Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Chaque jour qui passe réduit les chances d'un accord avec Londres, dit Von der Leyen

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
16/09/2020 | 10:57
CHAQUE JOUR QUI PASSE RÉDUIT LES CHANCES D'UN ACCORD AVEC LONDRES, DIT VON DER LEYEN

Chaque jour qui passe réduit les chances de conclure un accord avec Londres sur la future relation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, a déclaré mercredi la présidence de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

La cheffe de l'exécutif européen n'a consacré que quelques phrases seulement au sujet brûlant du Brexit dans son discours annuel sur l'état de l'Union, insistant davantage sur la relance économique post-pandémique et sur les investissements dans le numérique et en faveur du climat. Mais elle a prévenu les Britanniques qu'il ne restait que "très peu de temps".

"A chaque jour qui passe, les chances d'un accord (qui serait conclu) dans les temps commencent à s'estomper", a-t-elle dit à la tribune du Parlement européen.

Ursula von der Leyen a par ailleurs réaffirmé que l'accord de Brexit qui définit les modalités du divorce a été négocié et ratifié par les deux entités, et mis Londres en garde: cet accord, a-t-elle dit, "ne peut pas être modifié, négligé ou écarté unilatéralement".

"C'est une question de droit, de confiance et de bonne foi", a-t-elle ajouté alors que le gouvernement de Boris Johnson, assumant une transgression du droit international, a soumis au vote de la Chambre des communes un projet de loi qui vise précisément à affranchir le Royaume-Uni de certaines clauses de l'accord de Brexit.

Ce projet de loi a passé un premier obstacle lundi, en dépit d'une opposition grandissante dans les rangs de son Parti conservateur, et les débats se poursuivent au Parlement de Westminster.

(Gabriela Baczynska; version française Henri-Pierre André, édité par Blandine Hénault)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
21:53La livre sterling fait du yo-yo avec le Brexit
AW
21:37USA-Démocrates et Maison blanche peinent à trouver un accord sur un plan de soutien à l'économie
RE
20:58Elior dit envisager de supprimer 1.888 postes en france dans la restauration d'entreprise
RE
20:56Klm, branche néerlandaise d'air france-klm, annonce avoir soumis son plan de restructuration à l'état néerlandais
RE
20:26Macron accuse la Turquie d'envoyer des djihadistes de Syrie au Haut-Karabakh
RE
20:25Edf estime que la réforme de la régulation du parc nucléaire français aboutira rapidement-sources
RE
20:06DEVISES : journée très calme, les chiffres US pas décisifs
CF
19:39Coronavirus-Près de 14.000 nouveaux cas en France
RE
19:39Coronavirus-3.998 nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours, dont 844 en réanimation (3.945 et 826 mercredi)-santé publique france
RE
19:39Coronavirus-32.019 décès dénombrés depuis le début de l'épidémie en france (+63 en 24h00)-santé publique france
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"