Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Age : 55
Pays de résidence : Non renseigné
Principales sociétés : Rémy Cointreau SA
Biographie : Currently, Luca Calogero Pietro Marotta holds the position of Chief Executive Officer of Remy Cointr

Rémy Cointreau relève ses prévisions après un S1 "exceptionnel", l'action bondit

25/11/2021 | 11:27
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

(Actualisation: précisions du directeur financier, Luca Marotta, sur les prévisions de résultat opérationnel et de chiffre d'affaires pour le second semestre, commentaire d'analystes, réaction en Bourse)

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe de spiritueux Rémy Cointreau réalise jeudi la meilleure performance de l'indice SBF 120 après avoir relevé son objectif de résultat opérationnel courant (ROC) pour son exercice décalé 2021-2022, cet indicateur de rentabilité ayant été multiplié par deux au premier semestre. Le groupe a qualifié cette croissance d'"exceptionnelle".

A 11h25, l'action Rémy Cointreau bondissait de 11,2%, à 207,80 euros.

Rémy Cointreau s'attend désormais à une "croissance organique très forte" du résultat opérationnel courant pour l'exercice en cours, contre une précédente prévision d'une "croissance forte".

Cependant, "compte tenu de la volonté du groupe d'intensifier ses investissements en marketing et communication, de maîtriser ses stocks stratégiques au quatrième trimestre et d'une base de comparaison élevée au second semestre, la croissance organique du ROC bénéficiera uniquement de la croissance exceptionnelle du premier semestre", a averti Rémy Cointreau dans un communiqué. Au second semestre, le résultat opérationnel courant sera en repli sur un an, a précisé le directeur financier, Luca Marotta, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

"La dynamique va ralentir au second semestre, mais la performance largement supérieure aux attentes [pour les six premiers mois de l'année] va donner une bouffée d'oxygène au groupe, lui permettant de réinvestir dans sa croissance future", a commenté Jefferies.

Rémy Cointreau anticipe également désormais une amélioration organique de sa marge opérationnelle courante. Le consensus des analystes pour la marge opérationnelle en 2021-2022, qui s'établit à 24,7%, est "un peu prudent", a indiqué le directeur général du groupe, Eric Vallat, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Sur le plan du chiffre d'affaires, le groupe prévoit toujours une croissance organique "forte", "principalement liée à la performance du premier semestre", et a réitéré "sa confiance dans sa capacité à surperformer le secteur des spiritueux d'exception". Pour l'ensemble de l'année, le consensus vise une croissance du chiffre d'affaires de 24,5%, un chiffre avec lequel le directeur général de Rémy Cointreau s'est dit "plutôt à l'aise".

Le chiffre d'affaires devrait croître au second semestre à un rythme moins soutenu qu'au premier, avec des ventes en hausse sur un an au troisième trimestre mais en repli au quatrième, a précisé Luca Marotta.

Rémy Cointreau a notamment observé un "début encourageant" de troisième trimestre en Chine, où l'activité a été marquée par la "Fête des célibataires" le 11 novembre, a indiqué Eric Vallat. Les ventes de cette jounée, qui représentent 10% du chiffre d'affaires annuel pour la Chine, ont été en "très forte croissance sur un an", a souligné le dirigeant.

Le groupe a en outre revu à la baisse les effets devises négatifs anticipés pour l'ensemble de l'exercice et les estime désormais à environ 5 millions d'euros, contre une fourchette de 10 millions à 14 millions d'euros attendue précédemment. La croissance du ROC devrait également être freinée par un effet périmètre négatif de 2,4 millions d'euros sur l'ensemble de l'année, contre environ 2 millions d'euros attendus précédemment.

La marge opérationnelle courante bondit à 33%

Sur les six mois d'avril à septembre, le résultat opérationnel courant de Rémy Cointreau a bondi sur un an de 100,4% en données publiées et de 104,5% en données organiques, à 212,9 millions d'euros.

La marge opérationnelle courante du premier semestre de l'exercice en cours est ressortie à 33%, contre 24,7% un an plus tôt, représentant une hausse de 8,3 points de pourcentage sur une base publiée et de 8,5 points sur une base organique. Cette amélioration reflète une progression organique de 4 points de pourcentage de la marge brute, à 69,1%, un plus haut historique, "portée par un effet mix-prix très favorable et une forte hausse des volumes", a indiqué Rémy Cointreau. Elle montre également une "excellente absorption des coûts de structure" et un "renforcement des investissements en marketing et communication" visant à "accroître le potentiel de croissance à moyen terme des marques", a ajouté le groupe.

Le ROC semestriel de la division Cognac a grimpé sur un an de 101% en données publiées et de 101,9% sur une base organique, à 188,1 millions d'euros. La marge opérationnelle courante de la division s'est établie à 40,5%, en croissance organique de 9,2 points de pourcentage sur un an.

Sur le semestre, le pôle Liqueurs & Spiritueux a vu son ROC croître sur un an de 103,2% sur un an en données publiées et de 121,5% sur une base organique, à 37,8 millions d'euros. La marge opérationnelle courante de cette division s'est établie à 23,1%, en hausse organique de 8,4 points de pourcentage.

Le résultat net part du groupe de Rémy Cointreau a progressé sur un an de 106,1% en données publiées et de 111,6% en données organiques au premier semestre, à 134 millions d'euros.

Selon un consensus établi par Factset, les analystes tablaient en moyenne sur un ROC de 158,4 millions d'euros et sur un bénéfice net de 104,5 millions d'euros au premier semestre 2020-2021.

Rémy Cointreau avait déjà publié le mois dernier son chiffre d'affaires pour le premier semestre, faisant état d'une hausse sur un an de ses ventes de 49,8% en données publiées et de 52% à périmètre et taux de change constants, à 645,3 millions d'euros.

Le groupe a rappelé avoir bénéficié au premier semestre de la "poursuite d'une excellente dynamique en Chine et aux Etats-Unis et [d']une forte reprise en Europe".

-Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ed: VLV - ECH

COMMUNIQUES FINANCIERS DE REMY COINTREAU:

https://www.remy-cointreau.com/fr/finance/communiques/

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

November 25, 2021 05:26 ET (10:26 GMT)

share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader