Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Union européenne : La Commission présente des pistes pour continuer à renforcer le rôle de l'euro sur la scène mondiale

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
05/12/2018 | 13:38

À l'approche du prochain Conseil européen et du sommet de la zone euro de décembre, la Commission présente des mesures visant à renforcer le rôle de l'euro dans un monde en mutation.

Dans son discours sur l'état de l'Union de septembre 2018, le président Juncker a souligné l'importance stratégique de l'euro et la nécessité de faire en sorte que la monnaie unique puisse jouer pleinement son rôle sur la scène internationale. Bénéficiant de l'appui des futures décisions visant à renforcer l'Union économique et monétaire européenne, à achever l'union bancaire et à faire progresser l'union des marchés des capitaux, l'euro doit développer son rôle sur la scène mondiale et refléter pleinement le poids politique, économique et financier de la zone euro. À cet effet, la Commission présente dans les grandes lignes, dans une communication adoptée ce jour, les avantages d'un tel renforcement du rôle international de l'euro pour l'UE et le système financier international, et propose des initiatives visant à dynamiser le rôle de la monnaie unique. Dans le cadre de cet effort, la Commission a adopté une recommandation sur le rôle international de l'euro dans le domaine de l'énergie, promouvant une utilisation plus large de l'euro dans ce secteur stratégique.

Valdis Dombrovskis, vice-président pour l'euro et le dialogue social, a déclaré ce qui suit: «L'euro est une monnaie jeune mais qui a fait ses preuves. L'heure est venue pour lui de développer encore son rôle sur la scène mondiale. L'euro doit refléter le poids politique, économique et financier de la zone euro et soutenir un ordre politique et économique international équilibré et fondé sur des règles. Les propositions présentées aujourd'hui sont là pour initier un processus qui ne pourra aboutir que si des efforts sont fournis conjointement par l'UE, les États membres, les participants au marché et les autres acteurs.»

Miguel Arias Cañete, commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie, s'est exprimé en ces termes: «L'UE est le premier importateur mondial d'énergie avec une facture d'importation d'un montant moyen de 300 milliards d'euros, disposant d'un marché intérieur ouvert et compétitif. Le renforcement du rôle international de l'euro en matière d'investissements et d'échanges commerciaux dans le domaine de l'énergie contribuera à réduire le risque de ruptures d'approvisionnement et stimulera l'autonomie des entreprises européennes. Il peut donc apporter une contribution importante à notre objectif de garantir la sécurité d'approvisionnement dans l'union de l'énergie.»

Pierre Moscovici, commissaire pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes, a fait la déclaration suivante: «Une utilisation plus large de l'euro dans l'économie mondiale assurerait une meilleure protection des entreprises et des citoyens de l'Union européenne contre les chocs extérieurs et contribuerait à renforcer la résilience du système financier et monétaire international. Des progrès dans l'achèvement de l'Union économique et monétaire ne sont donc pas seulement nécessaires pour favoriser la croissance et la stabilité dans l'Union:elles s'inscrivent aussi dans le cadre d'un projet important de soutien de notre autonomie européenne à l'ère de la mondialisation.»

La promotion du rôle international de l'euro fait partie de l'engagement de l'Europe en faveur d'une économie et d'échanges commerciaux mondiaux ouverts, multilatéraux et fondés sur des règles, et ce, à l'heure où les dernières tendances mondiales, l'émergence de nouvelles puissances économiques, ainsi que le développement des nouvelles technologies vont dans le sens d'une évolution possible vers un système plus diversifié et multipolaire constitué de plusieurs monnaies mondiales.

La décision de recourir à une monnaie est prise, en dernier ressort, par les acteurs du marché et l'objectif n'est pas d'interférer dans la liberté commerciale ou de limiter le choix. Toutefois, un renforcement du rôle de l'euro contribuerait à améliorer la résilience du système financier international, offrant aux opérateurs du marché du monde entier un choix plus large et rendant l'économie internationale moins vulnérable aux chocs. Sur le territoire de l'Union, il permettrait à cette dernière de renforcer la protection de ses citoyens et de ses entreprises, de défendre ses valeurs et de promouvoir ses intérêts en exerçant son influence sur la scène internationale dans le cadre d'un multilatéralisme réglementé. Une utilisation plus large de l'euro permettrait de réduire les coûts et les risques pour les entreprises européennes, ainsi que les taux d'intérêt payés par les ménages.

Initiatives visant à dynamiser le rôle de l'euro

  • Achèvement de l'Union économique et monétaire européenne, de l'union bancaire et de l'union des marchés des capitaux. Seules sept des quarante propositions clés présentées par la Commission aux colégislateurs dans ces domaines ont été adoptées.
  • Mesures supplémentaires visant à accroître la profondeur du secteur financier européen: renforcement des infrastructures de marchés financiers européens, indices de référence de taux d'intérêt solides et système de paiement instantané intégré dans l'UE.
  • Initiatives liées au secteur financier international: coopération en cours entre banques centrales pour sauvegarder la stabilité financière; augmentation de la part de titres de créance libellés en euros émis par des entités européennes; développement de la diplomatie économique pour promouvoir l'utilisation de l'euro et fourniture d'une assistance technique pour améliorer l'accès d'entités étrangères au système de paiement en euros, notamment dans le cadre du plan d'investissement extérieur européen.

Une utilisation plus large de l'euro dans les principaux secteurs stratégiques

La Commission appelle également les États membres à promouvoir une utilisation plus large de l'euro dans les secteurs stratégiques. Alors qu'elles sont à la fois de grands acheteurs et de gros producteurs, les entreprises européennes continuent de commercer en dollars américains sur les marchés stratégiques clés, souvent même entre elles. Elles s'exposent ainsi à des risques de change et à des risques politiques, tels que des décisions unilatérales qui ont un impact direct sur les transactions libellées en dollars. Dans ce contexte, la Commission a adopté aujourd'hui une recommandation visant à promouvoir une utilisation plus large de l'euro dans les accords et transactions internationaux dans le domaine de l'énergie. Cela permettra aux entreprises européennes de bénéficier d'une plus grande autonomie et de se financer en étant moins exposées aux actions en justice intentées par des juridictions de pays tiers. Cela aidera l'UE à réaliser son objectif de bâtir une union de l'énergie qui garantisse un approvisionnement énergétique sûr, viable et accessible.

La Commission lancera également une série de consultations ciblées des parties intéressées et rendra compte des résultats au cours de l'été 2019.

  • La Commission lancera une consultation sur le potentiel commercial d'une utilisation plus large des transactions libellées en euros dans les domaines du pétrole, des produits raffinés et du gaz.
  • En ce qui concerne les matières premières (métaux et minéraux) et les produits agroalimentaires, la Commission consultera les parties intéressées afin de déterminer les moyens d'accroître les échanges libellés en euros.
  • Une consultation sera aussi lancée pour examiner les actions éventuelles à mener pour promouvoir l'utilisation de l'euro dans le secteur de la construction d'équipements de transport.

La Commission invite les dirigeants à discuter du rôle international de l'euro lors du Conseil européen et du sommet de la zone euro de décembre.

Contexte

Dans son discours sur l'état de l'Union de 2018, le président Juncker a mis en évidence un certain nombre de politiques visant à stimuler l'utilisation de l'euro en tant que monnaie internationale: «Après seulement vingt années d'existence - et en dépit des voix déclinistes qui nous ont accompagnés sur ce trajet -, l'euro a déjà un riche parcours derrière lui. L'euro est devenu la deuxième monnaie la plus utilisée au monde. 60 pays lient d'une manière ou d'une autre leur propre monnaie à l'euro. Mais nous devons faire plus pour permettre à notre monnaie unique de jouer pleinement son rôle sur la scène internationale.»

L'euro est aujourd'hui la deuxième monnaie internationale la plus importante. Quelque 340 millions d'Européens utilisent chaque jour des billets et des pièces en euros dans l'ensemble des 19 États membres de la zone euro. Environ 60 pays dans le monde utilisent ou utiliseront l'euro ou encore lient leur monnaie à ce dernier. Il est une monnaie largement acceptée pour les paiements internationaux, et une part importante des réserves internationales des banques centrales étrangères et de l'émission de titres de créance sur les marchés internationaux est libellée en euros.

Environ 36 % de la valeur des transactions internationales ont été facturés ou réglés en euros en 2017. L'euro représente environ 20 % des réserves internationales des banques centrales étrangères. Ce pourcentage est supérieur à la part de la zone euro dans le produit intérieur brut (PIB) mondial.

Le soutien du public en faveur de l'euro est resté constamment élevé dans l'UE, en particulier dans les pays qui utilisent déjà l'euro. Les Européens considèrent l'euro comme l'un des principaux symboles de l'Union européenne. Il a apporté des avantages visibles et très concrets pour les ménages, les entreprises et les gouvernements européens: prix stables, coûts de transaction moins élevés, marchés plus transparents et plus compétitifs, et intensification des échanges. Il facilite les voyages et la vie à l'étranger, favorise le maintien de taux d'intérêt bas et protège l'épargne.

Dix ans après que la crise financière a ébranlé le monde, l'architecture de l'Union économique et monétaire européenne a été considérablement renforcée mais il reste encore des progrès à faire. S'appuyant sur la vision exposée dans le rapport des cinq présidents de juin 2015 et développée dans les documents de réflexion sur l'approfondissement de l'Union économique et monétaire et l'avenir des finances de l'UE du printemps 2017, la Commission européenne a présenté une feuille de route pour l'approfondissement de l'Union économique et monétaire. Le renforcement du rôle international de l'euro constitue à la fois la continuation logique et une nouvelle étape de ce programme général élaboré au cours des quatre dernières années.

Pour en savoir plus

Mémo: Vers un renforcement du rôle international de l'euro

Fiche d'information: La Commission présente des pistes pour continuer à renforcer le rôle de l'euro sur la scène mondiale

Communication: Vers un renforcement du rôle international de l'euro

Recommandation relative au rôle international de l'euro dans le domaine de l'énergie

Zone euro

Union bancaire

Union des marchés des capitaux

Suivre le vice-président Dombrovskis sur Twitter: @VDombrovskis

Suivre le commissaire Arias Cañete sur Twitter: @MAC_europa

Suivre le commissaire Moscovici sur Twitter: @pierremoscovici

La Sté Union européenne a publié ce contenu, le 05 décembre 2018, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées.
Les contenus ont été diffusés par Public non remaniés et non révisés, le05 décembre 2018 12:37:07 UTC.

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
12:21La Norges Bank confirme une hausse des taux pour mars
RE
12:15EUROPEAN COMMISSION DIRECTORATE GENERAL FOR COMP : La Commission autorise le projet de la France, de l'Allemagne, de l'Italie et du Royaume-Uni d'accorder un soutien public de 1,75 milliard d'euros à un projet conjoint de recherche et d'innovation dans le domaine de la microélectronique
PU
12:14ALLEMAGNE : La croissance ralentit encore, pas de récession en vue, selon l'Ifo
RE
12:00N'imputez pas tout et n'importe quoi aux migrants, dit le pape aux Etats
RE
11:59Bulle accueillera le 1er salon de l'entreprise de Suisse romande en janvier
AW
11:25Réunion du conseil de Renault-Nissan dans un climat tendu
RE
11:24Le dollar baisse en attendant la Fed
AW
11:02Les accidents de sports d'hiver coûtent 379 millions par an
AW
10:53MINUTE MACRO : Déficit budgétaire de Rome et Paris, Trump vs. la Fed, Discours de Xi Jinping, "Gilets jaunes"…
10:39ARCELORMITTAL : Recours de France nature environnement contre ArcelorMittal
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité