Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Indices  >  RUSLAND-RTS       

RUSLAND-RTS

SynthèseGraphiquesActualitésCommunautéHeatmapComposition 
SynthèseToute l'actualitéActualités des composants de l'indice

Revue de presse du dimanche 17 novembre 2019

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
17/11/2019 | 07:41

Berne (awp/ats) - La place d'Ignazio Cassis au Conseil fédéral, la succession de Christian Levrat à la tête du PS et les robots traducteurs de la Confédération sont quelques-uns des thèmes abordés ce dimanche dans la presse suisse. Voici un florilège de ces informations, non confirmées à l'agence de presse Keystone-ATS:

SONNTAGSBLICK: Sous pression, le conseiller fédéral Ignazio Cassis défend son siège. Le Tessinois écarte également tout changement de département, dans une interview publiée dans le "SonntagsBlick". Il n'a "absolument pas" envie de changer de département. Une rocade n'a pas non plus été thématisée au sein du Conseil fédéral. M. Cassis indique qu'il veut rester ministre des affaires étrangères pendant encore au moins dix ans. Pour M. Cassis, si c'est son siège qui fait l'objet de convoitises et pas un autre, c'est parce qu'il est défavorisé en tant que Tessinois: "Les minorités sont sympathiques pour les discours du 1er août. Mais quand il s'agit de partager le pouvoir, elles ne jouent plus aucun rôle".

LE MATIN DIMANCHE/SONNTAGSBLICK: La presse dominicale n'a pas manqué d'aborder la question de la succession de Christian Levrat à la tête du Parti socialiste. Le Matin Dimanche évalue les chances d'une coprésidence composée d'un Romand et d'une Alémanique, en l'occurrence le Valaisan Mathias Reynard et la Bernoise Flavia Wasserfallen. Le journal estime que ce duo permettrait de mieux représenter les différents courants du PS qu'un autre duo souvent évoqué, formé par Cédric Wermuth (AG) et Mattea Meyer (ZH). Interrogés, Flavia Wasserfallen botte en touche tandis que Mathias Reynard n'a pas souhaité faire de commentaires. Le Valaisan s'est toutefois montré plus bavard avec le SonntagsBlick: "Je peux m'imaginer une candidature avec une candidate alémanique". Et de préciser: "s'il devait y avoir une coprésidence, il faut qu'un des deux candidats vienne de Suisse romande". Le Valaisan n'envisage en revanche pas de se lancer seul dans la course.

LE MATIN DIMANCHE: Le canton du Valais aurait tenté de ne pas assumer une facture de plus de 30 millions liée à la dépollution du tracé de la future autoroute A9 dans le Haut-Valais, selon le Matin Dimanche. Le journal se base sur un rapport rédigé par l'ex-chef du service de l'environnement que le journal s'est procuré. Après la découverte en 2011 du métal lourd dans les sols du tracé, l'Etat du Valais décide d'opter pour une dépollution sans suivre la procédure classique, c'est-à-dire sans rechercher les responsables, afin de gagner du temps. Cette décision l'engage à assumer tous les frais. Mais la facture, qui risque de dépasser les 30 millions, inquiète le gouvernement qui se tourne vers la Confédération qui finit par accepter de payer. Le journal écrit que selon le rapport de M. Rossier, ce serait l'existence d'une analyse en main du canton qui aurait fait céder la Confédération. Réalisée par l'institut fédéral EAWAG en 1991, cette dernière révèle du mercure dans un sol proche du canal et donc du futur tracé de l'autoroute. "Cette découverte fondamentale indique que si tout le poids nécessaire avait été donné à cette analyse faite par la Confédération, on aurait pu pratiquer des analyses complémentaires de mercure dès 1991, sachant que 98% des terrains de l'autoroute ont été achetés après cette date! Ainsi, les routes nationales auraient pu réagir dès 1991", indique M. Rossier dans son rapport cité par le Matin Dimanche.

NZZ AM SONNTAG: Le ministère public zurichois a ouvert une enquête sur une vidéo de campagne de l'UDC zurichoise. L'instruction est dirigée contre inconnu pour soupçons de discrimination raciale, a indiqué un porte-parole du ministère public à la NZZ am Sonntag. La procédure a été ouverte lundi dernier est depuis des enquêtes sont en cours. Le 3 octobre, l'UDC zurichoise avait publié la vidéo en question sur différents réseaux sociaux. Plusieurs titres avaient été donnés à la vidéo dont celui-ci: "C'est ainsi que le chaos de l'asile érythréen détruit notre sécurité". "Les Erythréens ne sont pas menacés dans leur vie et leur intégrité corporelle. Ce ne sont pas de vrais réfugiés" était un autre titre. Youtube a bloqué la vidéo le 9 octobre. Le parti s'était alors défendu des accusations selon lesquelles la vidéo était raciste. Elle fait partie d'une "campagne d'information", avait déclaré le président de la section cantonale.

SONNTAGSZEITUNG: L'administration fédérale se tournent vers les robots. Ces derniers traduiront des interventions parlementaires, des rapports et des règlements. La Confédération a lancé un projet-pilote dans ce sens, rapporte le SonntagsBlick. Un groupe de travail composé de représentants de tous les départements s'est procuré le logiciel du leader mondial "Deepl". Les fonctionnaires ont déjà traduit de nombreux documents avec cet outil depuis un an. Selon une porte-parole de la Chancellerie, l'évaluation sera complétée au cours des prochaines semaines. Des centaines de traducteurs ont maintenant peur pour leur emploi. Chaque année, la Confédération fait traduire quelque 370'000 pages à ses 450 traducteurs. Pour l'Association suisse des traducteurs et interprètes, le robot représente un danger. "Les textes qui sont traduits avec Deepl sont sont stockés sur les serveurs externes de la firme allemande, afin de former et améliorer les algorithmes de traduction", explique sa présidente Roxane Jacobi. La confidentialité et la protection des données ne sont pas garanties. Même la version payante de Deepl n'offre pas une protection absolue à cet égard, avertit-elle.

LE MATIN DIMANCHE: Le Matin Dimanche se penche sur l'impact que l'intelligence artificielle aura sur la médecine. Selon certains experts, elle surpassera et rendra les médecins superflus dans certains domaines et aura un impact positif sur les coûts. Le think tank suisse health@large avance que l'intelligence artificielle pourrait permettre de réduire de 10% les coûts les coûts de la santé d'ici dix ans en Suisse, ce qui représentent des économies de plus de 8,2 milliards de francs suisses. L'intelligence artificielle permettra un diagnostic plus rapide et plus précis, ce qui permettra de diminuer le nombre d'actes médicaux inutiles. S'ils reconnaissent certains avantages de l'intelligence artificielle, des représentants du corps médical interrogés par le journal se montrent dubitatifs sur son impact sur les coûts. "Les nouvelles technologies donnent la possibilité de soigner plus de personnes et des personnes plus âgées. Elles accroissent donc les coûts", estime Daniel Tapernoux, porte-parole de la fondation Organisation suisse des patients et spécialiste de médecine interne.

LE MATIN DIMANCHE: Accusé de sexisme, le président du Conseil d'Etat genevois Antonio Hodgers s'explique. "Je n'ai jamais pensé que mes propos seraient pris au premier degré", indique-t-il dans le Matin Dimanche, rappelant le contexte dans lequel ils ont été tenus - une émission satirique qui est "toujours un environnement glissant pour les politiques". Antonio Hodgers réagissait à la polémique suscitée suite à sa participation à l'émission de la RTS "Les Beaux Parleurs". Interrogé au sujet d'un article du "Temps" paru quelques jours auparavant, et comparant sa trajectoire politique de "surfeur" à celle du "marathonien" Pierre Maudet, M. Hogders avait invectivé nommément la journaliste et déclaré qu'elle était "amoureuse de Pierre Maudet comme une jeune fille est amoureuse de Justin Bieber". Ses propos ont déclenché une vive polémique. Dans sa prise de position, M. Hodgers s'excuse auprès de la journaliste si elle "s'est sentie blessée comme femme". Il précise tout de même que "sur le fond, (son) propos portait sur la question déontologique de la trop grande proximité entre un journaliste et un homme politique".

NZZ AM SONNTAG: Une majorité de la population suisse est opposée à un âge de la retraite plus élevé. Selon un sondage représentatif mené par l'assureur Axa Suisse, seuls 42% des personnes interrogées sont favorables à une adaptation de l'âge de la retraite à l'espérance de vie, rapporte la NZZ am Sonntag. 50% s'y opposent et 8% n'ont pas d'avis. L'augmentation de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans récolte en revanche 65% d'opinions favorables. Selon le sondage, les perspectives financières de l'AVS et des caisses de pension sont accueillies avec scepticisme. Seul un répondant sur trois estime que sa confiance dans les premier et deuxième piliers est très élevée ou plutôt élevée. Sept personnes sur dix ont un troisième pilier. Ce dernier est encouragé par l'Etat par le biais d'incitations fiscales. Deux tiers sont favorables à un relèvement du plafond de cotisation annuel qui se situe aujourd'hui à 6826 francs suisses. Près de neuf personnes sur dix souhaitent que, dans les couples mariés, les conjoints sans revenus puissent également souscrire un 3e pilier.

Note: Ces informations n'ont pas été confirmées par l'ats.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AXA -4.12%20.955 Cours en temps réel.-16.55%
RUSLAND-RTS -0.41%1535.81 Cours en clôture.-1.22%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur RUSLAND-RTS
25/02EUROPE : La pandémie de coronavirus se profile, les Bourses européennes dérapent..
AW
25/02SSR : la RTS se félicite de ses audiences numériques
AW
10/02Principales informations avant-Bourse
AW
08/02Retraite anticipée forcée pour quinze collaborateurs de la RTS
AW
22/01Principales informations avant-Bourse
AW
16/01RTS : plan d'économie de 14,3 millions, près de 23 postes supprimés
AW
15/01XILAM : contrat avec DreamWorks Animation pour distribuer Mr Magoo aux Etats-Uni..
AO
2019Philip Morris pourrait supprimer 350 postes en Suisse
AW
2019ISRA VISION AG : résultats inférieurs aux attentes : le titre chute
2019Principales informations avant-Bourse
AW
Plus d'actualités
Actualités des composants de l'indice RUSLAND-RTS
2019SEVERSTAL' PAO : Détachement de dividende intermédiaire
FA
2019SEVERSTAL' PAO : Détachement de dividende intermédiaire
FA
2019SEVERSTAL' PAO : Détachement de dividende final
FA
2018SEVERSTAL' PAO : Détachement de dividende intermédiaire
FA
2018SEVERSTAL' PAO : Détachement de dividende intermédiaire
FA
2018SEVERSTAL' PAO : Détachement de dividende intermédiaire
FA
2018SEVERSTAL' PAO : Détachement de dividende final
FA
Plus d'actualités
Graphique RUSLAND-RTS
Durée : Période :
RUSLAND-RTS : Graphique analyse technique RUSLAND-RTS | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique RUSLAND-RTS
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreHaussière