Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés  >  Toute l'info

Actualités : Sociétés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

GeNeuro : signe un accord de recherche avec le NIH américain pour développer un nouveau traitement par anticorps contre la maladie de Charcot

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
07/02/2017 | 18:02

  • Ce partenariat concerne des anticorps ciblant les HERV-K, une cause potentielle de la maladie de Charcot, ou sclérose latérale amyotrophique (SLA)

Regulatory News:

GeNeuro (Paris:GNRO) (Euronext Paris : CH0308403085 – GNRO), société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, en particulier la sclérose en plaques (SEP), annonce aujourd'hui la signature d’un accord de coopération en matière de recherche et développement (CRADA) avec le NINDS (National Institute of Neurological Disorders and Stroke), un organisme faisant partie du NIH (National Institutes of Health) aux États-Unis, pour développer de nouveaux anticorps destinés au traitement de la maladie de Charcot, ou sclérose latérale amyotrophique (SLA). Les travaux évalueront la capacité de ces anticorps à neutraliser un facteur potentiellement responsable de la SLA, la protéine d’enveloppe du HERV-K, une famille de rétrovirus endogènes humains (Human Endogenous Retroviruses, ou « HERV »).

Selon les termes de l’accord, GeNeuro fournira des anticorps conçus pour bloquer l’activité de la protéine d’enveloppe de HERV-K. Les chercheurs du NINDS testeront ces candidats anticorps dans des modèles cellulaires et animaux de SLA associée au HERV-K, avec pour objectif d’établir une preuve de concept préclinique pour cette nouvelle approche thérapeutique ciblant la pathogénie de la SLA.

« Cet accord réunit les forces de chacune des deux parties : d’une part la recherche pionnière de GeNeuro dans le domaine des HERV, et plus particulièrement sur le développement d’anticorps capables de neutraliser les protéines codées par les HERV, et d’autre part les travaux remarquables du NIH sur le rôle de HERV-K dans la SLA sporadique, dirigés par le Dr. Avindra Nath et son équipe, » commente Hervé Perron, Directeur en charge des affaires scientifiques chez GeNeuro. « Nous espérons que ce partenariat nous permettra de démontrer que le blocage de cette protéine pathogène exprimée par des rétrovirus endogènes pourrait constituer une nouvelle approche thérapeutique contre la SLA, ou maladie de Charcot, et à terme, nous permettra d’élargir le portefeuille clinique de GeNeuro à de nouvelles pathologies du système nerveux. »

Le Dr. Nath et son équipe de recherche ont récemment découvert l’expression ciblée et les effets pathogènes de la protéine d’enveloppe de HERV-K dans la SLA1. Par ailleurs, l’équipe du NIH a développé des modèles cellulaires et murins transgéniques permettant d’évaluer les anticorps anti-HERV-K en tant que traitements potentiels pour la SLA.

« Nous nous réjouissons de cette collaboration qui est la première étape pour le développement d’une approche thérapeutique destinée à affaiblir la progression de la SLA chez les patients qui en sont atteints, » conclut le Dr. Nath, Directeur clinique au National Institute of Neurological Disorders and Stroke.

À propos de la maladie de Charcot ou SLA

La maladie de Charcot, aussi appelée sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie du motoneurone, est une pathologie neurodégénérative à évolution rapide et mortelle, caractérisée par la destruction des motoneurones. La prévalence de la maladie est d'environ 1 à 3 individus sur 100 000, ce chiffre étant relativement constant dans les différentes populations.

À propos de GeNeuro

La mission de GeNeuro est de développer des traitements à la fois sûrs et efficaces contre les troubles neurologiques et les maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques, en neutralisant des facteurs causals induits par les rétrovirus endogènes humains (HERV) qui représentent 8% du génome humain.

Basée à Genève en Suisse, et disposant de centres de R&D à Archamps, en Haute-Savoie, et à Lyon, GeNeuro compte 30 collaborateurs. Elle détient les droits sur 16 familles de brevets qui protègent sa technologie.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.geneuro.com

Déclarations prospectives

Ce document contient des déclarations prospectives et des estimations à l'égard de la situation financière, des résultats des opérations, de la stratégie, des projets et des futures performances de GeNeuro et du marché dans lequel elle opère. Certaines de ces déclarations, prévisions et estimations peuvent être reconnues par l'utilisation de mots tels que, sans limitation, « croit », « anticipe », « prévoit », « s'attend à », « projette », « planifie », « cherche », « estime », « peut », « veut » et « continue » et autres expressions similaires. Elles comprennent toutes les questions qui ne sont pas des faits historiques. De telles déclarations, prévisions et estimations sont fondées sur diverses hypothèses et des évaluations des risques, incertitudes et autres facteurs connus et inconnus, qui ont été jugés raisonnables quand ils ont été formulés mais qui peuvent ne pas se révéler corrects. Les événements réels sont difficiles à prédire et peuvent dépendre de facteurs qui sont hors du contrôle de la société. Par conséquent, les résultats réels, conditions financières, performances ou réalisations de GeNeuro, ou les résultats de l'industrie, peuvent s'avérer sensiblement différents des résultats, performances ou réalisations futurs tels qu’ils sont exprimés ou sous-entendus par ces déclarations, prévisions et estimations Compte tenu de ces incertitudes, aucune déclaration n'est faite quant à l'exactitude ou l'équité de ces déclarations prospectives, prévisions et estimations. En outre, les énoncés prospectifs, prévisions et estimations ne sont valables qu'à la date de la publication du présent document. GeNeuro décline toute obligation d'actualiser ces déclarations prospectives, prévisions ou estimations afin de refléter tout changement dans les attentes de la société à leur égard, ou tout changement dans les événements, conditions ou circonstances sur lesquels ces énoncés, prévisions ou estimations sont fondés, à l’exception de ce qui est requis par la législation française.

1 Science Translational Medicine (30 septembre 2015) “Human endogenous retrovirus-K contributes to motor neuron disease


© Business Wire 2017
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
08:01RETRAITES : LFI et majorité se renvoient la balle sur un éventuel 49-3
AW
06:46Les "fintech" britanniques font leur trou à l'ombre des géants bancaires
AW
05:01VIRUS : les Chinois désertent les restos, les livreurs à la rescousse
AW
01:47CORONAVIRUS : l'épidémie accélère hors de Chine, à une vitesse qui inquiète l'OMS
AW
01:18CORONAVIRUS : l'Italie cherche à isoler deux foyers d'épidémie après deux décès
AW
01:12ITALIE/CORONAVIRUS : au moins 11 villes à l'isolement, près de 80 cas
AW
22/02Pas de patient zéro pour le foyer de coronavirus en Lombardie (officiel)
AW
22/02CORONAVIRUS : l'épidémie accélère hors de Chine, à une vitesse qui inquiéte l'OMS
AW
22/02FILIÈRE SUCRE : un délégué interministèriel "dédié" à la sortie de crise
AW
22/02La Fashion week de Milan garde son calme, malgré la proximité de cas de
AW
Dernières actualités "Sociétés"