Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'actualitéLes news les plus luesBiographies des Barons
Age : 61
Pays de résidence : Non renseigné
Principales sociétés : Thales S.A. - Gemalto NV
Biographie : Presently, Pascal Bouchiat is CFO, Senior EVP-Finance & Information Systems at Thales SA.

Thales renoue avec la croissance organique au T1 et confirme ses objectifs pour 2021

06/05/2021 | 07:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe de technologies et de défense Thales a confirmé jeudi ses perspectives pour l'année 2021, après avoir retrouvé la croissance organique sur les trois premiers mois de 2021, grâce notamment au dynamisme de ses activités militaires.

Sur la période de janvier à mars, l'industriel a réalisé un chiffre d'affaires de 3,92 milliards d'euros, en hausse de 0,5% sur un an en données publiées et en progression de 1,9% à périmètre et taux de change constants. Au quatrième trimestre, le groupe avait accusé un repli organique de ses revenus de 10,2%.

"C'est un bon démarrage de l'année" pour Thales, a déclaré le directeur général Finance et Systèmes d'information, Pascal Bouchiat, au cours d'une conférence téléphonique. Le dirigeant a souligné que Thales avait renoué avec la croissance organique sans bénéficier d'une base de comparaison favorable, l'activité du groupe n'ayant commencé à pâtir de la crise du Covid-19 qu'à la fin du premier trimestre 2020.

Thales a été porté par le secteur Défense et Sécurité, qui a dégagé une croissance organique de 12,3% sur un an au premier trimestre. "La quasi-totalité des lignes de produit enregistre une croissance organique sur le trimestre, dont notamment les radars de surface, le domaine naval, les réseaux et systèmes d'infrastructure et la cybersécurité militaire", a indiqué la société.

L'activité est cependant restée plombée par la faiblesse de l'aéronautique civile, durement touchée par la crise sanitaire et qui représente autour de 11% des revenus du groupe. Le chiffre d'affaires a baissé d'environ 30% sur un an au premier trimestre dans cette activité, a précisé Pascal Bouchiat.

Forte hausse des prises de commandes

Thales a par ailleurs fait état de prises de commandes de 3,42 milliards d'euros au premier trimestre, en hausse de 31% sur un an en données organiques.

Selon un consensus disponible sur le site de la société, les analystes anticipaient en moyenne un chiffre d'affaires de 3,76 milliards d'euros et des prises de commandes de 3,13 milliards d'euros.

Pour 2021, l'industriel prévoit toujours un chiffre d'affaires compris entre 17,1 milliards et 17,9 milliards d'euros. Thales compte également parvenir cette année à un ratio de prises de commandes sur chiffre d'affaires supérieur à 1 ainsi qu'à un taux de marge opérationnelle compris entre 9,5% et 10%, après 8% en 2020.

Pascal Bouchiat n'a par ailleurs pas souhaité commenter les informations de presse sur une possible cession par Thales de ses activités de signalisation ferroviaire, soulignant néanmoins que "les rumeurs" sur ces activités n'étaient pas "nouvelles" et s'observaient déjà par le passé.

Le directeur financier a rappelé que, chaque année, le groupe conduisait des revues stratégiques sur la totalité de ses activités pour réfléchir à leur positionnement sur "le moyen-long terme". Ces revues sont actuellement en cours, a-t-il ajouté.

Le directeur financier a également indiqué que la pénurie de semi-conducteurs avait eu "relativement peu d'impact" sur Thales au premier trimestre, la division la plus concernée étant "Identité et Sécurité numérique", où la société consomme des volumes importants de puces dans ses activités de cartes bancaires et de cartes SIM.

Les répercussions devraient être "un peu supérieures" au deuxième trimestre dans cette division, a prévenu Pascal Bouchiat, soulignant toutefois que la situation était "sous contrôle" et que Thales disposait de "leviers" pour atténuer les effets de cette pénurie.

-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: VLV

COMMUNIQUES FINANCIERS DE THALES :

http://www.thalesgroup.com/fr/homepage/worldwide/investisseurs

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

May 06, 2021 01:01 ET (05:01 GMT)

share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
THALES -1.29%85.8 Cours en temps réel.16.05%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader