Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Alger prêt à se retirer du projet de gazoduc vers l'Italie-sce

30/11/2012 | 18:35
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

ROME, 30 novembre (Reuters) - L'Algérie menace de se retirer du projet de gazoduc Galsi, censé acheminer une partie de sa production de gaz naturel vers l'Italie, si Rome participe aux projets concurrents South Stream et Trans Adriatic Pipelines (TAP), ont dit vendredi deux sources officielles italiennes.

"L'Algérie dit qu'elle ne considérera pas les conditions d'investissements comme appropriées si l'Italie soutient South Stream et TAP", a déclaré une des sources, précisant que le président du Conseil italien, Mario Monti, en avait été informé lors de sa visite à Alger le 14 novembre.

Cette information a été confirmée par une deuxième source officielle italienne. Une source industrielle a en revanche imputé à la crise économique le retard du projet, dont le coup d'envoi devait être donné mi-novembre.

D'une capacité de huit milliards de m3, le gazoduc Galsi doit relier l'Algérie à la Toscane via la Sardaigne.

Les actionnaires du projet sont la société algérienne Sonatrach et les groupes italiens Edison, Enel , Hera et Snam.

L'Algérie fournit déjà à l'Italie près de 35% de son gaz naturel importé grâce à un gazoduc qui passe par la Tunisie.

Le pétrolier italien Eni entend de son côté participer au projet de gazoduc South Stream, qui permettra d'alimenter en gaz russe les pays d'Europe occidentale, dont l'Italie, en passant par la mer Noire et les Balkans.

Le projet de gazoduc TAP entre l'Italie, la Grèce et l'Albanie est également à l'étude et une décision définitive devrait être prise d'ici la fin de l'année. (Alberto Sisto, Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand)


© Reuters 2012
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ENEL S.P.A. -0.75%6.87 Cours en différé.-16.40%
ENI S.P.A. 0.20%12.224 Cours en différé.42.82%
HERA S.P.A. -1.78%3.422 Cours en différé.16.95%
SNAM S.P.A. -0.44%4.753 Cours en différé.3.67%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
14:50Noront choisit l'offre améliorée de Wyloo plutôt que celle de BHP.
ZR
14:10CONJONCTURE : Les industries à flux tendu (Banque de France)
13:51BOURSES : le ralentissement en Chine provoque des prises de bénéfices
AW
13:49Repli des actions, pétrole et rendements en hausse
RE
13:32MINISTRY OF ECONOMY FINANCE AND RECOVERY OF F : 1541 - Remise du rapport de la mission Rocher sur la gouvernance responsable des entreprises à Bruno Le Maire et Olivia Grégoire
PU
12:51Les métaux et l'énergie poussent les actions indiennes à la hausse en raison de l'augmentation des prix des matières premières.
ZR
11:57Ces nouvelles technologies qui se cachent derrière la 5G 
11:39Le dollar profite des inquiétudes sur la Chine
AW
11:14MARCHÉS : le ralentissement en Chine provoque des prises de bénéfices
AW
10:43L'australien Aristocrat Leisure rachète le britannique Playtech pour 2,9 milliards de dollars.
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"