Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Informations  >  Barons de la Bourse  >   L'actualité des Barons de la bourse

Les Barons de la Bourse

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
AccueilToute l'infoLes news les plus luesBiographies des Barons
Nationalité : Française
Date de naissance : 25/04/1950
Biographie : Robert Peugeot est, depuis février 2007, Président-Directeur général de la société Foncière, Financi...

PSA lorgnerait sur Jaguar Land Rover

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
09/05/2019 | 17:34
Les spéculations ont repris de plus belle concernant une éventuelle acquisition du français PSA. La cible du jour serait l’emblématique constructeur britannique Jaguar Land Rover, détenu par le groupe indien Tata Motors. En effet, Press Association évoque une opération imminente. L’information a permis à PSA de brièvement réduire ses pertes sur la place de Paris, dans un contexte boursier agité pour le secteur automobile, alourdi par les tensions commerciales sino-américaines.

Toutefois, l'indien Tata a rapidement démenti l'information, faisant retomber l'action de PSA (-2,57% à 21,22 euros).

Cette rumeur du jour fait écho à une interview de Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, accordée le mois dernier, au média indien Autocar. Interrogé sur des rumeurs d'intérêt vis-à-vis de Jaguar Land Rover, le dirigeant avait déclaré qu'il serait bon pour PSA d'avoir une marque de luxe et que l'entreprise " étudiait toutes les opportunités ", le tout " pourvu que ce ne soit pas une distraction " pour le groupe.

Carlos Tavares expliquait cependant à l'époque qu'il n'y avait pas encore eu de discussions avec Tata Motors sur Jaguar Land Rover.

L'opération ne ferait pas peur à PSA qui a montré avec le rachat d'Opel-Vauxhall à l'américain General Motors, que le redressement d'un groupe en difficulté était clairement dans ses cordes.

En mars dernier, les spéculations qui agitaient le marché concernaient un éventuel rapprochement entre Fiat Chrysler Automobiles et PSA. Tout avait découlé d'une interview de Robert Peugeot, le PDG de la holding familiale FFP, dans les Echos. Il indiquait que la famille Peugeot, l'un des actionnaires de référence du groupe PSA, soutiendrait une nouvelle acquisition du constructeur automobile si une opportunité se présentait.

Cette succession de rumeurs concernant une possible acquisition de PSA s'inscrivent dans un contexte de course à la taille au sein du secteur automobile, ce qui permet de dégager d'importantes économies d'échelle et de pouvoir investir de manière conséquente dans le développement des véhicules électriques et autonomes.

Par ailleurs, PSA avait fait part de son intention lors de la présentation de ses résultats 2018, en février dernier, d'accélérer son expansion hors d'Europe.


Copyright 2019 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
PEUGEOT 0.49%20.59 Cours en temps réel.9.90%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10Suiv.

Publicité