Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Accueil  >  Toute l'actualité

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Date de naissance : 14/08/1958
Patrimoine public : 9 260 155 USD
Principales sociétés : Airbus SE - Stellantis N.V.
Biographie : Carlos Antunes Tavares est né le 14 août 1958 à Lisbonne. C’est un chef d'entreprise portugais. Il e...

Stellantis ambitieux sur l'électrique, ne veut pas être un "dinosaure"

03/03/2021 | 19:38
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
STELLANTIS AMBITIEUX SUR L'ÉLECTRIQUE, NE VEUT PAS ÊTRE UN

PARIS/MILAN (Reuters) - Stellantis, né du mariage entre PSA et FCA, veut utiliser la nouvelle dimension ainsi gagnée pour prendre de vitesse ses concurrents en matière d'électrification des véhicules, même s'il lui faudra aussi digérer maintenant la méga-fusion qui lui a donné naissance mi-janvier.

Comme l'ensemble des constructeurs automobiles, le nouveau groupe est confronté à une pénurie de semi-conducteurs qui tombe au plus mal après une année 2020 plombée par l'épidémie de coronavirus et alors que des investissements massifs sont requis dans les véhicules hybrides et électriques pour suivre le durcissement des normes d'émission.

Le constructeur franco-italo-américain a prévenu mercredi, à l'occasion de la publication des derniers résultats indépendants de PSA et de FCA et des premiers résultats combinés entre les deux groupes, que ces dépenses pourraient peser sur 2021.

En revanche, des stocks de voitures au plus bas à travers le monde et la recette de Carlos Tavares pour réduire les coûts appliquée au nouvel ensemble devraient permettre d'en améliorer les marges dès cette année.

"Ce n'est pas une fusion de crise", a dit le directeur général de Stellantis, jusqu'ici président du directoire de PSA dont il a piloté pendant sept ans le redressement, au cours d'une téléconférence avec les analystes.

"C'est une fusion qui va ouvrir de nouvelles opportunités pour une entreprise qui est saine, avec des gens talentueux (...) qui ne veulent pas être cantonnés à une position historique ou de dinosaure."

Fort de résultats supérieurs aux attentes, bien qu'impactés par le coronavirus, Stellantis a annoncé viser une marge opérationnelle courante comprise entre 5,5% à 7,5% cette année.

En 2020, la marge proforma de Stellantis est ressortie à 5,3%, dont 7,1% pour l'ex-PSA (en retirant la contribution liée à la participation au capital de Faurecia) et 4,3% pour l'ex-FCA.

L'ex-PSA a cependant vu sa marge opérationnelle retomber l'an dernier de ses records de 2019 à cause du coronavirus, mais la politique d'économie drastique engagée par Carlos Tavares a encore permis à la division automobile de l'ex-constructeur français d'afficher au second semestre une marge opérationnelle courante de 9,4%.

Selon Stellantis, il s'agit d'un plus haut historique pour le secteur.

Les objectifs définis pour 2021 partent du principe qu'il n'y aura plus de mesures de confinement notables. Stellantis a annoncé en outre, comme prévu dans l'accord de fusion, le versement d'un dividende d'un milliard d'euros.

LE PRIX DE L'OFFENSIVE ELECTRIQUE

Le nouveau groupe, qui ne détaillera pas sa stratégie avant fin 2021 ou début 2022 pour que les équipes des deux constructeurs fusionnés restent concentrées sur leurs objectifs de l'année, est devenu le numéro quatre mondial avec pas moins de 14 marques de véhicules. Sur la base des chiffres 2020 publiés, il pèse plus de 134 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Stellantis a promis de dégager à moyen terme plus de cinq milliards d'euros de synergies sans fermeture d'usine et assuré que le rapprochement franco-italo-américain n'entraînerait pas de suppressions d'emplois. Mais Carlos Tavares aura fort à faire pour ménager les susceptibilités et faire converger les intérêts, notamment entre la France et l'Italie.

Il lui faudra aussi composer avec les arrêts de production liés à la pénurie de semi-conducteurs, qui risque d'affecter l'ensemble du secteur au moins jusqu'à l'été. Carlos Tavares a prévenu qu'il n'était pas certain que la crise soit résolue au second semestre, comme l'espèrent actuellement la majorité des constructeurs.

La fusion entre PSA et FCA doit permettre de réduire la complexité, de mutualiser les investissements et d'exploiter la complémentarité géographique entre PSA et FCA, notamment l'environnement actuellement favorable en termes de prix aux Etats-Unis où le nouveau groupe va lancer trois nouveaux modèles Jeep à forte marge.

La méthode de Carlos Tavares - priorité aux modèles les plus rentables et chasse aux coûts impitoyable - a permis d'améliorer de 2,2 milliards d'euros le résultat opérationnel courant de la division automobile de l'ex-PSA en 2020 (hausse du mix produit, économies sur la production, les achats, les frais généraux et la R&D).

Cela a permis de compenser l'environnement défavorable de l'an dernier (chute de la demande et effets de changes négatifs), mais sans l'annuler totalement puisqu'il a amputé le résultat opérationnel de 3,9 milliards d'euros.

L'ex-PSA est parvenu cependant à dégager un résultat net, part du groupe, de 2,2 milliards d'euros, alors que son compatriote Renault, qui entend prendre exemple sur lui pour son propre redressement, a accusé une perte record de huit milliards d'euros.

(Giulio Piovaccari, Gilles Guillaume et Nick Carey, avec la contribution de Sarah White, Nicolas Delame et Giancarlo Navach, édité par Jean-Michel Bélot et Bertrand Boucey)

par Gilles Guillaume, Giulio Piovaccari et Nick Carey


© Reuters 2021 / Crédit photo © Maxppp
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
STELLANTIS N.V. -0.05%15.042 Cours en différé.2.66%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités sur Carlos Tavares
 
15/04JEAN-PAUL AGON : La croissance de L'Oréal a accéléré au premier trimestre grâce à la Chine
DJ
15/04STÉPHANE PALLEZ : les mises du premier trimestre dépassent les niveaux enregistrés avant la crise du Covid
AO
15/04PIERO FERRARI : les actionnaires approuvent le dividende de 0,867 E
CF
15/04CARLOS TAVARES : Tavares précise les objectifs dans l'électrique
RE
15/04BERNARD ARNAULT : Lvmh est bien positionné pour continuer à gagner des parts de marché dans le secteur mondial du luxe, déclare bernard arnault
RE
15/04ARTHUR SADOUN : Publicis renoue avec la croissance au T1 et prévoit une accélération au T2
DJ
14/04JEAN-PIERRE CLAMADIEU : René Obermann reconduit dans ses fonctions de Président du Conseil d’administration
AO
14/04JEAN-PIERRE MUSTIER : La rémunération demandée par Orcel à UniCredit fait polémique
RE
14/04NOBUAKI KURUMATANI : Démission du PDG de Toshiba sur fond de discussions sur un rachat du groupe
RE
13/04CARLOS TAVARES : Le projet de nouvelle norme européenne antipollution "excessif", juge Bruno Le Maire
RE
13/04FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU : La BCE devrait dire clairement qu'elle tolère un dépassement des objectifs d'inflation - Villeroy
RE
13/04BERTRAND CAMUS : "Tout n'est pas parfait" dans le compromis forgé avec Veolia, reconnaît le DG de Suez
DJ
13/04ANTOINE FRÉROT : L'OPA de Veolia sur Suez pourrait être close à l'automne - Frérot
DJ
12/04BERTRAND CAMUS : Accord de principe de Veolia et Suez sur une paix des braves
RE
12/04PHILIPPE VARIN : Le tour de table du "nouveau Suez" doit encore être discuté - Varin
DJ
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10Suiv.