Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Pfizer Inc.    PFE

PFIZER INC.

(PFE)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Coronavirus: E484K, la mutation qui pose question pour les vaccins

13/01/2021 | 08:45
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - Le variant anglais attire tous les regards, mais c'est pourtant une mutation présente sur d'autres versions du coronavirus qui inquiète les scientifiques du point de vue de la vaccination contre le Covid-19, car elle pourrait nuire à son efficacité.

Appelée E484K, cette mutation est portée par des variants qui ont émergé en Afrique du Sud et, plus récemment, au Brésil et au Japon, mais pas par le variant anglais, dont l'expansion dans le monde fait les gros titres.

Or, cette mutation "est la plus inquiétante de toutes" sur le plan de la réponse immunitaire, estime Ravi Gupta, professeur de microbiologie à l'Université de Cambridge, interrogé par l'AFP.

Les variants sont des versions différentes du coronavirus initial, qui apparaissent avec le temps sous l'effet de diverses mutations. Un phénomène normal dans la vie d'un virus, car les mutations interviennent quand il se réplique.

De nombreuses mutations du Sars-CoV-2 ont été observées depuis son apparition, la grande majorité sans conséquence. Certaines peuvent toutefois lui donner un avantage pour sa survie, dont une plus grande transmissibilité.

Les variants qui ont émergé en Angleterre, en Afrique du Sud et au Japon (ce dernier via des voyageurs venus du Brésil) ont en commun une mutation appelée N501Y. Située sur la protéine spike du coronavirus (une pointe qui lui permet de pénétrer dans les cellules), cette mutation est suspectée de rendre ces variants plus contagieux.

Des soupçons d'une autre nature pèsent sur la mutation E484K. Des tests en laboratoire ont montré qu'elle semblait capable de diminuer la reconnaissance du virus par les anticorps, et donc sa neutralisation.

"Evasion immunitaire"

"A ce titre, elle peut aider le virus à contourner la protection immunitaire conférée par une infection antérieure ou par la vaccination", explique le Pr François Balloux, de l'University College de Londres, cité par l'organisme britannique Science Media Centre.

C'est cette perspective "d'évasion immunitaire" qui préoccupe les scientifiques, avec en ligne de mire la question de l'efficacité des vaccins.

Le 8 janvier, BioNTech et Pfizer, les fabricants du principal vaccin administré dans le monde, ont assuré que ce dernier était efficace contre la mutation N501Y.

Mais leurs vérifications en laboratoire n'ont pas porté sur E484K. Elles ne suffisent donc pas à conclure que l'efficacité du vaccin sera la même contre les variants qui la portent que contre le virus classique.

Par ailleurs, une étude publiée le 6 janvier décrit le cas d'une Brésilienne malade du Covid en mai, puis réinfectée en octobre par un variant porteur de la mutation E484K.

Cette deuxième infection, plus sévère que la première, pourrait être le signe que la mutation a causé une moins bonne réponse immunitaire de la patiente.

Pour autant, rien n'indique qu'E484K suffise à rendre des variants résistants aux vaccins actuels, tempèrent les scientifiques.

"Début des problèmes"

En effet, même s'il s'avère que cette cible-là est moins bien reconnue par les anticorps, d'autres composants des variants resteront en principe à leur portée.

"Même si vous baissez en efficacité, vous allez normalement toujours avoir une neutralisation du virus", indique à l'AFP Vincent Enouf, du Centre national de référence des virus respiratoires de l'Institut Pasteur à Paris.

"Je ne pense pas que cette mutation soit à elle seule problématique pour les vaccins", renchérit l'immunologiste Rino Rappuoli, chercheur et responsable scientifique du géant pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK), interrogé par l'AFP.

Il a cosigné une étude rendue publique le 28 décembre. Son objectif était d'observer en laboratoire l'émergence d'un variant, en mettant pendant plusieurs semaines le virus en présence du plasma d'un patient guéri du Covid.

Après moins de trois mois, un variant résistant aux anticorps est apparu. Il était porteur de trois mutations, dont E484K. "Il faut développer des vaccins et des anticorps capables de contrôler des variants émergents", conclut cette étude.

La mutation E484K "pourrait être le début des problèmes" pour les vaccins, juge pour sa part le Pr Gupta.

"A ce stade, ils devraient tous rester efficaces, mais ce qui nous inquiète, c'est la perspective de futures mutations qui s'ajouteraient" à celles qu'on observe déjà, développe-t-il, en appelant à "vacciner le plus vite possible partout dans le monde".

Face à l'émergence de nouveaux variants, plusieurs laboratoires ont assuré qu'ils étaient capables de fournir rapidement de nouvelles versions de leur vaccin si besoin était.

afp/jh


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BIONTECH SE 2.13%105.43 Cours en différé.29.33%
DOW JONES AFRICA TITANS 50 INDEX -0.32%542.55 Cours en différé.2.22%
GLAXOSMITHKLINE PLC -0.63%37.78 Cours en différé.2.66%
GLAXOSMITHKLINE PLC -1.09%1364.8 Cours en différé.1.70%
PFIZER INC. -0.05%36.48 Cours en différé.-0.90%
S&P AFRICA 40 INDEX -0.36%176.94 Cours en différé.1.56%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur PFIZER INC.
21/01Résumé des principales informations économiques du jeudi 21 janvier 2021
AW
21/01PFIZER INC : Goldman Sachs confirme sa recommandation neutre
ZD
21/01Pfizer adapte ses livraisons de vaccin à six doses par flacon
AW
21/01PFIZER : évalue son vaccin sur le variant britannique
CF
21/01Wall Street déroule le tapis rouge à Joe Biden
21/01EN DIRECT DES MARCHES : Renault, Atos, Pierre & Vacances, Soitec, Netflix, Daiml..
21/01VIRUS : les USA déplorent plus de morts que de soldats tués pendant la 2e GM
AW
21/01CORONAVIRUS : le point sur la pandémie
AW
20/01Le vaccin BioNTech/Pfizer semble efficace contre le variant anglais
AW
20/01RETARDS DES VACCINS : l'Italie prendra des actions en justice contre Pfizer
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur PFIZER INC.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2020 48 425 M - 39 802 M
Résultat net 2020 19 798 M - 16 273 M
Dette nette 2020 43 571 M - 35 813 M
PER 2020 11,8x
Rendement 2020 3,95%
Capitalisation 203 Mrd 203 Mrd 167 Mrd
VE / CA 2020 5,09x
VE / CA 2021 4,41x
Nbr Employés 88 300
Flottant 59,1%
Graphique PFIZER INC.
Durée : Période :
Pfizer Inc. : Graphique analyse technique Pfizer Inc. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique PFIZER INC.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 22
Objectif de cours Moyen 41,94 $
Dernier Cours de Cloture 36,48 $
Ecart / Objectif Haut 45,3%
Ecart / Objectif Moyen 15,0%
Ecart / Objectif Bas -1,32%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Albert Bourla Chairman, Chief Executive & Operating Officer
Frank A. D'Amelio Chief Financial Officer & EVP-Business Operations
Lidia L. Fonseca Executive VP, Chief Digital & Technology Officer
Suzanne Nora Johnson Independent Director
Helen H. Hobbs Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
PFIZER INC.-0.90%202 881
JOHNSON & JOHNSON2.76%427 472
ROCHE HOLDING AG3.56%308 129
NOVARTIS AG2.82%219 666
MERCK & CO., INC.0.81%208 627
ABBVIE INC.5.11%198 828