Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

CAC40 : nouveau record absolu de clôture malgré contexte tendu

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
03/01/2020 | 18:23
Prodige de la logique des 'flux' ou déconnexion complète par rapport au réel ?
Le CAC40 termine une séance qui avait débuté sous de bien mauvais auspices géopolitiques sur une note positive (+0,04% à 6.044Pts) et surtout, sur un nouveau record historique de clôture pour le CAC 'GR', à 16.422Pts.

Paris se détache du peloton européen (de même que le FT-100, hors zone Euro) puisque Bruxelles lâche -0,65%, Milan et Madrid -0,5%, et Francfort -1,25%... une remarquable résilience alors que le climat géopolitique vient de se dégrader brusquement la nuit dernière.

Les volumes d'échanges, malgré la volatilité initiale demeurent singulièrement faibles, avec 2,6MdsE échangés ce vendredi, dont moins de 1,7MdsE à 17H29, avant les arbitrages du 'fixing'... une activité digne d'un '15 août'.

Le 'fait du jour' a été complètement 'digéré' par le CAC40 : Donald Trump a ordonné dans la nuit de jeudi à vendredi 'd'éliminer' (en langage plus cru, cela s'appelle assassiner) -via une frappe militaire- le général iranien Qassem Soleimani, le chef des forces 'Al Qods', unité d'élite des Gardiens de la révolution iraniens.
C'était l'un des personnage les plus puissants du pays, presque un N°2 du régime, en tant que représentant des forces assurant le maintient au pouvoir des mollah et du N°1, leur chef suprême Ali Khamenei.

Le procédé (tir de missile d'un drone de combat) est identique à celui appliqué à un simple 'émir' autoproclamé d'un califat terroriste en Afghanistan ou au Maghreb subsaharien.
Une opération saluée par Donald Trump sous forme de la publication, sur Twitter... de l'image (pixelisée !) d'un drapeau américain, et assorti d'un commentaire 'en s'en prenant aux forces américaines, il s'est tué lui-même'.
Il n'est pas certain que le concept 'sa mort est juste parce que c'était un méchant' soit recevable en matière diplomatique et géostratégique : une telle irruption du subjectif rebattrait effectivement les cartes des relations internationales si le procédé se généralisait !

Le gouvernement irakien parle de son côté d'une 'violation des conditions de la présence américaine sur le sol irakien', et les spécialistes du Proche Orient évoquent 'un risque d'embrasement et de guerre civile' en Irak.

Cela semblait inquiéter un peu les investisseurs et Wall Street a failli effacer d'entrée de jeu ses gains de la veille, après un 'carton plein' de records absolus jeudi soir... mais quelques heures après la reprise des cotations, les indices US font preuve de résilience et ne cèdent plus que 0,5 à -0,6%.

Si Wall Street et Paris limitent leurs pertes, la nervosité de certains opérateurs (pas de ceux qui gèrent les actions manifestement) est très visibles avec le bond de +3,6% du pétrole (pour le Brent au-delà de 69$ et le WTI, avec +3,8% au delà de 63,5$ à New York) et le placement refuge par excellence, l'or (+1,4%) vers 1.550$, au plus haut depuis début septembre.

Les pertes auraient pu se creuser à Wall Street après la publication de l'indice ISM (Institute for Supply Management) de décembre pour le secteur manufacturier américain: il est très décevant puisqu'il ressort à 47,2, à comparer à 48,1 en novembre et déjoue le pronostic d'une hausse à 49.

Du côté des données statistiques en Europe, sur un an, la hausse des prix à la consommation en France accélérerait à +1,4% en décembre 2019, après +1% le mois précédent, selon l'estimation provisoire réalisée par l'Insee début janvier 2020. Cette nette hausse de l'inflation résulterait principalement d'un rebond marqué des prix de l'énergie, ainsi que de la moindre baisse des prix des produits manufacturés et de la légère accélération des prix des services.

Dans l'actualité des valeurs, tout ce qui a trait au pétrole grimpe au sein du CAC40 et du SBF-120 (Technip et Total +1,1%, Vallourec +1%).
Inversement, la hausse du kérozène et un préavis de grève plombent Air-France/KLM avec une chute de -7,9% à 9,44E (ce titre devient le pire performer de l'année 2020).

Veolia annonce un accord pour la reprise du site de traitement des déchets dangereux d'Alcoa USA Corporation à Gum Springs, en Arkansas, transaction évaluée à 250 millions de dollars et dont la finalisation est attendue au premier trimestre 2020.

Via un communiqué publié hier soir, l'Olympique lyonnais réaffirme son souhait, 'comme à l'été 2019', de conserver Moussa Dembélé, attaquant de l'équipe professionnelle masculine. 'Le club a toute confiance en Moussa et compte notamment sur lui pour bâtir une équipe performante pour les saisons à venir', indique le club 'porté' par OL Groupe, alors que des rumeurs d'intérêts d'autres clubs européens circulent dans la presse.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 0.09%5684.55 Cours en temps réel.0.86%
LONDON BRENT OIL -2.77%53.34 Cours en différé.-13.77%
VALLOUREC -0.68%1.901 Cours en temps réel.-31.93%
VEOLIA ENVIRONNEMENT 0.36%27.62 Cours en temps réel.16.07%
WTI -3.13%48.62 Cours en différé.-12.86%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
22:44Wall Street, peinant à rebondir, termine en ordre dispersé
AW
22:29Wall Street termine en baisse
RE
19:05EUROPE : Les Bourses européennes toujours fébriles face aux risques de pandémie
AW
18:52Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Jeudi 27 février 2020
AO
18:41CAC40 : grosse volatilité, le rebond reste fragile à W-Street
CF
18:26Les Bourses européennes limitent la casse grâce au rebond de Wall Street
RE
18:15Bourse Zurich: le SMI termine dans le vert dans le sillage de Wall Street
AW
18:09BOURSE DE PARIS : Paris enraye sa chute sans cesser de s'inquiéter du coronavirus
AW
17:54BOURSE DE FRANCFORT : La Bourse de Francfort ne réussit pas son rebond
AW
17:52BOURSE DE LONDRES : Londres se reprend mais reste fragilisée par le coronavirus
AW
Dernières actualités "Marchés"