Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Céréales vs Biodiversité : Le nouveau gouvernement allemand, plus vert, joue l'équilibriste

27/05/2022 | 08:17
Harvested wheat is seen on a field in Zeitz

Alarmée par la perspective d'une pénurie alimentaire mondiale due au conflit en Ukraine, l'UE veut faire en sorte qu'un maximum de terres en Europe soient consacrées aux céréales, même au détriment de la biodiversité. Le nouveau gouvernement plus vert de Berlin s'y oppose.

Un mois après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la Commission européenne a décidé de permettre aux agriculteurs de cultiver temporairement des terres mises en réserve pour stimuler la biodiversité, une mesure saluée par les lobbies agricoles.

Les groupes environnementaux ont critiqué cette décision, disant craindre que les lobbyistes de l'agrobusiness ne profitent de la crise actuelle pour pousser le bloc à abaisser les normes écologiques qui entreront en vigueur en 2023 dans le cadre de la nouvelle politique agricole commune (PAC).

Le ministère allemand de l'agriculture, dirigé par les Verts, a décidé de s'opposer à l'assouplissement de l'UE, en autorisant l'utilisation des terres uniquement pour le fourrage du bétail, qui est moins préjudiciable à la flore et à la faune locales car il ne nécessite pas d'engrais.

"Le préjudice écologique de l'ouverture de ces zones ne l'emporte pas sur le bénéfice économique et la récolte", a déclaré Silvia Bender, secrétaire d'État au ministère de l'agriculture dirigé par les Verts.

Un porte-parole de l'UE a déclaré que l'Allemagne avait notifié à la Commission qu'elle ne ferait pas usage de l'exemption accordée en mars pour cette année.

Des données publiées cette semaine ont montré que l'UE a pris du retard en matière de conservation des écosystèmes et de la biodiversité au cours des cinq dernières années.

La décision de Berlin reflète une plus grande influence du parti des Verts, qui a fait partie du nouveau gouvernement de coalition à trois l'année dernière, sur la politique agricole de l'Allemagne, avec un nouveau ministre appelant à plus d'agriculture biologique et critiquant les prix bon marché de la viande, dans un pays connu pour sa saucisse à un euro.

M. Bender a déclaré que la surface supplémentaire que l'Allemagne pourrait consacrer aux cultures en vertu des nouvelles règles de l'UE n'aurait pas d'impact au niveau mondial. L'Allemagne a produit environ 42 millions de tonnes de céréales l'année dernière.

L'utilisation des 170 000 hectares de terres en jachère aurait augmenté la production annuelle de 600 000 tonnes, soit moins de 1 % de la production annuelle de céréales de l'Ukraine, qui s'élève à environ 86 millions de tonnes.

Lucas Schwienhorst, un agriculteur biologique de la région de Spreewald, juste à côté de Berlin, qui possède 450 hectares de terres, a déclaré que ce sont les terres dont la qualité du sol est la plus faible qui sont généralement laissées en jachère de toute façon. Pourtant, l'utilisation des terres en jachère pour les cultures limiterait considérablement l'éventail des espèces qui y vivent.

"Par exemple, un Ortolan (oiseau de la famille des bruants) pourrait bien se reproduire ici. Il aime toujours avoir des branches en surplomb au-dessus de son nid et ce serait le cas ici", a-t-il déclaré.

Mais tous les agriculteurs ne partagent pas l'avis de M. Schwienhorst.

"Je suis déçu. Nous aurions pu lever cette règle pendant quelques mois", a déclaré Stefan Bernickel, un agriculteur de 39 ans de l'État oriental de Brandebourg, qui s'occupe de quelque 300 hectares de terres arables avec du blé, de l'orge et du canola.

Pour M. Bernickel, le débat sur la récolte de cette année est déjà trop tardif. Il est maintenant plus préoccupé par les réglementations qui seront imposées pour la récolte de l'année prochaine.

UN RETOUR EN ARRIÈRE SUR L'AGRICULTURE DURABLE ?

Le commissaire européen à l'agriculture, Janusz Wojciechowski, a déclaré qu'il ne pouvait exclure de prolonger la dérogation des règles relatives aux terres en jachère jusqu'à l'année prochaine, en fonction de l'évolution de la situation.

En avril, les conservateurs de l'opposition allemande ont cherché à devancer le bloc, en présentant au Parlement un projet de loi demandant au pays de s'écarter de l'objectif de l'UE de mettre en jachère 4 % des terres l'année prochaine. La semaine dernière, ce projet n'a toutefois pas réussi à passer.

Jusqu'à présent, l'UE s'en est tenue à ses autres plans d'agriculture durable et devrait proposer le mois prochain des lois visant à rendre l'utilisation des pesticides plus durable et à fixer des objectifs juridiquement contraignants pour restaurer la nature.

Mais les critiques font pression pour qu'ils soient également assouplis, affirmant qu'ils pourraient nuire à la production de céréales.

"La terrible guerre en Ukraine, avec ses graves conséquences sur les marchés alimentaires mondiaux, a été une très bonne occasion pour certains lobbyistes agricoles de profiter de cette situation", a déclaré à Reuters Johann Rathke, coordinateur de la politique agricole du WWF.

Julia Bar-Tal, directrice de l'association d'agriculture durable AbL, a déclaré qu'une crise ne devait pas prendre le pas sur l'autre, celle de la dégradation de l'environnement et de la perte de biodiversité.

En Allemagne, les agriculteurs ont déjà étendu la superficie des céréales semées pour la récolte d'été de cette année, incités par la hausse des prix, selon des données officielles de la semaine dernière.

Les terres destinées à la culture du blé de printemps devraient augmenter de 73,5 %, tandis que les superficies consacrées à l'orge ont augmenté de 20,3 % par rapport à l'année dernière, les agriculteurs se tournant vers les cultures les plus rentables.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
13:42BOURSE DE WALL STREET : Wall Street attendue dans le rouge, la Chine inquiète
RE
13:31Nucléaire-L'Iran répondra au texte de l'UE pour raviver l'accord avant lundi minuit - ministre
RE
13:27L'Iran répondra au texte nucléaire de l'UE avant lundi minuit, déclare le ministre des affaires étrangères
ZR
13:14Le franc bat de nouveaux records face à l'euro
AW
13:13Point marchés-Wall Street attendue dans le rouge, la Chine inquiète
RE
13:04Les contrats à terme chutent alors que la faiblesse des données chinoises suscite des craintes de ralentissement.
ZR
12:58Afghanistan-Les taliban célèbrent un an de pouvoir sur fond de pauvreté croissante
RE
12:55RUSSIE : Brittney Griner fait appel de sa condamnation pour possession et trafic de drogue
RE
12:41Les prix à la production et l'importation baissent en juillet
AW
12:37Un nouveau modèle d'aide aux réfugiés construit pour les Afghans, s'adapte pour soutenir les Ukrainiens
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"