Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La France va mettre en place un fonds pour protéger ses start-up - Le Figaro

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
04/06/2020 | 19:44

PARIS, 4 juin (Reuters) - Le gouvernement français va créer un fonds de souveraineté, qui pourrait être doté de 500 millions d'euros dès 2021, pour éviter que des start-up nationales jugées stratégiques ne soient rachetées par des géants étrangers du numérique, en particulier américains comme les "Gafa", rapporte jeudi Le Figaro https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/la-france-mise-500-millions-pour-proteger-ses-start-up-de-l-appetit-des-gafa-20200604 sur son site internet.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, et Cédric O, secrétaire d'Etat au numérique, devraient annoncer la création de ce fonds lors de la présentation vendredi de leur plan de soutien au secteur des nouvelles technologies sur fond de crise économique liée à l'épidémie provoquée par le nouveau coronavirus.

Ce plan de soutien devrait aussi prévoir le doublement du French Tech Bridge, le programme de prêt-relais de Bpifrance destiné à aider les entreprises à faire face à leurs difficultés de trésorerie, écrit Le Figaro.

Concernant le fonds de souveraineté, il "devrait être doté de 150 millions d’euros et pourrait atteindre 500 millions d’euros dès 2021", précise le quotidien.

"Géré par Bpifrance, il aura pour objectif premier de préserver la souveraineté nationale, via des prises de participations minoritaires dans des entreprises stratégiques", ajoute le journal, selon lequel cette notion de secteur stratégique devrait être large et couvrir des start-up de l'informatique dématérialisée ("cloud") et des biotechnologies en allant jusqu'à l'éducation, la défense ou encore les énergies renouvelables.

(Bertrand Boucey, avec Gwénaëlle Barzic, édité par Henri-Pierre André)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
13:47Les salariés d'Airbus en grève à Toulouse contre les suppressions de postes
RE
13:24CORONAVIRUS : 129 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures
AW
13:08CHINE : les ventes de voitures particulières en recul en juin
AW
12:50L'Italie envisagerait d'exclure Huawei de la 5G
RE
12:45Feu vert de l'UE au fonds de secours allemand de 500 milliards aux entreprises
AW
12:19La situation sanitaire favorise la poursuite du repli en Europe
RE
12:07Castex espère un retour rapide à la normale à la SNCF
RE
12:00Des données de l'OCDE confirment l'optimisation fiscale des multinationales
RE
11:49Les livraisons de ciment résistent à la crise au 2e trimestre
AW
11:47L'euro stable face au dollar dans un marché endormi
AW
Dernières actualités "Economie / Forex"