà une expertise, notamment avec les produits pour la COVID-19, EBV et BKV lancés l'année dernière. Novacyt a l’intention de s'appuyer sur sa nouvelle base de clients et sa position établie pendant la pandémie de la COVID-19 pour accroître sa présence sur ces marchés jusqu'en 2021 et après. Il est important de noter que Novacyt utilisera les compétences, l'infrastructure et l'expérience de ses deux divisions commerciales (Primerdesign et Lab21) pour fournir des solutions qui utilisent les capacités du Groupe en matière de protéines et de diagnostic moléculaire.

La stratégie de croissance vise à permettre à Novacyt de continuer à accroître la taille de son activité existante, mais aussi de l'accélérer par acquisitions stratégiques. Les dirigeants estiment que la forte demande de tests de diagnostic de la COVID-19 se poursuivra au cours des prochains mois et pendant une bonne partie de l'année prochaine, ce qui soutiendra la transformation financière en cours du Groupe et sa volonté de devenir un leader du marché des diagnostics cliniques des maladies respiratoires et des transplantations.

Le Groupe a prévu d’investir à la fois organiquement et par le biais de fusions et d'acquisitions dans la mise en place d'une force de vente directe sur certains marchés. Novacyt prévoit de mettre en place une infrastructure commerciale solide au Royaume-Uni, où des investissements importants sont réalisés sur le marché des diagnostics. En outre, Novacyt est en train d'évaluer les meilleurs scénarios possibles aux États-Unis, le plus grand marché mondial des DIV. Le Groupe examine également certains projets clés en Europe continentale. Dans le reste du monde, Novacyt continuera à développer son modèle de distribution et de vente en partenariats qui connaît un grand succès.

Au cours des six derniers mois, Novacyt a démontré la valeur financière et la rentabilité qu'elle peut générer sur les différents marchés cliniques du DIV à faible coût. Pour générer des revenus supplémentaires, le Groupe continuera d'investir en R&D afin de poursuivre le développement de nouveaux produits. Novacyt prévoit également de stimuler le chiffre d'affaires et la rentabilité par des acquisitions ciblées et génératrices de valeur. Ces actions devraient remplacer toute perte potentielle de chiffre d'affaires due à un déclin attendu des tests de la COVID-19.

Une dynamique de marché qui soutient notre stratégie

L'accent mis sur l'importance des diagnostics, à la suite de la pandémie de la COVID-19, conduit à des opportunités accrues et à l'anticipation de nouveaux investissements importants dans le secteur.

Marché des DIV

Avec un marché mondial estimé à 69.5 milliards1 de dollars en 2020, l'industrie des DIV devrait connaître une croissance constante et une consolidation continue. Avec un taux de croissance annuel moyen de 5% sur cinq ans, certains analystes s'attendent à ce que le secteur des DIV dépasse les 110 milliards1 de dollars d'ici 2030. L'industrie devrait voir ses bénéfices augmenter à mesure que la consolidation et les progrès technologiques conduiront à de plus grandes économies d'échelle. Les vecteurs de croissance sont le vieillissement de la population mondiale, l'innovation technologique croissante qui conduit à une personnalisation accrue de la médecine et des soins, l'implication des entreprises technologiques dans les soins de santé, l'augmentation du niveau de vie dans les pays en développement, la consolidation de l'industrie et l'augmentation de l'incidence des maladies chroniques et infectieuses.

1 BIS Research; Marché mondial du diagnostic in vitro, juillet 2020

Marché de tests centralisés et décentralisés

La COVID-19 continue de constituer pour Novacyt une opportunité significative de déployer des instruments mobiles rapides là où le manque de moyens d'analyse et les limites des tests de laboratoire éloignent les soins de santé de grandes plateformes centralisées pour les rapprocher de plateformes décentralisées, plus flexibles. Au-delà de la COVID-19, Novacyt estime qu'il existe un potentiel de changement à long terme dans la politique de dépistage vers la décentralisation. Avec le lancement de son dispositif de dépistage au chevet du patient en juillet 2020, Novacyt est bien placée pour répondre à cette tendance vers des tests rapides et décentralisés.

La pandémie a également mis en évidence les limites des dispositifs de test fermés (plateformes qui ne sont compatibles qu'avec les tests fournis par le fabricant d'instruments) dans les laboratoires centralisés où la disponibilité des tests et des consommables connexes a été limitée et a donc eu un impact sur la capacité d'utilisation des tests. Le Groupe estime que les prestataires de soins de santé identifieront le besoin d'avoir des dispositifs plus ouverts (plateformes compatibles avec les tests de différents fournisseurs) et une politique de tests décentralisée. Ces deux changements de politique joueraient en faveur des atouts fondamentaux de Novacyt

Rapport financier

Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires non audité pour le premier semestre 2020 s'élève à 72,4 millions d'euros, contre 7,2 millions d'euros pour 2019, soit un taux de croissance de plus de 900%, principalement dû à la forte croissance de Primerdesign. Ceci fait suite au développement et au lancement réussi de l'un des premiers tests moléculaires au monde pour la COVID-19 en janvier 2020.

Marge brute

La marge brute a continué de progresser, passant à 60,3 millions d'euros (83 %) contre 4,6 millions d'euros (63%) au premier semestre de l'année dernière. Cette marge (83%) est en ligne avec la marge historique de Primerdesign et, par conséquent, comme Primerdesign a augmenté sa part globale du revenu du Groupe, a contribué à l’accroissement de la marge globale en pourcentage du Groupe.

Primerdesign a maintenu sa forte marge brute de 85% au premier semestre 2020, ce qui démontre que la marge brute peut être préservée à mesure que l'entreprise se développe.

La division Lab21 Products a été fortement touchée par la COVID-19 car de nombreux clients ont concentré leur attention sur les tests de la COVID-19, ce qui a entraîné une baisse significative du chiffre d'affaires et de la marge d'une année sur l'autre. Toutefois, l’activité entame le second semestre avec un carnet de commandes rempli et s'attend à voir ses ventes et sa marge s'améliorer fin 2020.

EBITDA

L’amélioration de la rentabilité du Groupe s’est poursuivie avec un EBITDA de 49,4 millions d'euros au premier semestre 2020. La marge d’EBITDA de Primerdesign est passée de 40% au premier semestre 2019 à plus de 80% hors frais de gestion, démontrant la capacité à développer la division sans accroissement des frais généraux trop importants. Avec une marge brute de 85%, Primerdesign contribue à environ 98% du chiffre d'affaires du groupe au premier semestre 2020. Son succès continu contribue de manière substantielle à la construction de l'EBITDA positif du Groupe, car la croissance des revenus de Primerdesign en pourcentage du chiffre d'affaires global du Groupe a eu pour effet d'améliorer la rentabilité globale du Groupe.

Pour soutenir la croissance significative du Groupe en 2020, des investissements ont été réalisés dans les frais généraux, y compris l'embauche de nouveaux personnels et installations pour maximiser la production manufacturière. En pourcentage du chiffre d'affaires, ces coûts supplémentaires sont négligeables, ce qui se traduit par une marge d’EBITDA de 68% au premier semestre 2020.

Résultat opérationnel

Le Groupe affiche un résultat opérationnel après éléments exceptionnels de 48,3 millions d'euros, contre une perte de 0,7 million d'euros au premier semestre 2019. Les charges exceptionnelles et les coûts d'amortissement sont plus élevés de seulement 0,2 million d'euros en 2020 en raison de la dépréciation des actifs incorporels liés à l'acquisition d'Omega ID. La principale raison du passage d'une perte en 2019 à un résultat positif en 2020 est la marge EBITDA de 49,4 millions d'euros.

Résultat après impôt

Le résultat net après impôt est passé de -2 millions d'euros au premier semestre 2019 à 40,2 millions d'euros au premier semestre 2020. En raison du règlement de l'ensemble de la dette du Groupe en juin 2020, les coûts d'emprunt ont augmenté de 1,7 million d'euros en glissement annuel pour atteindre 2,3 millions d'euros. En raison des résultats obtenus par le Groupe au premier semestre 2020, une provision de 5,9 millions d'euros a été constituée au titre de l'impôt sur les sociétés au Royaume-Uni au 30 juin 2020, qui a ensuite été versée en juillet 2020.

Bilan

Montants en k€

(Non audité)
Semestre
clos le
30 juin 2020

(Non audité)
Semestre
clos le
30 juin 2019

 

Montants en k€

(Non audité)
Semestre
clos le
30 juin 2020

(Non audité)
Semestre
clos le
30 juin 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Goodwill

15 911

15 918

 

Capital et primes liées au capital

66 721

61 711

Autres actifs non courants

7 225

8 245

 

Résultat non distribué

-7 959

-47 117

Actifs non courants

23 136

24 163

 

Total des capitaux propres

58 762

14 594

 

 

 

 

 

 

 

Stocks et en-cours

15 558

2 439

Emprunts et dettes financières

-

6 137

Clients et autres créances

28 470

2 168

 

Dettes financières de location – part non courante

2 043

2 356

Autres actifs courants

1 091

420

 

Autres provisions et passifs à long terme

293

289

Trésorerie & équivalents de trésorerie

19 720

1 805

 

Passifs non courants

2 336

8 782

Actifs courants

64 839

6 832

 

 

 

 

 

 

 

Emprunts et dettes financières- part courante

-

2 189

 

 

 

Dettes financières de location – part courante

225

268

 

 

 

 

Fournisseurs et autres créditeurs

16 296

4 591

 

 

 

 

Autres provisions et passifs à long terme

10 356

641

 

 

 

 

Passifs courants

26 877

7 689

 

 

 

 

 

 

 

Actifs des activités détenues en vue de la vente

-

70

 

Passifs des activités détenues en vue de la vente

-

-

 

 

 

 

 

 

 

Total Actif

87 975

31 065

 

Total Passif

87 975

31 065

Le Groupe affichait une trésorerie de 19,7 millions d'euros au 30 juin 2020, contre 1,8 million d'euros au 31 décembre 2019. Cette forte augmentation de la trésorerie est principalement due à la reprise significative des activités commerciales qui a permis au Groupe de réaliser des bénéfices substantiels, ce qui s'est traduit par un accroissement de la trésorerie opérationnelle de 24,6 millions d'euros. Les décaissements liés aux activités de financement se sont élevés à 5,6 millions d'euros, dont 2,9 millions d'euros d'entrées de trésorerie provenant de la conversion des warrants et 8,5 millions d'euros de sorties de trésorerie liées au règlement de l'ensemble des dettes et emprunts du Groupe. Les dépenses d'investissement au premier semestre 2020 ont été minimes (0,2 million d'euros), car les investissements en infrastructures ont été réalisés dans des périodes antérieures.

La valeur des stocks a augmenté de 13,2 millions d'euros, passant de 2,4 millions d'euros au 31 décembre 2019 à 15,6 millions d'euros. La majeure partie concerne la constitution de stocks pour répondre aux besoins de la pandémie de la COVID-19 et permettre à Novacyt de satisfaire immédiatement la demande de ses clients. Le délai d'obtention de certaines matières premières étant important, des commandes en gros ont été passées pour s'assurer qu'il n'y ait pas de problèmes d’approvisionnement, avec un niveau de matières premières plus élevé au 30 juin 2020.

Les créances clients ont augmenté depuis la fin de l'année de 26,3 millions d'euros pour atteindre 28,5 millions d'euros, sous l'effet de la hausse du chiffre d’affaires, le Groupe ayant répondu aux besoins liés à la pandémie de la COVID-19 en lançant ses tests. Environ 90% du portefeuille de créances au 30 juin 2020 était liée aux ventes de juin 2020. Les paiements anticipés ont augmenté de 0,7 million d'euros depuis le 31 décembre 2019, en raison des paiements initiaux pour constituer les stocks (consommables et instruments) qui n'ont pas été reçus au premier semestre 2020.

Au 30 juin 2020, la société n'a plus de dette, l’ayant remboursée intégralement, de sorte que la dette nette est passée de 8,3 millions d'euros au 31 décembre 2019 à zéro.

Les provisions à court terme progressent de 4,1 millions d'euros depuis le 31 décembre 2019 pour atteindre 4,2 millions d'euros au 30 juin 2020, en raison d'une augmentation du passif du plan d'incitation à long terme, suite à la hausse du cours de l'action de la société depuis le début de l'année.

Les dettes fournisseurs et autres dettes sont en hausse de 4,6 millions d'euros depuis le 31 décembre 2019 à 16,3 millions d'euros au 30 juin 2020, en ligne avec la croissance de l'activité. Les dettes fournisseurs sont passées à 3,6 millions d'euros et les factures à payer couvrant principalement les coûts de production pour le compte de tiers sont passées de 2,1 millions d'euros et 0,9 million d'euros, respectivement, à 7,6 millions d'euros. Afin de répondre à la demande du marché pour le test de la COVID-19, le Groupe a décidé très tôt d'externaliser certains éléments de la production pour permettre à l'entreprise de se développer rapidement. Les obligations fiscales sous forme de TVA à payer au Royaume-Uni ont augmenté de 4,6 millions d'euros, passant de 0,1 million d'euros au 31 décembre 2019 à 4,7 millions d'euros.

Pour la première fois, le Groupe a pu bénéficier du régime de la Patent Box britannique, qui prévoit un taux réduit spécial d'impôt sur les sociétés afin d'encourager la recherche et le développement en taxant les revenus des brevets différemment des autres revenus commerciaux. Sous réserve d'un certain nombre d'ajustements, le taux d'imposition effectif sur les bénéfices tirés de la vente de produits soumis à des brevets est proche de 10% au lieu du taux d'imposition normal du Royaume-Uni qui est de 19%. Le taux de la Patent Box est normalement réclamé une fois qu'un brevet a été délivré, mais il est prévu que les produits du Groupe relèvent d'une exemption spécifique permettant de réclamer immédiatement le taux réduit. En raison de l'incertitude sur les détails du calcul complet, aux fins de la déclaration actuelle, un taux réduit d'impôt sur les sociétés de 12% sur les bénéfices provenant de produits brevetés a été supposé. En raison des résultats obtenus au premier semestre 2020, le groupe a comptabilisé une provision de 5,9 millions d'euros au titre de l'impôt sur les sociétés au Royaume-Uni.

Résultat consolidé pour l’exercice clos au 30 juin 2020

Montants en k€

Notes

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2020

(Non audité) Semestre clos le 30 juin 2019

Activités poursuivies

 

 

Produits des activités ordinaires

4, 5

72 374

7 223

 

 

Coût des ventes

6

-12 109

-2 643

Marge brute

60 265

4 580

 

 

Commercialisation et marketing

-1 966

-1 317

Recherche & développement

-593

-229

Frais généraux & administratifs

-9 035

-3 639

Subventions gouvernementales

0

7

 

 

Résultat opérationnel avant éléments exceptionnels

48 672

-598

 

 

Autres produits opérationnels

7

5

57

Autres charges opérationnelles

7

-353

-123

 

 

 

Résultat opérationnel après éléments exceptionnels

48 324

-664

 

 

Produits financiers

8

87

36

Charges financières

8

-2 292

-579

 

 

Résultat avant impôt

46 120

-1 208

 

 

Impôt sur les bénéfices

9

-5 924

0

 

 

Résultat après impôt des activités poursuivies

40 195

-1 208

 

 

Résultat des activités détenues en vue de leur vente

0

-786

 

 

Résultat après impôt

40 195

-1 994

Résultat par action (€)

10

0,61

-0,05

Résultat dilué par action (€)

10

0,61

-0,05

 

Résultat par action des activités poursuivies (€)

0,61

-0,03

Résultat dilué par action des activités poursuivies (€)

0,61

-0,03

 

Résultat par action des activités détenues en vue de leur vente (€)

0,00

-0,02

Résultat dilué par action des activités détenues en vue de leur vente (€)

0,00

-0,02

Le résultat consolidé au 30 juin 2019 présente les impacts de l’application de l’IFRS 5 relative à l’abandon d’activités, en groupant le résultat de l’activité NOVAprep sur une seule ligne « Résultat des activités détenues en vue de leur vente ».

Etat consolidé du résultat global pour l’exercice clos au 30 juin 2020

Montants en k€

Notes

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2020

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2019

 

 

Résultat consolidé net de l'exercice

40 195

-1 994

Eléments recyclables en résultat

 

 

Différences de change résultant de la conversion d'opérations en devises étrangères

-1 959

-2

 

 

Résultat global consolidé de l'exercice

38 236

-1 996

 

 

Résultat global attribuable :

 

 

 

 

Aux actionnaires de la société consolidante (*)

38 236

-1 996

(*) Pas d'intérêts minoritaires.

Etat de la situation financière pour l’exercice clos au 30 juin 2020

Montants en k€

Notes

(Non audité)

Semestre clos le
30 juin
2020

(Audité)
Exercice clos le
31 décembre
2019

 

 

 

 

Goodwill

15 911

15 918

Immobilisations incorporelles

3 514

4 313

Immobilisations corporelles

3 221

3 478

Actifs financiers non courants

112

240

Autres actifs à long terme

 

377

 

214

Actifs non courants

23 136

24 163

 

 

Stock et en-cours

11

15 558

2 439

Clients et autres créances

12

28 470

2 168

Créances d'impôt

0

4

Charges constatées d'avance

1 081

406

Placements financiers à court terme

10

10

Trésorerie & équivalents de trésorerie

13

19 720

1 805

Actifs courants

64 839

6 832

 

 

Actifs des activités détenues en vue de la vente

0

70

 

 

Total Actif

87 975

31 065

 

 

Emprunts et dettes financières – part courante

14

0

2 189

Dettes financières de location – part courante

 

225

 

268

Provisions – part courante

15

4 237

50

Fournisseurs et autres créditeurs

16

16 296

4 591

Dettes d'impôt

5 650

0

Autres passifs courants

469

591

Passifs courants

26 877

7 689

 

 

Actifs nets courants

37 962

-857

 

 

Emprunts et dettes financières

14

0

6 137

Dettes financières de location – part non courante

 

2 043

 

2 356

Provisions– part non courante

15

215

240

Impôts différés

78

 

49

Passifs non courants

2 336

8 782

 

 

Total Passif

29 213

16 471

 

 

Actif net

58 762

14 594

Etat de la situation financière pour l’exercice clos au 30 juin 2020 (suite)

Montants en k€

Notes

(Non audité)

Semestre clos le

30 juin 2020

(Audité)

Exercice clos le

31 décembre 2019

 

 

 

Capital

17

4 708

3 873

Primes liées au capital

62 151

58 012

Actions propres

-138

-174

Autres réserves

-5 265

-3 306

Réserve "equity"

1 323

401

Résultats accumulés

-4 017

-44 212

Total capitaux propres, part du groupe

58 762

14 594

 

Total des capitaux propres

58 762

14 594

Tableau de variation des capitaux propres au 30 juin 2020

Montants en k€

Autres réserves groupe

 

Capital

Primes liées au capital

Actions propres

Réserve "equity"

Acquisition des actions Primer

Design

Réserves de conversion

OCI s. PIDR

Total

Résultats accum.

Total capitaux propres

 

 

Situation au

1er janvier 2019

2 511

58 249

-178

422

- 2 948

139

- 11

- 2 820

-38 046

20 138

Ecarts de conversion

-

-

-

-

-

- 486

-

- 486

-

- 486

Résultat de la période

-

-

-

-

-

-

-

-

-6 558

-6 558

Total des pertes et profits de la période

-

-

-

-

-

- 486

-

- 486

-6 558

-7 044

Frais d’augmentation de capital

-

-180

-

-

-

-

-

-

-

-180

Mouvements sur actions propres

-

-

4

-

-

-

-

-

-

4

Autres variations

1 362

-57

-

-21

-

-

-

-

392

1 676

Situation au

31 décembre 2019

3 873

58 012

- 174

401

- 2 948

- 347

- 11

- 3 306

- 44 212

14 594

Ecarts de conversion

-

-

-

-

-

- 1 959

-

- 1 959

-

- 1 959

Résultat de la période

-

-

-

-

-

-

-

-

40 195

40 195

Total des pertes et profits de la période

-

-

-

-

-

- 1 959

-

- 1 959

40 195

38 236

Augment. de capital en numéraire

835

4 139

-

-

-

-

-

-

-

4 974

Mouvements sur actions propres

-

-

36

-

-

-

-

-

-

36

Autres variations

-

-

-

922

-

-

-

-

-

922

Situation au

30 juin 2020

4 708

62 151

- 138

1 323

- 2 948

- 2 306

- 11

- 5 265

- 4 017

58 762

Tableau des flux de trésorerie pour le semestre clos au 30 juin 2020

Montants en k€

Notes

(Non audité)

Semestre clos le

30 juin 2020

(Non audité)

Semestre clos le

30 juin 2019

 

 

 

 

 

 

Flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles

18

24 603

 

-577

Activités d'investissement

 

Produit de la vente d’immobilisations corporelles

 

3

0

Acquisition d'immobilisations incorporelles

 

-43

-158

Acquisition d'immobilisations corporelles

 

-268

-200

Acquisition de placements financiers

 

78

6

Acquisition de filiales nette de la trésorerie acquise

 

7

 

-278

Flux de trésorerie net liés aux activités d'investissement

 

-223

 

-630

Flux d'investissement résultant des activités en vente

 

0

-25

Flux d'investissement résultant des activités poursuivies

 

-223

-605

 

Activités de financement

 

 

 

 

Remboursement d'emprunts

14

- 5 991

-993

Emission d'emprunts

 

0

2 036

Augmentations de capital

 

2 908

-69

Cession (acquisition) nette d'actions propres

 

36

-2

Variation des autres financements à court terme

 

- 775

 

0

Intérêts financiers nets versés

 

- 1 808

-290

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

 

- 5 630

 

682

Flux de financement résultant des activités en vente

 

0

0

Flux de financement résultant des activités poursuivies

 

- 5 630

682

 

Variation nette de la trésorerie

 

18 750

 

-525

Trésorerie à l'ouverture de l'exercice

 

1 805

1 132

Incidence de la variation des taux de change

 

- 835

-9

Trésorerie à la clôture de l'exercice

 

19 720

 

598

NOTES SUR LES COMPTES ANNUELS

pour le semestre clos au 30 juin 2020

1. Normes comptables applicables

Le Groupe Novacyt est une entreprise internationale de diagnostic qui génère un portefeuille croissant de tests de diagnostic in vitro et moléculaires. Ses points forts résident dans le développement, la fabrication et la commercialisation de produits de diagnostic. Les principales unités commerciales du Groupe, Primerdesign et les deux sociétés qui constituent le secteur « Produits Lab21 », fournissent une vaste gamme d'essais et de réactifs de haute qualité dans le monde entier. Le Groupe sert directement les marchés de la microbiologie, de l'hématologie et de la sérologie comme le font ses partenaires mondiaux, qui comptent de grandes entreprises. Son siège social est situé 13 avenue Morane Saulnier, 78140 Vélizy Villacoublay.

Les informations financières contenues dans le présent rapport constituent les états financiers consolidés de la Société et de ses filiales (ci-après collectivement dénommées " le Groupe "). Ils sont préparés et présentés en milliers d'euros.

Les informations financières prennent en compte toutes les sociétés sous contrôle exclusif. La Société n'exerce pas de contrôle conjoint ni d'influence notable sur d'autres sociétés. Les filiales sont consolidées à compter de la date à laquelle le Groupe en obtient le contrôle effectif. Les comptes ont été préparés conformément aux exigences de comptabilisation et d'évaluation des normes internationales d'information financière telles qu'adoptées par l'Union Européenne (IFRS).

Ces états financiers intermédiaires consolidés ne constituent pas des comptes statutaires complets. Ils n'incluent pas toutes les informations requises pour les états financiers annuels complets et doivent être lus en lien avec les états financiers consolidés pour les douze mois se terminant le 31 décembre 2019. Les comptes statutaires de l'exercice clos le 31 décembre 2019 ont été arrêtés par le Conseil d'administration et déposés auprès du Registre du commerce et des sociétés. Le rapport du Commissaire aux comptes sur ces comptes est sans réserve. Les informations financières pour les semestres clos le 30 juin 2020 et le 30 juin 2020 ne sont pas auditées.

Tous les actifs et passifs, capitaux propres, produits, charges et flux de trésorerie intragroupe relatifs aux transactions entre les membres du groupe sont éliminés lors de la consolidation.

Le périmètre de consolidation de la société comprend les sociétés suivantes :

Au 30 juin 2020

et 31 décembre 2019

 

 

Au 30 juin 2019

 

Sociétés

Pourcentage d’intérêt

Pourcentage

de contrôle

Méthode de consolidation

Pourcentage d’intérêt

Pourcentage

de contrôle

Méthode de consolidation

 

 

Biotec Laboratories Ltd

100.00 %

100.00 %

IG

100.00 %

100.00 %

IG

Lab21 Healthcare Ltd

100.00 %

100.00 %

IG

100.00 %

100.00 %

IG

Lab21 Ltd

0.00 %

0.00 %

-

100.00 %

100.00 %

IG

Microgen Bioproducts Ltd

100.00 %

100.00 %

IG

100.00 %

100.00 %

IG

Novacyt SA

100.00 %

100.00 %

IG

100.00 %

100.00 %

IG

Novacyt Asia Ltd

100.00 %

100.00 %

IG

100.00 %

100.00 %

IG

Novacyt China Ltd

100.00 %

100.00 %

IG

100.00 %

100.00 %

IG

Novacyt UK Holdings Ltd

 

100.00 %

100.00 %

IG

 

0.00 %

0.00 %

-

Primerdesign Ltd

100.00 %

100.00 %

IG

100.00 %

100.00 %

IG

2. Résumé des principes comptables appliques par le groupe

Les états financiers ont été préparés conformément aux normes internationales d'information financière (IFRS) adoptées par l'Union européenne. Par conséquent, les états financiers du groupe sont conformes à l'article 4 du règlement IAS de l'UE.

Les informations financières ont été préparées sur la base du coût historique, sauf pour les instruments financiers qui ont été évalués à la juste valeur. Le coût historique correspond généralement à la juste valeur de la contrepartie versée en échange de biens et de services.

La juste valeur est le prix qui serait reçu pour la vente d'un actif ou payé pour le transfert d’un passif dans le cadre d’une transaction effectuée en bonne et due forme entre les parties à l’opération à la date d’évaluation, que ce prix soit directement observable ou évalué selon une autre technique. En déterminant la juste valeur d'un actif ou d'un passif, le Groupe tient compte des caractéristiques de l’actif ou du passif si les acteurs du marché avaient tenu compte de ces mêmes caractéristiques en déterminant le montant de l’actif ou du passif à la date d’évaluation. La juste valeur aux fins d’évaluation et/ou de présentation dans les états financiers est déterminée sur cette base, sauf pour des opérations de location qui entrent dans le cadre de l’IFRS 16, et des évaluations présentant des similarités avec la juste valeur mais qui ne sont pas une juste valeur, par exemple une valeur nette réalisable d’après IAS 2 ou une valeur d’utilité dans IAS 36.

Les domaines dans lesquels des hypothèses et estimations sont significatives pour les états financiers consolidés sont notamment l’évaluation du goodwill (voir note 17 des comptes consolidés 2019 pour plus de détail), les valeurs comptables et les durées d’utilité des immobilisations incorporelles (voir note 18 des comptes consolidés 2019), les impôt différés (voir note 22 des comptes consolidés 2019), les créances clients (note 24 des comptes consolidés 2019) et les provisions pour risques et charges liées à l’exploitation (note 29 des comptes consolidés 2019).

Les méthodes comptables exposées ci-après ont été appliquées uniformément à toutes les périodes présentées dans les états financiers, sauf la norme IFRS 16 qui a été appliquée uniquement pour les comptes au 30 juin 2019.

Les méthodes comptables appliquées par le Groupe dans ces états financiers consolidés intermédiaires résumés sont essentiellement les mêmes que celles appliquées par le Groupe dans ses états financiers pour l'exercice clos le 31 décembre 2019. Elles constituent la base des états financiers de 2020. La méthodologie de sélection des hypothèses qui sous-tendent les calculs de la juste valeur n'a pas changé depuis le 31 décembre 2019.

Continuité d’exploitation

Au moment de l'approbation des états financiers, les administrateurs s'attendent raisonnablement à ce que la Société dispose de ressources suffisantes pour poursuivre ses activités dans un avenir prévisible. Ils adoptent donc le principe de la continuité de l'exploitation dans la préparation des états financiers.

En procédant à cette analyse, les administrateurs ont tenu compte des éléments suivants :

- le besoin en fonds de roulement de l'entreprise ;

- un solde de trésorerie positif au 30 juin 2020 de 19 720 k€ ;

- le plan d’intéressement à long terme mis en place en novembre 2017 et dont l’échéance de règlement est prévue en novembre 2020 ;

- l’augmentation des encaissements de trésorerie générée par la pandémie COVID-19.

Contrats de location – Après adoption de IFRS 16

La norme IFRS 16 « Contrats de location » a été publiée en janvier 2016 et est en vigueur pour les états financiers d'une entité pour les périodes annuelles de reporting commençant le ou après le 1er janvier 2019. La norme énonce les principes de comptabilisation, d'évaluation, de présentation et d'information des contrats de location. Elle introduit des changements importants dans la comptabilité des preneurs : elle supprime la distinction entre les contrats de location simple et les contrats de location-financement prévue par l'IAS 17 et exige que le preneur comptabilise à l’actif un droit d'utilisation et au passif une dette de location au début du contrat de location pour tous les contrats de location, sauf pour les contrats de location à court terme et les contrats de location d'actifs de faible valeur.

- L'actif correspondant au droit d'utilisation est évalué initialement à son coût et ensuite diminué des amortissements et des pertes de valeur. Sa valeur sera également ajustée pour toute réévaluation de la dette au titre de la location.

- Le passif au titre de la location est initialement évalué à la valeur actuelle des paiements futurs au titre de la location, actualisés en utilisant le taux d'actualisation implicite du contrat de location (ou, si ce taux ne peut être déterminé facilement, le taux d'emprunt marginal du preneur). Par la suite, le passif au titre de la location est ajusté en fonction des intérêts et des paiements de location, ainsi que de l'impact des modifications du contrat de location, entre autres.

Les dispositions transitoires d’IFRS 16 permettent aux preneurs d'utiliser soit une approche rétrospective complète, soit une approche rétrospective simplifiée pour les contrats de location existant à la date de la première application de la norme, avec la possibilité d'utiliser certains allégements transitoires.

Le Groupe a choisi d'appliquer la norme en utilisant l'approche rétrospective simplifiée à partir du 1er janvier 2019, en utilisant certains des recours pratiques prévus dans la norme. Le Groupe a comptabilisé les actifs de droit d'utilisation et les passifs de location dans l’état consolidé de la situation financière, initialement évalués à la valeur actuelle des futurs paiements de location, l'actif de droit d'utilisation étant ajusté du montant de tout paiement de location payé d'avance ou provisionné.

Stocks

Les stocks sont valorisés à la valeur la plus faible entre leur coût d’acquisition et leur valeur recouvrable. Le coût d’acquisition des stocks comprend les matières et fournitures et, le cas échéant, les frais de personnel encourus pour amener les stocks dans leur état actuel. Il est calculé selon la méthode du coût moyen pondéré. La valeur recouvrable représente le prix de vente estimé diminué de tous frais de marketing, de vente et de distribution.

La valeur brute des marchandises et des fournitures comprend le prix d’achat et les frais accessoires.

Une provision pour dépréciation des stocks, égale à la différence entre la valeur brute déterminée suivant les modalités indiquées ci-dessus, et le cours du jour ou la valeur de réalisation déduction faite des frais proportionnels de vente, est constatée lorsque cette valeur brute est supérieure à l’autre terme énoncé.

Créances clients

Le Groupe a établi une politique de crédit en application de laquelle le profil de crédit de chaque nouveau client est examiné avant toute transaction, y compris par le biais d’évaluations externes lorsque cela est possible. Des limites de crédit sont établies pour tous les clients importants ou à risque élevé, qui représentent le montant maximum de l'encours autorisé sans nécessiter d'approbation supplémentaire par la direction. Les créances en cours sont continuellement surveillées par chaque division. Les limites de crédit sont revues régulièrement, et au moins une fois par an. Les clients qui ne satisfont pas aux critères de solvabilité du groupe ne peuvent effectuer des transactions que sur la base d'un paiement d’avance.

Les créances commerciales sont comptabilisées initialement à leur juste valeur et sont ensuite évaluées au coût amorti. Cela se traduit généralement par leur comptabilisation à la valeur nominale moins une provision pour créances douteuses. Les créances commerciales en devises étrangères sont comptabilisées dans leur monnaie locale et réévaluées à la fin de chaque période de reporting. Les différences de change sont comptabilisées en produit ou charge.

La provision pour créances douteuses est comptabilisée sur la base des pertes attendues par la direction, sans tenir compte du fait qu'il y ait eu ou non un élément déclencheur de dépréciation (modèle de "pertes de crédit attendues "). En appliquant la norme IFRS 9, le groupe a conclu qu'aucun taux de défaillance historique réel ne pouvait être déterminé en raison d'un faible niveau de pertes historiques dans l'ensemble de ses activités. Le Groupe comptabilise donc une provision pour créances douteuses sur la base de l'ancienneté des factures. Lorsqu'une facture n’est pas soldée plus de 90 jours après sa date d'échéance contractuelle, il est alors plus probable que cette facture soit en défaut de paiement que les factures qui ne présentent pas un tel retard. Ces factures seront donc intégralement provisionnées dans le cadre du modèle de pertes de crédit attendues.

Les créances commerciales sont transférées en pertes lorsqu'un recouvrement ne peut être raisonnablement envisagé. Les indicateurs d'une telle situation sont notamment le fait que le débiteur ne s'est pas engagé sur un plan de règlement ou n'a pas effectué de paiement dans les 365 jours suivant la date d'échéance.

Trésorerie et équivalents de trésorerie

Les équivalents de trésorerie sont détenus dans le but de faire face aux engagements de trésorerie à court terme plutôt que pour un placement ou d'autres finalités. Pour qu'un placement puisse être considéré comme un équivalent de trésorerie, il doit être facilement convertible en un montant de trésorerie connu et être soumis à un risque négligeable de changement de valeur. La trésorerie et les équivalents de trésorerie comprennent des fonds de caisses, des comptes bancaires courants, ainsi que des valeurs mobilières de placement (Organismes de placement collectif en valeurs mobilières, « OPCVM », titres de créances négociables, etc.) qui peuvent être liquidés ou vendus à très court terme (en général avec des maturités initiales de 3 mois ou moins) et dont le risque de changement de valeur est négligeable. Tous ces éléments sont évalués à leur juste valeur, les éventuels ajustements étant comptabilisés dans les gains ou pertes.

Dettes fournisseurs

Les dettes commerciales sont des obligations de fournir des liquidités ou d'autres actifs financiers. Elles sont comptabilisées au bilan lorsque le Groupe devient partie à une transaction générant des passifs de cette nature. Les dettes commerciales et autres dettes sont comptabilisées dans l’état de situation financière à leur juste valeur lors de la comptabilisation initiale, sauf si le règlement doit intervenir plus de 12 mois après la comptabilisation. Dans ce cas, elles sont évaluées selon la méthode du coût amorti. L'utilisation de la méthode du taux d'intérêt effectif entraînera la comptabilisation d'une charge financière dans le compte de résultat. Les dettes commerciales et autres dettes sont sorties du bilan lorsque l'obligation correspondante est éteinte.

Les dettes commerciales n'ont pas été actualisées, car l'effet de cette actualisation serait négligeable.

Provision - Plan d'intéressement à long terme

Novacyt a octroyé à certains employés des options d’achats d’actions dans le cadre d’un plan d'intéressement à long terme adopté le 1er novembre 2017. Le prix d’exercice est fixé au prix de l’action à la date d’attribution et les options seront réglées en trésorerie. Les options seront acquises au troisième anniversaire de la date d’attribution. La charge comptable est calculée en application de l’IFRS 2 « Rémunération en actions ». Elle est étalée sur la période d’acquisition pour refléter les services reçus en contrepartie. Le Groupe a provisionné la dette correspondante dans l’état de la situation financière.

Impôts

La charge fiscale est représentée par la somme des impôts effectivement dus et des impôts différés.

Impôt courant

L’impôt exigible est calculé sur le bénéfice imposable de l’exercice. Le bénéfice imposable diffère du résultat net tel qu’il figure dans le compte de résultat, dans la mesure où il exclut des produits ou des charges qui sont imposables ou déductibles sur d’autres exercices, et il exclut également des éléments qui ne sont jamais imposables ou déductibles. Le passif d'impôt exigible du Groupe est calculé par application des taux d’imposition qui sont en vigueur ou quasiment adoptés à la clôture de l’exercice.

Une provision est comptabilisée quand la détermination de l'impôt est incertaine, mais qu'une sortie de trésorerie au profit d'une autorité fiscale est jugée probable. Les provisions sont évaluées sur la base de la meilleure estimation du montant qui pourrait devenir exigible. Cette estimation est réalisée sur la base du jugement de fiscalistes externes au Groupe et de l'expérience acquise sur de tels sujets.

Impôt différé

L’impôt différé est calculé sur les différences temporelles entre les valeurs comptables des actifs et des passifs dans l’état de la situation financière et leurs bases fiscales, et est comptabilisé selon une approche bilancielle avec application du report variable. Les passifs d'impôt différé sont généralement constatés sur les reports de taxation temporels, et les actifs d'impôts différés sont constatés dans la mesure où la société dispose d'un bénéfice imposable sur lequel imputer les reports de déduction temporels. Ces actifs et passifs ne sont pas reconnus si la différence temporelle résulte de la comptabilisation du goodwill ou de la comptabilisation initiale (autre que dans le cadre d'un regroupement d’entreprises) d’autres actifs et passifs dans le cadre d’une opération n’affectant ni le résultat imposable ni le résultat comptable.

Le passif d’impôt différé est comptabilisé pour tous les reports de taxation temporaires liés à des participations dans des filiales, sociétés associées et co-entreprises, sauf lorsque le Groupe est capable de contrôler le renversement de la différence temporelle et s’il est probable que l’écart temporel ne s’inversera pas dans un avenir prévisible. Les actifs d'impôts différés résultant de reports de déductions associés à de tels investissements et intérêts, sont constatés uniquement dans la mesure où la société dispose de bénéfices imposables suffisants sur lesquels imputer les bénéfices des écarts temporels et que ces écarts temporels devraient s’inverser dans un avenir prévisible.

La valeur comptable d’un actif d’impôt différé est révisée à chaque clôture d’exercice et réduite dans la mesure où il n’est plus probable qu’un bénéfice imposable suffisant sera disponible pour permettre de bénéficier de l’utilisation de tout ou partie de cet actif d’impôt différé.

Les actifs et passifs d’impôt différé sont calculés aux taux d’imposition qui devraient s’appliquer à la date de réalisation de l’actif ou de règlement du passif, sur la base des règles fiscales et des taux d’imposition en vigueur ou quasiment adoptés à la date de clôture de l’exercice.

La valorisation des actifs et passifs d’impôt différé reflète les conséquences fiscales qui résulteraient de la façon dont le Groupe s’attend, à la date de clôture, à recouvrer ou à régler la valeur comptable de ses actifs ou passifs.

Les actifs et passifs d’impôt différé sont compensés lorsque le Groupe est en droit de compenser les passifs et actifs d’impôt courants, que les actifs et passifs d’impôt différés se rapportent à des impôts sur le résultat relevant de la même juridiction fiscale, et que le Groupe entend régler ses actifs et passifs d’impôt courants sur une base nette.

Résultat par action

Le groupe présente un résultat par action ordinaire et un résultat dilué par action ordinaire. Le résultat par action est calculé en divisant le résultat attribuable aux porteurs d’actions ordinaires de la société par le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation au cours de la période.

Le résultat dilué par action est déterminé en ajustant le résultat attribuable aux porteurs d’actions ordinaires et le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation, tenant compte des effets de toutes les actions ordinaires potentielles dilutives. Celles-ci comprennent notamment les options, lorsque le cours moyen de marché des actions ordinaires excède leur prix d’exercice et qu’elles ont un effet dilutif sur le résultat par action.

Éléments exceptionnels

Les éléments exceptionnels sont les charges ou produits qui, selon le Conseil d’Administration, doivent être présentés distinctement en raison de leur importance ou de leur fréquence, et qui contribuent à la formation du résultat opérationnel consolidé.

Résultat des activités destinées à la vente

Le 11 décembre 2018, Novacyt a annoncé son intention de vendre l’activité NOVAprep et présente donc ses résultats financiers conformément à la règle comptable IFRS 5 sur les activités abandonnées. Ainsi, tous les revenus et charges générés par cette activité sont regroupés sur une seule ligne présentée sous le résultat net. Cette activité a été vendue le 24 décembre 2019.

3. Principaux jugements et estimations comptables

La préparation des états financiers selon les normes IFRS nécessite de la part de la direction d’exercer un jugement sur l’application des méthodes comptables, d’effectuer des estimations et de faire des hypothèses qui ont un impact sur les montants des actifs et des passifs, des produits et des charges. Les estimations et les hypothèses sous-jacentes, établies sur la base de l’hypothèse de continuité d’exploitation, sont réalisées à partir de l’expérience passée et d’autres facteurs considérés comme raisonnables au vu des circonstances. Elles servent ainsi de base à l’exercice du jugement nécessaire à la détermination des valeurs comptables des actifs et passifs, qui ne peuvent être obtenues directement à partir d’autres sources. Les valeurs réelles peuvent être différentes des valeurs estimées. Les estimations et les hypothèses sous-jacentes sont réexaminées de façon continue. L’impact des changements d’estimation comptable est comptabilisé au cours de la période du changement s’il n’affecte que cette période ou au cours de la période du changement et des périodes ultérieures si celles-ci sont également affectées par le changement.

Sources majeures d’incertitude relatives aux estimations

Les principales sources d’incertitude relative aux estimations sont énumérées ci-après. Seules l’évaluation des goodwills, l’estimation des durées d’utilité des actifs incorporels, l’estimation de la juste valeur des actifs et passifs dans les regroupements d’entreprises, la comptabilisation des impôts différés, la valeur des créances clients ou des autres créances et les provisions pour risques et charges sont considérées comme susceptibles de générer des ajustements significatifs sur les comptes. Les autres sources d’estimation sont sans impact matériel.

Provision pour impôts

La provision pour impôts courants du Groupe d'un montant de 5 924 k€ correspond à l'évaluation par la direction du montant de l'impôt à payer sur les résultats taxables, dont le montant reste à valider avec les autorités fiscales du Royaume-Uni. Les incertitudes concernent principalement l'interprétation de la législation fiscale sur les accords conclus par le Groupe au Royaume-Uni. Aussi, il est possible que le montant définitif de ces dettes d’impôts diffère sensiblement des provisions constituées.

Dans ce contexte, un ajustement de la dette d’impôt doit donc être envisagé, ce qui aboutirait dans le cas de figure le plus défavorable à une augmentation du passif de 3 683 k€ ou, inversement, à une diminution de 1 052 k€.

4. Produits des activités ordinaires

Le tableau ci-dessous présente les produits des activités ordinaires :

Montants en k€

(Non audité)

Semestre clos le

30 juin 2020

(Non audité)

Semestre clos le

30 juin 2019

 

 

 

 

 

 

Production vendue de biens

72 210

6 676

Production vendue de services

0

306

Ventes de marchandises

26

58

Autres refacturations avec marge

138

183

 

 

 

Produits des activités ordinaires

72 374

7 223

L’essentiel du chiffre d’affaires généré est libellé en livres sterling. Le groupe n’est pas couvert contre le risque de change associé.

L’analyse du chiffre d’affaires par secteur opérationnel et par zone géographique est présentée au paragraphe 5.

5. Secteurs opérationnels

Information sectorielle

En application de la norme IFRS 8, un secteur opérationnel est une composante d'une entité :

- qui se livre à des activités à partir desquelles elle est susceptible de générer des produits et d'encourir des charges (y compris des produits et des charges relatifs à des transactions avec d'autres composantes de la même entité) ;

- dont les résultats opérationnels sont régulièrement revus par le directeur général du groupe et les dirigeants des différentes entités en vue de décider des allocations de ressources au secteur et d'évaluer sa performance ;

- pour laquelle des informations financières distinctes sont disponibles.

Le Groupe a retenu trois secteurs opérationnels, qui font l’objet d’un suivi individuel des performances et des ressources :

  • Entreprise et Cytologie

Auparavant, ce segment regroupait l’activité NOVAprep et les frais de siège en France. Ce secteur comprend désormais les coûts centraux du Groupe en France, les résultats de Novacyt UK Holding et ceux de NOVAprep. Ces derniers sont isolés sur une ligne unique – « Résultat des activités détenues en vue de leur vente ». L’activité NOVAprep a été cédée en décembre 2019.

  • Produits Lab21 (antérieurement Entreprise et Diagnostics)

Ce secteur développe, fabrique et distribue une large gamme de produits de diagnostic in vitro de maladies infectieuses à base de protéines avec les sociétés Microgen Bioproducts Ltd. et Lab21 Healthcare Ltd qui sont maintenant basées à Camberley, au Royaume-Uni.

  • Dépistage moléculaire

Ce secteur correspond à l’activité de la société Primer Design qui conçoit, fabrique et distribue des kits et des réactifs de dépistage moléculaire en temps réel des maladies infectieuses, qui s’appuient sur la technologie de « réaction en chaîne de la polymérase ». La société est basée à Southampton au Royaume-Uni.

Le responsable des secteurs opérationnels est le Président Directeur Général (CEO).

  • Dépendance à l’égard des grands clients

Primerdesign a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 21 millions d'euros (2019 : néant) avec le plus gros client du groupe. Un autre client a contribué à hauteur de 10 % ou plus au chiffre d'affaires du groupe en 2020.

Répartition du chiffre d’affaires par secteur opérationnel et zone géographique

  • Au 30 juin 2020

Montant en k€

Entreprise & Diagnostic

Dépistage moléculaire

Total

 

 

 

 

Zone géographique

Afrique

64

2 014

2 078

Europe

943

58 040

58 983

Asie - Pacitifique

518

2 764

3 282

Amériques

195

3 685

3 880

Moyen Orient

70

4 081

4 151

Chiffre d'affaires

 

1 790

 

70 584

 

72 374

  • Au 30 juin 2019

Montant en k€

Entreprise & Diagnostic

Dépistage moléculaire

Total

 

 

 

 

Zone géographique

Afrique

358

161

518

Europe

1 555

1 352

2 906

Asie - Pacitifique

1 097

496

1 594

Amériques

409

980

1 390

Moyen Orient

551

264

815

Chiffre d'affaires

 

3 970

 

3 253

 

7 223

6. Coûts des ventes

Le tableau ci-dessous présente le coût des ventes.

Montants en k€

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2020

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2019

 

 

 

 

 

Achats et variations des stocks

4 811

1 592

Variation des provisions sur stocks

145

152

Sous-traitance de fabrication

6 011

0

Achats non stockés de matières et fournitures

130

17

Transports sur achats

122

39

Coût de la main-d'œuvre directe de production

859

815

Autres charges

31

28

 

 

 

Total coûts de vente

12 109

2 643

Le coût des produits vendus a augmenté significativement, en conséquence de l’augmentation des ventes au premier semestre 2020. Afin de répondre à la demande du marché, certains processus de fabrication ont été sous-traités, ce qui a généré une charge de 6 011 k€.

7. Autres produits et charges opérationnels

Montants en k€

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2020

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2019

 

 

 

 

 

 

Autres produits opérationnels

5

57

Autres produits opérationnels

5

57

 

 

 

Litiges avec des salariés

0

-3

Charges de restructuration

-126

-31

Frais de vente d’activités

0

-21

Dépréciation de la marque Omega

-200

0

Autres charges

-27

-68

Autres charges opérationnelles

-353

-123

Les frais de restructuration engagés en 2020 concernent la clôture du site de Bridport, suite au transfert de la fabrication des produits de Healthcare vers le site de Camberley.

Aucun produit ne sera plus vendu sous les marques acquises en 2018 dans le cadre de l’acquisition de l’activité « Maladies Infectieuses » de Omega. Aussi, les actifs incorporels correspondants ont été totalement amortis et ne figurent plus dans l’état de la situation financière au 30 juin 2020.

8. Produits et charges financiers

Montants en k€

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2020

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2019

 

 

 

 

 

 

Gains de change

33

36

Désactualisation des créances à long terme

54

0

 

 

 

Produits financiers

87

36

 

 

 

Charges d'intérêt sur emprunts

-1 744

-430

Paiement des BSA « fictifs » Negma

-404

0

Pertes de change

-115

-53

Autres charges financières

-29

-96

 

 

 

Charges financières

-2 292

-579

Charges financières :

Intérêts sur les prêts

La charge d’intérêt est principalement liée aux emprunts obligataires auprès de Vatel et Harbert European Growth Capital. La charge au 30 juin 2020 a augmenté significativement à cause du remboursement de l’emprunt de 5 000 k€ à Harbert European Growth Capital et du paiement des intérêts correspondants.

Paiement des BSA « fictifs » à Negma

En novembre 2019, Novacyt SA a octroyé à Negma 1 300 000 bons de souscription « fictifs », c'est-à-dire des bons de souscription qui ne donnent pas accès au capital de la société, en échange de l'annulation de 1 300 000 bons de souscription donnant accès au capital de Novacyt SA. Les BSA fictifs garantissent à la société Negma le bénéfice de la différence entre le prix d'exercice de 0,20 € et le cours de l'action la veille de la date d'exercice. Cet instrument a été comptabilisé comme un passif financier dérivé en décembre 2019 pour une valeur de 90 k€. Negma a exercé les BSA fictifs en février 2020, ce qui a donné lieu à un paiement de 494 k€. La charge au 30 juin 2020 est la différence entre ces deux montants.

9. impôt sur les bénéfices

Le taux d’imposition des bénéfices appliqué au résultat de la période est de 28 pourcent, ce qui est le taux applicable à Novacyt SA en France. Il est inchangé depuis juin 2019.

La taxation dans les autres juridictions (principalement au Royaume-Uni) est calculée en fonction des taux en vigueur dans les juridictions respectives.

La charge de la période peut être réconciliée avec le résultat avant impôt comme suit :

Montants en k€

(Non audité)

Semestre clos le

30 juin 2020

(Non audité)

Semestre clos le

30 juin 2019

 

 

 

 

 

Résultat avant impôt des activités poursuivies

46 120

-1 208

 

 

 

 

 

Impôt calculé au taux applicable en France (28 %)

12 914

-338

Effet des charges non déductibles et produits non imposables

101

-86

Effet de l’utilisation des pertes fiscales antérieurement non comptabilisées

-244

0

Variation des actifs d’impôt différé non reconnus

1 610

534

Impact du traitement fiscal des frais de recherche

-90

-63

Régime de taxation de la propriété intellectuelle “Patent box »

-3 683

0

Effet des différences de taux d’imposition dans les autres juridictions

-4 689

9

Autres impacts

5

-56

 

 

Charge d’impôt de la période

5 924

0

Questions relatives à la charge fiscale

Pour la première fois, le groupe a pu bénéficier du régime fiscal britannique dit de la « Patent Box », qui autorise l’utilisation d’un taux d'imposition des bénéfices des sociétés spécial, réduit, sur les revenus issus des brevets. Ce dispositif est utilisé par plusieurs pays pour encourager la recherche et le développement. Sous réserve d'un certain nombre d'ajustements, le taux d'imposition effectif sur les bénéfices tirés de la vente de produits couverts par des brevets est proche de 10 % au lieu du taux d'imposition normal du Royaume-Uni, qui est de 19 % sur les autres revenus commerciaux. Normalement, l’application du taux réduit de la « Patent Box » est demandée lorsque le brevet a été délivré. Néanmoins, il est probable que les produits du groupe entrent dans le cadre d'une exemption spécifique permettant de réclamer immédiatement l’application du taux réduit. En raison de l'incertitude sur les détails du calcul complet, le Groupe a supposé un taux réduit d'impôt sur les sociétés de 12 % sur les bénéfices provenant de produits brevetés.

10.Resultat par action

Le résultat net par action est calculé sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation sur la période de reporting. Le résultat net dilué par action est calculé sur la base du nombre moyen pondéré d’actions en circulation et du nombre d’actions qui seraient créées à la suite de la conversion des instruments financiers dilutifs. Au 30 juin 2020, il n’existe plus d’instruments potentiellement dilutifs.

Montants en k€

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2020

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2019

 

 

 

 

 

 

Résultat - part du groupe

40 195

- 1 994

Impact des instruments dilutifs

0

0

Résultat – part du groupe

40 195

- 1 994

 

Nombre moyen pondéré d'actions

65 721 150

37 664 418

Impact des instruments dilutifs

0

0

Nombre moyen pondéré d'actions dilué

65 721 150

37 664 418

 

 

 

Résultat net par action (€)

0,61

- 0,05

Résultat net dilué par action (€)

0,61

- 0,05

Le tableau ci-dessous présente les mouvements des bons de souscription d’action pendant les 6 premiers mois de 2020. Ils n’ont pas été pris en compte pour le calcul du résultat dilué par action car ils avaient un effet anti-dilutif au 30 juin 2019, et ont tous été exercés ou annulés au 30 juin 2020.

Bénéficiaire

Kreos

Primerdesign

Yorkville

Negma

Harbert

Total

Date d’octroi

12 mai 2016

12 mai 2016

Du 31 juillet 2015

au 18 juillet 2017

25 avril 2019

5 novembre 2019

 

Nombre de BSA

353 536

1 000 000

1 501 427

2 979 544

6 017 192

 

Prix d’exercice

1,45 €

1,16 €

De 5,511 € à 0.946 €

0,20 €

0,0698 €

 

Date limite d’exercice

1 novembre 2022

12 mai 2021

3 ans après leur émission

25 avril 2024

5 novembre 2026

 

Comptabilisation

Capitaux propres

Dette financière

Capitaux propres

Dette financière

Dette financière

 

BSA en circulation au 1er janvier 2020

353 536

1 000 000

853 216

1 679 544

6 017 192

9 903 488

BSA exercés en 2020

-353 536

-1 000 000

-528 541

-1 679 544

-6 017 192

-9 578 813

Nombre d’actions nouvelles

353 536

1 000 000

528 541

1 679 544

6 017 192

9 578 813

Augmentations de capital

512 627 €

1 160 000 €

500 000 €

335 909 €

420 000 €

2 928 536 €

BSA annulés en 2020

-

-

-324 675

-

-

-324 675

BSA en circulation au 30 juin 2020

-

-

-

-

-

-

11.Stock et en-cours

Montants en k€

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2020

(Audité)

Exercice clos le

31 décembre 2019

 

 

 

 

 

 

Produits finis

9 084

780

Matières premières

5 133

1 399

Encours de production

1 480

282

Marchandises

69

82

Provisions sur stocks

-208

-104

 

 

 

Total

15 558

2 439

L'augmentation des niveaux de stocks soutient la croissance des revenus du groupe, avec un stock important de produits finis, prêts à être expédiés immédiatement pour faire face à la pandémie mondiale de COVID-19, la demande pour les kits de test Primerdesign restant élevée.

Le délai d'obtention de certaines matières premières a été important. Aussi, des commandes en gros ont été passées pour éviter des difficultés d'approvisionnement. Ceci a contribué à l'augmentation du stock de matières premières en 2020.

12.Clients et autres créances

Le tableau ci-dessous indique les créances clients et autres créances :

Montants en k€

(Non audité) Semestre clos

le 30 juin
2020

(Audité) Exercice clos

le 31 décembre
2019

 

 

 

 

 

 

Clients et comptes rattachés

28 401

2 014

Dépréciation sur créances clients

-552

-464

Factures à établir

17

18

Créances fiscales (sauf impôt sur le bénéfice)

428

392

Créances sur cessions d'activités

176

178

Autres créances

0

30

 

 

 

Total clients et autres créances

28 470

2 168

Les soldes des créances commerciales sont dus à moins d'un an. Lorsqu'une facture reste impayée plus de 90 jours après sa date d'échéance, la créance est considérée comme douteuse et, à ce titre, est intégralement provisionnée dans le cadre d'un modèle de pertes de crédit attendues.

13.Trésorerie et équivalents de trésorerie

La trésorerie nette disponible du Groupe comprend les éléments suivants :

Montants en k€

(Non audité) Semestre clos

le 30 juin
2020

(Audité) Exercice clos

le 31 décembre
2019

 

 

 

 

 

Disponibilités

19 708

1 793

Dépôts à terme

12

12

 

 

 

Trésorerie et équivalents de trésorerie

19 720

1 805

14.Emprunts

Les tableaux suivants indiquent les emprunts et passifs financiers comptabilisés au coût amorti.

  • Échéances au 30 juin 2020

Montants en k€

Montant à régler sous 12 mois

Montant à régler après 12 mois

Total

 

 

 

 

 

 

 

 

Emprunts obligataires

0

0

0

Emprunts bancaires

0

0

0

Intérêts courus sur emprunts

0

0

0

 

 

 

 

Total dettes financières

0

0

0

  • Échéances au 31 décembre 2019

Montants en k€

Montant à régler sous 12 mois

Montant à régler après 12 mois

Total

 

 

 

 

 

 

 

 

Emprunts obligataires

1 306

6 137

7 443

Intérêts courus sur emprunts

39

0

39

Autres financements à court terme

844

0

844

 

 

 

 

Total dettes financières

2 189

6 137

8 326

Au 30 juin 2020, le groupe n’est plus endetté après avoir remboursé l'emprunt obligataire de 5 000 k€ souscrit par Harbert European Growth Capital et converti en actions l’emprunt Vatel de 4 000 k€.

La facilité de financement à court terme reste en place mais aucun fonds n'a été tiré au 30 juin 2020.

15.Provisions

Le tableau ci-dessous présente la nature et la variation des provisions pour risques et charges sur la période du 1er janvier 2020 au 30 juin 2020.

Montants en k€

Au
1er janvier

2020

Augment.

Dimin.

Reclass

Impact

des taux

de change

Au
30 juin

2020

 

 

 

 

 

 

 

 

Remise en état des locaux

226

3

0

0

-14

215

Plan « d’intéressement » à long terme

14

0

0

-14

0

0

 

 

 

 

 

 

Provisions à long terme

240

3

0

-14

-14

215

 

 

 

 

 

 

 

Plan « d’intéressement » à long terme

0

4 173

0

14

0

4 187

Provision pour litiges

50

0

0

0

0

50

 

 

 

 

 

 

Provision à court terme

50

4 173

0

14

0

4 237

En raison de l'augmentation significative du cours de l'action depuis décembre 2019, la provision pour le plan d’intéressement à long terme pour la direction a augmenté de manière substantielle pour atteindre 4 187 k€ au 30 juin 2020.

Le tableau ci-dessous présente la nature et la variation des provisions pour risques et charges sur la période du 1er janvier 2019 au 30 juin 2019.

Montants en k€

Au
1er janvier

2019

Augment.

Dimin.

Adoption IFRS 16

Impact des

taux de

change

Au
31 décembre

2019

 

 

 

 

 

 

 

 

Remise en état des locaux

147

7

-25

87

10

226

Plan « d’intéressement » à long terme

20

0

-6

0

0

14

 

 

 

 

 

 

Provisions à long terme

167

7

-31

87

10

240

 

 

 

 

 

 

 

Provision pour litiges

100

0

-50

0

0

50

 

 

 

 

 

 

Provision à court terme

100

0

-50

0

0

50

16.Fournisseurs et autres créditeurs

Montants en k€

(Non audité) Semestre clos

le 30 juin
2020

(Audité) Exercice clos

le 31 décembre
2019

 

 

 

 

 

Dettes fournisseurs

3 572

2 091

Factures non parvenues

7 577

858

Dettes sociales

485

473

Dettes fiscales

4 654

142

Autres dettes

8

37

Options classées comme des dettes

0

990

 

 

 

Total fournisseurs et autres créditeurs

16 296

4 591

Les options classées au passif au 31 décembre 2019 comprennent les bons de souscription et les bons de souscription fictifs accordés à Harbert European Growth Capital, Negma et les anciens actionnaires de Primerdesign, qui ont été exercés au cours du premier semestre 2020.

Les dettes fournisseurs et les provisions pour factures non parvenues ont augmenté de manière significative en raison de l'augmentation des ventes.

Les dettes fiscales de 4 654 k€ concernent principalement la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à payer à l’administration fiscale du Royaume-Uni.

17.Capital

Montants en k€

Montant du capital

Valeur nominale de l’action

Nombre d’actions émises

Au 1 janvier 2019

2 511

0,07

37 664 341

 

Augmentation de capital par conversion d’OCABSA

1 362

0,07

20 430 413

Au 31 décembre 2019

3 873

0,07

58 094 754

 

Augmentation de capital suite à l’exercice de BSA

639

0,07

9 578 813

Augmentation de capital par

197

0,07

2 952 681

Au 30 juin 2020

4 708

0,07

70 626 248

Au 31 décembre 2019, le capital social de la Société d’un montant de 3 872 983,59 € est divisé en 58 094 754 actions d’une valeur nominale de 1/15e d’euro chacune.

Au 30 juin 2020, le capital social de la Société d’un montant de 4 708 416,55 € est divisé en 70 626 248 actions d’une valeur nominale de 1/15e d’euro chacune.

Le capital de la société est constitué d’une seule catégorie d’actions. Toutes les actions en circulation ont été souscrites, appelées et entièrement libérées.

18.Notes sur le tableau des flux de trésorerie

Montants en k€

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2020

(Non audité)
Semestre clos le
30 juin 2019

 

 

 

 

 

 

Résultat net total consolidé

40 195

-1 994

- dont activités détenues en vue de leur vente

0

-786

- dont activités poursuivies

40 195

-1 208

 

 

Ajustements :

 

 

Elim. des amortissements et provisions

897

863

Elim. de la variation de la provision pour intéressement à long terme

4 173

0

Elim. variation de juste valeur des créances (NOVAprep & Lab21 Ltd)

-54

0

(Augmentation) / diminution des justes valeurs

-90

 

0

Elim. des résultats de cession

166

 

6

Flux de trésorerie sur opérations avant mouvements du fonds de roulement

45 287

 

-1 125

(Augmentation) / diminution des stocks

-13 766

105

(Augmentation) / diminution des créances

-28 338

-224

Augmentation / (diminution) des dettes

13 253

281

Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles

16 436

 

-964

Impôts payés

5 928

-41

Frais financiers

2 238

428

Flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles

24 603

 

-577

- dont activités détenues en vue de leur vente

0

-633

- dont activités poursuivies

24 603

56

19.Impact du départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne sur L’ACTIVITE DU groupe

Il est difficile d'anticiper l'impact du Brexit car les négociations commerciales se poursuivent et les accords commerciaux définitifs ou le paysage réglementaire sont encore inconnus. Les conséquences fiscales dépendent de l'issue des négociations entre l'Europe et le Royaume-Uni, et restent indéterminées à ce jour.

La direction surveille l’évolution de la situation et continue d’identifier les risques commerciaux, opérationnels et juridiques afin de prendre les mesures d’adaptation nécessaires.

20.Événements postérieurs

Aucun évènement postérieur à la clôture n’est à signaler.

 


© Business Wire 2020

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur NOVACYT
15/10EN DIRECT DES MARCHES : Crédit Agricole, Unibail, Lagardère, Publicis, FDJ, Roch..
15/10NOVACYT S.A. :  Acquisition de IT-IS International Ltd
BU
15/10NOVACYT : Acquisition
CO
13/10SMALL & MID CAPS : les derniers choix des stars de la gestion
30/09Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris Mercredi 30 septembre 2..
AO
30/09NOVACYT : Déclaration mensuelle des droits de vote
CO
29/09Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Mercredi 30 septembre 2020
AO
29/09NOVACYT : Résultats de l'assemblée générale annuelle
PU
29/09NOVACYT : Résultats de l'assemblée générale mixte
PU
29/09NOVACYT : toutes les résolutions adoptées lors de l’Assemblée Générale
AO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur NOVACYT
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 288 M 340 M -
Résultat net 2020 180 M 213 M -
Dette nette 2020 79,5 M 94,0 M -
PER 2020 4,46x
Rendement 2020 -
Capitalisation 804 M 950 M -
VE / CA 2020 3,07x
VE / CA 2021 3,86x
Nbr Employés 110
Flottant 99,5%
Graphique NOVACYT
Durée : Période :
Novacyt : Graphique analyse technique Novacyt | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique NOVACYT
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 2
Objectif de cours Moyen 14,14 €
Dernier Cours de Cloture 11,38 €
Ecart / Objectif Haut 28,6%
Ecart / Objectif Moyen 24,3%
Ecart / Objectif Bas 19,9%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Graham David Mullis Chief Executive Officer & Executive Director
James Christopher Wakefield Chairman
Lisa Henriet Director-Group Operations
Anthony Dyer CFO, Secretary & Executive Director
Jean-Pierre Crinelli Non-Executive Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
NOVACYT6,633.73%1 102
GILEAD SCIENCES, INC.-7.73%76 214
REGENERON PHARMACEUTICALS56.00%61 014
VERTEX PHARMACEUTICALS-5.39%55 110
LONZA GROUP AG62.80%47 152
WUXI APPTEC CO., LTD.59.09%37 775