Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Comment l'intelligence artificielle peut-elle améliorer la compétitivité et réduire les risques pour les entreprises ?

03/05/2022 | 11:44

Au cours des deux dernières années, une série d'événements inattendus a brouillé les chaînes d'approvisionnement mondiales. Le coronavirus, la guerre en Ukraine, le Brexit et un porte-conteneurs coincé dans le canal de Suez se sont combinés pour retarder les livraisons de tout, des bicyclettes aux aliments pour animaux. En réponse, un groupe croissant de startups et de sociétés de logistique établies a créé une industrie de plusieurs milliards de dollars en appliquant les dernières technologies pour aider les entreprises à minimiser les perturbations.

Interos Inc, Fero Labs, KlearNow Corp et d'autres utilisent l'intelligence artificielle et d'autres outils de pointe pour permettre aux fabricants et à leurs clients de réagir plus rapidement aux difficultés rencontrées par les fournisseurs, de contrôler la disponibilité des matières premières et de se frayer un chemin dans le maquis bureaucratique du commerce transfrontalier.

Le marché des nouveaux services technologiques axés sur les chaînes d'approvisionnement pourrait représenter plus de 20 Mds$ par an au cours des cinq prochaines années, ont déclaré des analystes à Reuters. D'ici 2025, plus de 80% des nouvelles applications de la chaîne d'approvisionnement utiliseront l'intelligence artificielle et la science des données d'une manière ou d'une autre, selon le cabinet d'études technologiques Gartner. "Le monde est devenu trop complexe pour essayer de gérer certaines de ces choses sur des feuilles de calcul", a déclaré Dwight Klappich, un analyste de Gartner.

Interos alerte les entreprises des risques en temps réel

Interos, évaluée à plus d'un milliard de dollars lors de son dernier tour de table, est l'une des entreprises les plus performantes sur ce marché naissant. Cette société basée à Arlington, en Virginie, aux Etats-Unis, affirme avoir cartographié 400 millions d'entreprises dans le monde et utilise l'apprentissage automatique pour les surveiller au nom des entreprises clientes, les alertant immédiatement en cas d'incendie, d'inondation, de piratage ou de tout autre événement susceptible de provoquer une perturbation. Avant que les chars russes ne pénètrent en Ukraine en février, l'entreprise avait évalué l'impact d'une invasion. Interos dit avoir identifié environ 500 entreprises américaines ayant des relations directes de fournisseur avec des entreprises en Ukraine. Plus bas dans la chaîne, Interos a découvert que 20 000 entreprises américaines avaient des liens avec des fournisseurs de deuxième niveau en Ukraine et que 100 000 entreprises américaines avaient des liens avec des fournisseurs de troisième niveau. 

La directrice générale Jennifer Bisceglie a déclaré qu'après le début de la guerre, 700 entreprises ont demandé à Interos de les aider à évaluer leur exposition aux fournisseurs en Ukraine et en Russie. Elle a ajouté que la société était en train de mettre au point un nouveau produit pour simuler d'autres scénarios hypothétiques de perturbation de la chaîne d'approvisionnement, comme l'invasion de Taïwan par la Chine, afin que les clients comprennent leur exposition au risque et sachent où trouver d'autres fournisseurs. Les chocs de la chaîne d'approvisionnement sont inévitables, a déclaré Bisceglie à Reuters. "Mais je pense que nous allons nous améliorer pour minimiser ces perturbations".

La compagnie aérienne américaine Delta Air Lines, qui dépense plus de 7 Mds$ par an en restauration, uniformes et autres biens en plus de son budget avion et carburant, est l'une des entreprises qui utilisent Interos pour suivre ses 600 fournisseurs principaux et ses 8 000 fournisseurs totaux. "Nous ne nous attendons pas à éviter la prochaine crise", a déclaré Heather Ostis, responsable de la chaîne d'approvisionnement de Delta. "Mais nous nous attendons à être beaucoup plus efficaces et efficients que nos concurrents dans la façon dont nous évaluons les risques lorsque cela se produit."

KlearNow a pu sauver un importateur britannique

La société KlearNow, basée à Santa Clara, en Californie, vend une plateforme qui automatise les processus de dédouanement fastidieux dominés par le papier. Cela a été une bouée de sauvetage pour EED Foods, basée à Doncaster, en Angleterre, qui importe des bonbons et des viandes fumées tchèques et slovaques pour des clients expatriés en Grande-Bretagne. "Avant le Brexit, nous avions très peur de devoir fermer", a déclaré Elena Ostrerova, responsable des achats d'EED. "Mais au lieu de cela, nous sommes occupés comme jamais auparavant".

Mme Ostrerova affirme que son entreprise continue de croître à un taux annuel de 40 % après l'entrée en vigueur du Brexit au début de 2020, en partie parce que certains concurrents ont abandonné plutôt que de s'attaquer à la nouvelle paperasse onéreuse pour importer depuis l'Union européenne. Elle explique que la plateforme de dédouanement de KlearNow assure le suivi de ses centaines d'expéditions en provenance d'Europe centrale, en comptabilisant les totaux de milliers d'articles, en corrigeant les erreurs sur tout, du pays d'origine au poids brut net, et en fournissant un numéro d'entrée - sous lequel figurent toutes les informations relatives à une expédition - à l'entreprise qui la transporte en Grande-Bretagne. "L'intervention humaine est minimale", explique Mme Ostrerova, ce qui permet à l'entreprise d'économiser du temps et de réduire le coût de la saisie manuelle des données.

Fero Labs apporte de la flexibilité et de la sécurité d'approvisionnement 

Berk Birand, PDG de Fero Labs, basé à New York, a déclaré que la pandémie de coronavirus a mis en évidence la nécessité pour les fabricants de s'adapter aux changements de fournisseurs afin de pouvoir continuer à fabriquer des produits identiques, quelle que soit l'origine des matières premières.

La plateforme de la startup utilise l'apprentissage automatique pour surveiller et s'adapter à la façon dont les matières premières de différents fournisseurs affectent la qualité des produits, qu'il s'agisse des impuretés variables dans l'acier ou du niveau de viscosité d'un tensioactif, un ingrédient clé du shampoing. Le système communique ensuite avec les ingénieurs de l'usine pour ajuster les processus de fabrication afin de maintenir la cohérence du produit.

La technologie pour améliorer la compétitivité

Dave DeWalt, fondateur de la société de capital-risque NightDragon, qui a dirigé le tour de financement de série C de 100 M$ d'Interos l'année dernière, affirme que les régulateurs vont s'intéresser de plus en plus aux risques liés à la chaîne d'approvisionnement. "Si vous avez un problème de chaîne d'approvisionnement qui pourrait vous coûter une valeur actionnariale majeure, vous aurez également une responsabilité majeure", a déclaré DeWalt. "Je crois que cela va arriver dans un avenir proche".

Les grandes entreprises de logistique déploient également l'apprentissage automatique pour renforcer leur compétitivité. L'opérateur de flotte de camions américain Ryder System utilise les données en temps réel de sa flotte, ainsi que celles de ses clients et partenaires, pour créer des algorithmes permettant de prévoir les schémas de circulation, la disponibilité des camions et les prix. La société de capital-risque de la Silicon Valley Autotech Ventures a investi dans KlearNow et newtrul, qui rassemble les données des systèmes de gestion des transports dans le secteur très fragmenté du camionnage aux États-Unis pour prévoir les changements de prix.

"Cartographier votre chaîne d'approvisionnement et l'interconnexion au niveau des pièces individuelles est le Saint Graal", a déclaré Burak Cendek, partenaire d'Autotech.


© Zonebourse.com 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DELTA AIR LINES, INC. 1.90%29.52 Cours en différé.-24.46%
RYDER SYSTEM, INC. 1.45%72.09 Cours en différé.-12.54%
Dernières actualités "Sociétés"
09:54L'espoir d'un apaisement commercial américano-chinois porte les marchés
AW
09:48L'unité de véhicules électriques d'Evergrande commence à prendre les précommandes
ZR
09:47Hausse prudente pour les actions en début de séance
RE
09:44MADVERTISE : cession de filiales à Azerion
CF
09:36Les actions londoniennes en hausse, Sainsbury's grimpe après les résultats
ZR
09:36TRAKX : associé à Vinter pour le lancement d'un certificat
CF
09:33Bourse Zurich: perte d'élan dès les premiers échanges
AW
09:31HENKEL VORZUEGE : Barclays conserve son opinion neutre
ZD
09:31Valora, cible de rachat, s'envole dans les premiers échanges
AW
09:29L'action Deezer en baisse pour ses premiers pas en Bourse de Paris
RE
Dernières actualités "Sociétés"