Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Tokyo  >  Nissan Motor Co Ltd    7201   JP3672400003

NISSAN MOTOR CO LTD

(7201)
  Rapport  
SynthèseGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

GB: la croissance freine à 1,4% en 2018 avant le Brexit

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
11/02/2019 | 11:20

Londres (awp/afp) - La croissance économique du Royaume-Uni a nettement ralenti en 2018, à 1,4%, soit son rythme le plus faible depuis six ans, a annoncé lundi l'Office des statistiques nationales, à moins de deux mois d'un Brexit aux contours incertains.

Le PIB du pays avait crû de 1,8% en 2017. Après avoir connu un pic de forme pendant l'été, la croissance a fortement ralenti cet automne et le PIB n'a augmenté que de 0,2% lors du dernier trimestre, avec un trou d'air marqué en décembre.

Le pays ne semble pas aborder avec un fort élan économique la phase cruciale du Brexit, prévu le 29 mars.

"La croissance du PIB a ralenti de façon notable au dernier trimestre 2018, avec un repli de 0,4% pour le seul mois de décembre. L'activité dans la construction, la production industrielle et les services ont tous baissé lors de ce mois, une première depuis septembre 2012", a noté l'ONS.

Du côté des dépenses, les entreprises se sont montrées de plus en plus prudentes avant d'investir (-1,4% au quatrième trimestre), face à l'aggravation du blocage politique autour du Brexit. Il s'agit du quatrième trimestre consécutif de baisse de cet indicateur crucial pour mesurer l'optimisme du secteur privé, une première depuis la crise financière internationale.

Signe de cette fébrilité, le constructeur japonais Nissan a renoncé début février à assembler l'un de ses nouveaux modèles dans son usine en Angleterre, un revirement qui a fait l'effet d'un coup de tonnerre en Grande-Bretagne.

Mais la consommation des ménages, qui avait tenu le choc jusque-là, a aussi montré des signes de faiblesse (seulement +0,4%) à mesure que le moral des particuliers était plombé par les incertitudes persistantes autour des conditions de la sortie de l'UE. Un marché immobilier au ralenti a aussi pesé sur la propension à dépenser.

Ternes prévisions pour 2019

Le coup de frein de l'activité pourrait encore être marqué en ce début d'année. En janvier, l'accord sur les modalités du Brexit conclu par la Première ministre britannique Theresa May avec les dirigeants des 27 autres pays de l'UE a été massivement rejeté par les députés à Westminster, ce qui a épaissi encore davantage le brouillard entourant le Brexit. Les discussions sont depuis dans l'impasse, notamment autour du "filet de sécurité" irlandais.

Jeudi, la vénérable Banque d'Angleterre a frappé les esprits en abaissant drastiquement sa prévision de croissance pour 2019, à 1,2%, ce qui constituerait le résultat le plus faible depuis la fin de la crise financière internationale d'il y a dix ans.

"Le brouillard du Brexit cause de la volatilité à court terme dans les statistiques économiques et plus fondamentalement crée une série de tensions pour l'économie, pour les entreprises", a prévenu le gouverneur de l'institut d'émission, Mark Carney, dont le mandat a été prolongé jusqu'en 2020 pour assurer une stabilité en cette période incertaine.

La Commission européenne table de son côté sur une croissance de 1,3% en 2019 pour le Royaume-Uni.

La croissance réduite prévue pour cette année pourrait même être encore plus faible si le pays devait sortir sans accord de l'UE - un risque toujours sur la table. Jeudi, M. Carney a prévenu que l'économie britannique n'était "pas encore prête" à un tel scénario, le pire pour les milieux d'affaires. Une sortie sans accord pourrait faire caler la croissance voire entraîner une récession temporaire, d'après des économistes.

afp/ck

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur NISSAN MOTOR CO LTD
22/04Nissan va rejeter une proposition d'intégration de Renault -presse
RE
22/04Nissan va rejeter une proposition d'intégration de Renault
RE
22/04Ghosn de nouveau inculpé au Japon pour abus de confiance aggravé
RE
22/04Ghosn, de nouveau inculpé au Japon, requiert une libération sous caution
AW
22/04Carlos Ghosn de nouveau inculpé au Japon pour abus de confiance aggravé - pre..
RE
22/04Nissan dépose plainte au pénal contre Ghosn pour abus de confiance aggravé
RE
22/04CARLOS GHOSN : Carlos Ghosn devrait de nouveau être inculpé ce lundi, dit son av..
RE
21/04Macron reçoit Abe mardi à l'Elysée
AW
21/04A New York, l'automobile affiche deux versions du luxe
AW
19/04La Chine, reine de l'auto électrique, donne le ton au marché mondial
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur NISSAN MOTOR CO LTD
Plus de recommandations
Données financières (JPY)
CA 2019 11 674 Mrd
EBIT 2019 -
Résultat net 2019 439 Mrd
Dette 2019 6 582 Mrd
Rendement 2019 6,02%
PER 2019 8,33
PER 2020 7,52
VE / CA 2019 0,90x
VE / CA 2020 0,90x
Capitalisation 3 965 Mrd
Graphique NISSAN MOTOR CO LTD
Durée : Période :
Nissan Motor Co Ltd : Graphique analyse technique Nissan Motor Co Ltd | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique NISSAN MOTOR CO LTD
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 20
Objectif de cours Moyen 998  JPY
Ecart / Objectif Moyen 6,2%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Hiroto Saikawa Vice Chairman, President & Chief Executive Officer
Hiroshi Karube Chief Financial Officer
Takao Asami Senior Managing Executive Officer & Head-Research
Anthony Thomas Chief Information Officer & Corporate VP
Carlos Ghosn Bichara Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
NISSAN MOTOR CO LTD10.38%35 423
TOYOTA MOTOR CORP12.67%202 860
VOLKSWAGEN17.43%93 110
DAIMLER AG29.19%71 351
GENERAL MOTORS CORPORATION20.48%57 260
BAYERISCHE MOTOREN WERKE AG9.97%56 914