Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. Danone
  6. Actualités
  7. Synthèse
    BN   FR0000120644

DANONE

(BN)
  Rapport
Cours en temps réel. Temps réel Euronext Paris - 24/09 17:35:55
59.41 EUR   -0.49%
21/09DANONE : Août
PU
21/09DANONE : la société MFS détient moins de 5% de DDV
CF
21/09DANONE : Bernstein toujours à vendre sur le dossier
ZD
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Danone : Danone renoue avec la croissance au 2e trimestre grâce à une contribution positive de toutes ses catégories

29/07/2021 | 07:31
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook


Résultats du 1er semestre 2021
Communiqué de presse – Paris, le 29 juillet 2021

Danone renoue avec la croissance au 2e trimestre
grâce à une contribution positive de toutes ses catégories

  • Chiffre d’affaires net de 6 171 millions d’euros au deuxième trimestre, en progression de +6,6% en données comparables et de +3,6% en données publiées, soit une hausse du chiffre d’affaires de +1,6% en données comparables au S1
  • Retour à la croissance porté par l’exécution et la performance : rénovation du portefeuille et innovation, accélération de la croissance dans les canaux de distribution stratégiques, et investissements ciblés dans les priorités stratégiques
  • Marge opérationnelle courante de 13,1% : des augmentations de prix sélectives, une gestion efficace du mix produit et une productivité accrue compensant partiellement le mix catégorie défavorable et la hausse de l’inflation
  • BNPA publié en croissance de +5,1% à 1,63€ et BNPA courant en recul de -9,3% à 1,53€
  • Une gestion de trésorerie disciplinée, générant un free cash-flow de 1,0 milliard d’euros au S1, et de nouveaux progrès dans la revue du portefeuille, avec la cession de la participation dans Mengniu et la cession de Vega
  • Lancement d’un programme de rachat d’actions allant jusqu’à 800 millions d’euros d’ici la fin de l’année
  • Objectifs 2021 réitérés : retour à la croissance rentable au S2, marge opérationnelle courante 2021 globalement en ligne avec celle de 2020




Chiffres clés du premier semestre 2021


En millions d’euros sauf mention contraireS1 2020S1 2021Variation en données publiéesVariation en données comparables
Chiffre d’affaires12 18911 835-2,9%+1,6%
Résultat opérationnel courant1 7021 551-8,9%-4,2%
Marge opérationnelle courante14,0%13,1%-86 pb-83 pb
Produits et charges opérationnels non courants(123)(700)(577) 
Résultat opérationnel1 580851-46,1% 
Marge opérationnelle13,0%7,2%-576 pb 
Résultat net courant – Part du Groupe1 1001,000-9,1 % 
Résultat net non courant – Part du Groupe(86)68+153 
Résultat net – Part du Groupe1 0151 068+5,2 % 
BNPA courant (en €)1,681,53-9,3% 
BNPA (en €)1,551,63+5,1% 
Free cash-flow9291 009+8,6% 
Trésorerie provenant de l’exploitation1 3051 381+5,8% 

Toutes les références aux variations en données comparables, résultat et marge opérationnels courants, résultat net courant, taux d’imposition courant, BNPA courant, free cash-flow et dette financière nette, correspondent aux indicateurs non définis par les normes IFRS. La définition de ces indicateurs ainsi que leur rapprochement avec les états financiers sur l’ensemble des périodes présentées figurent en pages 7 à 9 ci-après. Le calcul du ratio Dette Nette/EBITDA est détaillé dans le document d’enregistrement universel.

Commentaire de Véronique Penchienati-Bosetta et Shane Grant, Co-CEOs par intérim

« Nous sommes fiers d’annoncer le retour à la croissance de chacune de nos catégories au deuxième trimestre, grâce à l’engagement de nos équipes et aux efforts réalisés en matière d’exécution et de performance. Nous sommes également en croissance en données comparables positive sur deux ans, à la fois au deuxième trimestre et au premier semestre. EDP a continué d’enregistrer une performance forte, porté par la bonne dynamique des Produits Laitiers et par le sixième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres des Produits d’origine végétale. L’Europe et l’Amérique du nord ont de nouveau enregistré une croissance solide. La Nutrition Spécialisée a renoué avec la croissance au T2, avec notamment une croissance de près de 10% de la Nutrition pour Adultes et une croissance positive de la Nutrition Infantile. Les Eaux enregistrent également un retour à la croissance au T2, grâce aux levées de restrictions liées au Covid et à des gains de parts de marché dans divers pays d’Europe, alors que dans les pays émergents la consommation hors domicile reste pénalisée par le maintien de restrictions. Nos efforts continus en matière de rénovation et d’innovation de notre portefeuille, soutenus par des réinvestissements ciblés et une meilleure exécution dans nos canaux de distribution, ont contribué aux gains de parts de marchés de nos marques phares comme Alpro, Actimel, Neocate, evian et Oikos, dans un contexte global favorable aux tendances de santé et dimmunité.

Nos marges ont bien résisté, malgré un mix catégorie défavorable et l’accélération de l’inflation. Nous avons été en mesure de compenser partiellement ces effets adverses grâce à nos efforts en matière de productivité, associés à des initiatives ciblées de gestion des prix et du mix.

Nous réitérons nos objectifs 2021. Bien que le contexte macroéconomique reste incertain, nos plans sont solides, et nous avons confiance en nos catégories, nos marques et nos géographies. Le projet Local First progresse comme prévu. Nous allons poursuivre notre approche disciplinée d’allocation de notre capital, et restons concentrés sur la réalisation de nos priorités de croissance en ce début de second semestre. »

I. RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2021

Chiffre d’affaires du deuxième trimestre et du premier semestre

Le chiffre d’affaires consolidé du premier semestre 2021 s’élève à 11,8 milliards d’euros, en croissance de +1,6% en données comparables, soit un effet valeur de +2,6% et un effet volume de -1,0%. En données publiées, le chiffre d’affaires recule de -2,9%, pénalisé notamment par l’impact négatif des taux de change (-5,5%) dû à la dépréciation de plusieurs devises face à l'euro, particulièrement aux Etats-Unis, en Amérique latine, en Indonésie, en Turquie et en Russie. Le chiffre d’affaires publié intègre également un effet périmètre légèrement positif de +0,5%, ainsi qu’une contribution organique de +0,4% des pays en hyperinflation.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires est en hausse de +6,6% en données comparables, soit un effet valeur de +4,7% et un effet volume de +1,8%. Le chiffre d’affaires progresse de +3,6% en données publiées, notamment pénalisé par un impact des taux de change toujours fortement négatif (-4,0%).

Par région, la forte croissance est généralisée au deuxième trimestre. En Europe et en Amérique du Nord, le chiffre d’affaires progresse de +6,4% en données comparables, soutenu par le redressement des Eaux et par la performance toujours solide d’EDP, ainsi que par le retour à la croissance de la Nutrition Spécialisée. Dans le Reste du Monde, le chiffre d’affaires progresse de +6,9% en données comparables, grâce notamment à des bases de comparaison plus faibles pour EDP et pour les Eaux.

En million d’euros
sauf %
T2
2020
T2
2021
Variation données publiéesVariation données comparablesVariation volumesS1 2020S1 2021Variation données publiéesVariation données comparablesVariation volumes  


PAR POLE
          
EDP3 2383 254+0,5 %+4,8%+2,2%6 5996 406-2,9%+3,2%+1,3%  
Nutrition Spécialisée1 7921 793+0,1 %+2,8%-1,4%3 7393 513-6,0%-2,6%-4,3%  
Eaux9251 125+21,6 %+19,5%+6,6%1 8511 916+3,5%+4,5%-2,3%  


PAR ZONE
          
Europe & Noram13 3523 510+4,7 %+6,4%+4,1%6 8226 784-0,6%+1,7%+0,7% 
Reste du Monde2 6022 661+2,3 %+6,9%-0,0%5 3685 051-5,9%+1,4%-2,2% 
           
TOTAL5 9546 171+3,6 %+6,6%+1,8%12 18911 835-2,9%+1,6%-1,0% 

1Amérique du Nord (Noram) : Etats-Unis et Canada

Marge opérationnelle courante

Au S1 2021, le résultat opérationnel courant de Danone s’élève à 1,6 milliard d’euros. La marge opérationnelle courante s’établit à 13,1%, soit un recul de -86 points de base (pb) en données publiées et de -83 pb en données comparables. Cette variation s’explique surtout par l’impact négatif de l’inflation des coûts de matières premières et un mix catégorie défavorable, ayant un impact combiné de -490 pb. Ces effets sont partiellement compensés par des effets de valorisation et de productivité, représentant un impact favorable combiné de +430 pb sur la marge au premier semestre, alors que Danone a réinvesti de manière sélective dans ses marques. La marge publiée reflète également un effet de périmètre négatif de -16 pb, un effet de change positif de +15 pb, et +3 pb d’effet de la contribution organique des pays en hyperinflation.

Résultat opérationnel courant (m€) et marge opérationnelle courante (%)

S1 2020S1 2021Variation
mMarge (%)mMarge (%)en données publiéesen données comparables


PAR PÔLE
      
EDP5989,1%5849,1%+5 pb-4 pb
Nutrition Spécialisée98726,4%80422,9%-351 pb-293 pb
Eaux1176,3%1638,5%+219 pb+185 pb


PAR ZONE GEOGRAPHIQUE
      
Europe & Noram188012,9%89813,2%+34 pb+34 pb
Reste du monde82215,3%65312,9%-239 pb-245 pb
       
Total1 70214,0%1 55113,1%-86 pb-83 pb

1Amérique du Nord (Noram) : Etats-Unis et Canada

Performance par pôle

  • PRODUITS LAITIERS ET D’ORIGINE VEGETALE (EDP)

Au S1 2021, le chiffre d’affaires des Produits laitiers et d’origine végétale progresse de +3,2% en données comparables. La marge opérationnelle courante reste relativement stable à 9,1%, grâce à une forte productivité qui contrebalance l’inflation des prix du lait.

Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre accélère par rapport au T1, en hausse de +4,8% en données comparables, reflétant une progression de +2,2% en volume et de +2,6% en valeur. Le portefeuille de Produits laitiers affiche une croissance solide, et les Produits d’origine végétale enregistrent leur sixième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres. L’Europe et l’Amérique du Nord postent un nouveau trimestre de croissance solide, portée par les plateformes Produits d’origine végétale, Probiotiques et Protéines. En Europe, Alpro affiche un nouveau trimestre de forte croissance à deux chiffres, grâce à des investissements élevés et à des gains de parts de marché, et le segment Probiotiques affiche une croissance solide, porté par la marque Actimel. L’Amérique du Nord atteint pour la deuxième fois consécutive un chiffre d’affaires net record, porté par le retour à la croissance globale du segment des yaourts et par des gains de parts de marché, notamment pour les marques Oikos, Two Good et Activia. À cela s’ajoute une croissance soutenue du segment des crèmes à café, et une part de marché record dans le segment des laits bio. Concernant les Produits d’origine végétale, la croissance a été portée par les crèmes à café et les yaourts. Dans le Reste du Monde, le chiffre d’affaires affiche une croissance forte, grâce à une base de comparaison favorable en Amérique Latine et en Afrique, alors que la performance de la zone CEI reste modérée, dans un contexte sanitaire et macro-économique toujours difficile.

  • NUTRITION SPECIALISEE

Au S1 2021, le chiffre d’affaires de la Nutrition Spécialisée recule de -2,6% en données comparables. La marge opérationnelle courante baisse de -351 pb à 22,9%, essentiellement en raison d’un mix pays défavorable.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires augmente de +2,8% en données comparables, reflétant un recul en volume de -1,4% et une hausse de +4,2% en valeur, après un premier trimestre très négatif. La Nutrition pour Adultes, qui représente désormais près de 15% du chiffre d’affaires du pôle Nutrition Spécialisée, a enregistré une croissance proche de 10%, portée par toutes les régions et par tous les segments. La Nutrition Infantile a posté une croissance inférieure à 5%. En Europe, le chiffre d’affaires est en hausse de près de 10% grâce à de faibles bases de comparaison. En Chine, la performance reste contrastée. Les labels domestiques affichent une croissance positive malgré une base de comparaison élevée, clôturant le semestre avec une croissance autour de 5%. Les plateformes de ventes en ligne de labels internationaux délivrent une forte croissance, tandis que les canaux transfrontaliers indirects (Daigous, Friends & Family et Hong-Kong) restent sous pression, enregistrant un déclin en ligne avec les baisses comprises entre -45% et -60% enregistrées au second semestre de l’année dernière. La part de marché de la marque Aptamil reste résiliente. Dans le reste du monde, les plateformes de Danone affichent à nouveau un trimestre de croissance solide.

  • EAUX

Au S1 2021, le chiffre d’affaires des Eaux progresse de +4,5% en données comparables, grâce à la reprise graduelle des volumes, et un effet favorable du mix pays et du mix produits. La marge opérationnelle courante progresse de +219 pb à 8,5%, malgré un contexte de forte inflation, grâce à la reprise des volumes, au mix produits favorable et à d’importants efforts de productivité, notamment au niveau de la couverture des achats de plastique.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires est en hausse de +19,5% en données comparables, reflétant une hausse de +6,6% en volume et de +12,9% en valeur. L’Europe affiche une croissance forte à deux chiffres, grâce à la reprise de la mobilité et à des gains de parts de marché dans des pays clés, tels que la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Pologne. Dans le Reste du Monde, Mizone en Chine clôture un troisième trimestre consécutif de croissance positive, enregistrant une croissance légèrement supérieure à 10% et de nouveaux gains de parts de marché en ce début de haute saison de consommation. L’Indonésie et l’Amérique latine génèrent une croissance forte à deux chiffres au T2, grâce à une faible base de comparaison, mais la mobilité reste très limitée et volatile, ces régions étant toujours très exposées aux infections de la Covid en raison de taux de vaccination très bas.

Résultat net et bénéfice net par action

Les Autres produits et charges opérationnels s’établissent à -700 millions d’euros, contre -123 millions l’année précédente, ce qui résulte principalement du projet Local First et de la transformation des opérations de Danone. La marge opérationnelle publiée diminue par conséquent de -576 pb, de 13,0% à 7,2%.

La charge financière nette diminue de 42 millions d’euros, à -129 millions d’euros, grâce notamment à la diminution du coût de la dette nette après le remboursement en 2020 de deux obligations assorties de taux comparativement élevés, et l’émission en juin 2021 d’une nouvelle obligation, assortie d’un coupon à 0%. Le taux d’imposition courant s’élève à 27,5%, un niveau proche de celui de l’année précédente. Le Résultat net courant des sociétés mises en équivalence baisse fortement, de 21 à 9 millions d‘euros, essentiellement en raison de la cession des participations que Danone détenait dans Mengniu et Yakult. Par ailleurs, Danone est engagé dans un processus de cession de sa participation de 20% dans la joint-venture de produits laitiers frais créée conjointement avec Mengniu, qui est donc qualifiée d’actifs destinés à être cédés au sens de la norme IFRS 5 au 30 juin 2021. La Part courante des intérêts minoritaires s’établit à 40 millions d’euros, niveau proche de l’année précédente, reflétant une performance toujours sous pression des entités.

En conséquence, le BNPA courant s’établit à 1,53€, en baisse de -9,3% par rapport à l’année dernière, mais le BNPA publié augmente de +5,1% à 1,63€.
  

 S1 2020S1 2021 
(en millions d’euros excepté %)CourantNon courantTotal CourantNon courantTotal 
Résultat opérationnel courant1 702 1 702 1 551 1 551 
Autres produits et charges opérationnels (123)(123)  (700)(700) 
Résultat opérationnel1 702(123)1 580 1 551(700)851 
Coût de l’endettement financier net(110) (110) (87) (87) 
Autres produits et charges financiers(60)0(60) (43)0(42) 
Résultat avant impôts1 532(123)1 410 1 422(699)722 
Impôt sur les bénéfices(414)36(378) (391)173(218) 
Taux d’imposition effectif27,0% 26,8% 27,5% 30,2% 
Résultat net des sociétés intégrées 1 118(86)1 032 1 031(527)504 
Résultat net des sociétés mises en équivalence21022 9593602 
Résultat net1 139(86)1 053 1 040661 106 
Part du groupe1 100(86)1 015 1 000681 068 
• Part des intérêts minoritaires39(0)39 40(2)38 
BNPA (€)1,68 1,55 1,53 1,63 

Flux de trésorerie et endettement

Au S1 2021, le Free cash-flow s’établit à 1 009 millions d’euros, en hausse de +8,6% par rapport à l’année précédente, reflétant une performance opérationnelle toujours sous pression. Cela correspond à un taux de conversion en liquidités de 8,5%, en progrès de +90 pb par rapport au S1 2020. Les investissements s’élèvent à 390 millions d’euros, chiffre globalement stable par rapport à celui de l’exercice précédent (381 millions d’euros au S1 2020).

Au 30 juin 2021, la dette nette de Danone s’établit à 11,1 milliards d’euros, en baisse de 827 millions d’euros par rapport au 31 décembre 2020.

II. PERSPECTIVES ET OBJECTIFS 2021

Perspectives macro-économiques
En dépit des incertitudes, la réouverture progressive des économies devrait continuer au second semestre, grâce aux progrès des programmes de vaccination. Dans ce contexte, une accélération généralisée de l’inflation des prix du lait, des ingrédients, des emballages et des coûts logistiques est attendue.

Objectifs 2021 réitérés
Danone prévoit un retour à la croissance rentable dès le second semestre, et la marge opérationnelle courante 2021 est attendue globalement en ligne avec celle de 2020.

III. PROGRAMME DE RACHAT D’ACTIONS

Comme annoncé dans le communiqué de presse de février relatif à la conversion et à la cession de la participation de Danone dans Mengniu, et en ligne avec l’allocation disciplinée de son capital, Danone entend procéder au cours du second semestre 2021 à un rachat d’actions allant jusqu’à 800 millions d’euros, en une ou plusieurs tranches.

IV. ÉVENEMENTS IMPORTANTS SUR LA PERIODE

Changement au sein du management

Le 17 mai 2021, Danone a annoncé la nomination d’Antoine de Saint-Affrique au poste de Directeur général à compter du 15 septembre 2021, au terme d’un processus de sélection rigoureux piloté par le Comité Gouvernance. Antoine de Saint-Affrique prendra la succession de la direction générale par intérim menée conjointement par Véronique Penchienati-Bosetta et Shane Grant. Sa nomination au Conseil d’Administration de Danone sera proposée à la prochaine Assemblée Générale annuelle, prévue en avril 2022.

Opérations financières majeures

  • 29 avril 2021 : lors de l’Assemblée Générale 2021 de Danone, les actionnaires ont approuvé l’ensemble des résolutions soumises au vote, y compris la proposition de verser un dividende de 1,94€ en numéraire, le renouvellement des mandats d’administrateur proposés pour Guido Barilla, Cécile Cabanis, Michel Landel et Serpil Timuray, ainsi que la ratification de la cooptation de Gilles Schnepp en tant qu’administrateur.

  • 13 mai 2021 : Danone a annoncé avoir finalisé la cession stratégique de sa participation d’environ 9,8% dans China Mengniu Dairy Company Limited, annoncée le 12 mai 2021. L’opération s’est soldée par un produit de cession brut de 15,4 milliards de dollars de Hong Kong, soit environ 1,6 milliard d’euros, pour une valeur comptable de 850 millions d’euros (au 31 décembre 2020). Le règlement de l’opération a eu lieu le 17 mai 2021.

  • 25 mai 2021 : Danone a lancé une émission obligataire de 1 milliard d’euros avec une maturité de 4,5 ans, assortie d’un coupon de 0%. S’inscrivant dans le cadre d’une gestion active de la liquidité de l’entreprise, cette émission permet à Danone de tirer parti de conditions de marché favorables pour continuer à accroître sa flexibilité financière, allonger la maturité de sa dette et en optimiser le coût.

  • 17 juin 2021 : Danone a signé un accord pour vendre Vega, son activité de produits nutritionnels d’origine végétale au Canada et aux États-Unis, aux fonds gérés par WM Partners, une société d’investissement privé américaine spécialisée dans l’industrie de la santé et du bien-être. La cession de Vega s’inscrit dans le cadre de l’optimisation de l’allocation de capital de Danone, et dans la revue stratégique de son portefeuille de marques, de références et d’actifs annoncée en octobre 2020. La transaction a été finalisée le 28 juillet.

  • 30 juin 2021 : Danone Manifesto Ventures a annoncé l’acquisition d’une participation supplémentaire dans Harmless Harvest, devenant ainsi actionnaire majoritaire. Harmless Harvest est un leader du secteur des produits à base de noix de coco bio, et notamment d’eaux de coco et d’alternatives au yaourt à base de noix de coco.

  • 29 juillet 2021 : S&P Global Ratings a attribué à Danone une note d’évaluation ESG de 85/100. Cette note reflète la stratégie globale de Danone en matière de développement durable, jugée profondément ancrée, à long terme, dans sa stratégie, dans son processus décisionnel et dans sa culture d’entreprise. Cette note confirme la place de Danone parmi les entreprises les mieux préparées pour bénéficier des tendances à long terme du secteur de l’alimentation et des boissons, et pour s’adapter à d’éventuels changements brusques sur ce secteur.

V. NORMES IFRS ET INDICATEURS FINANCIERS NON DEFINIS PAR LES NORMES IFRS

IAS29 : impact sur les données publiées

Danone applique la norme IAS29 aux pays en hyperinflation au sens des normes IFRS. La norme IAS29 requiert de retraiter les éléments non-monétaires des actifs et passifs des pays en hyperinflation ainsi que leur compte de résultat pour refléter l’évolution du pouvoir d’achat général de sa monnaie fonctionnelle, entraînant un profit ou une perte sur la position monétaire nette qui est enregistrée en résultat net. De plus, les états financiers de ces pays sont convertis au taux de clôture de la période considérée.

Effet d’IAS29 sur les données publiées
(en millions d’€ sauf %)
T2 2021 S1 2021 
Chiffre d’affaires4 15 
Croissance du chiffre d’affaires (%)+0,07% +0,13% 
Marge opérationnelle courante  -15 
Résultat net courant – Part du groupe  -12 

Répartition du chiffre d’affaires S1 2021 par trimestre après application de l’IAS29
Le chiffre d’affaires du S1 2021 est obtenu en additionnant :

  • le chiffre d’affaires du T2 2021 publié ;
  • les chiffres d’affaires du T1 2020 résultant de l’application d’IAS29 jusqu’au 30 juin 2021 au chiffre d’affaires des entités des pays en hyperinflation (application du taux d’inflation jusqu’au 30 juin 2021 et conversion en euros au taux de clôture du 30 juin 2021) présentés dans le tableau ci-dessous pour information (données non auditées).
En millions d’€T1 2021(1)T2 2021S1 2021
EDP3 1533 2546 406
Nutrition Spécialisée1 7211 7933 513
Eaux7911 1251 916
    
Total5 6646 17111 835

(1)Résulte de l’application d’IAS29 jusqu’au 30 juin 2021 au chiffre d’affaires T1 des entités des pays en hyperinflation

Indicateurs financiers non définis par les normes IFRS

En raison des règles d’arrondis, la somme des valeurs présentées peut présenter des écarts non significatifs par rapport au total reporté.

Les variations en données comparables du chiffre d’affaires, du résultat opérationnel courant et de la marge opérationnelle courante reflètent la performance organique de Danone en excluant essentiellement l’impact :

  • des variations de périmètre en calculant les indicateurs de l’exercice considéré sur la base du périmètre de consolidation de l’exercice précédent et de l’exercice en cours excluant les entités des pays en hyperinflation au sens de la norme IAS 29 (comme les entités argentines depuis le 1er janvier 2019) ;
  • des changements dans les principes comptables applicables ;
  • des variations de taux de change en calculant les indicateurs de l’exercice considéré et ceux de l’exercice précédent sur la base de taux de change identiques (le taux de change utilisé est un taux annuel prévisionnel déterminé par Danone pour l’exercice considéré et appliqué aux deux exercices).

Passage des données publiées aux données comparables

(en millions d’€ sauf %)S1 2020Effets des variations du périmètre de consolidationEffets des variations des taux de change et autres y compris IAS29Contribution
organique des
pays en
hyperinflation
Variations en données comparablesS1 2021
       
Chiffre d’affaires12 189+0,5%-5,5%+0,4%+1,6%11 835
Marge opérationnelle courante14,0%-16 pb+9 pb+3 pb-83 pb13,1%

Le résultat opérationnel courant correspond au résultat opérationnel de Danone avant prise en compte des Autres produits et charges opérationnels. Les Autres produits et charges opérationnels comprennent des éléments qui, en raison de leur caractère significatif ou inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à l’activité courante de Danone et ont une valeur prédictive limitée, altérant l’appréciation de sa performance opérationnelle courante et son évolution. Ils incluent principalement :

  • les plus ou moins-values de cession d’activités et de participations consolidées ;
  • les dépréciations d’actifs incorporels à durée de vie indéfinie ;
  • les coûts relatifs à des opérations de restructurations stratégiques ou de transformation ;
  • les coûts relatifs à des opérations de croissance externe majeures ;
  • les coûts (encourus ou estimés) liés à des crises et litiges majeurs ;
  • dans le cadre des normes IFRS 3 Révisée et IAS 27 Révisée, (i) les frais d’acquisitions des sociétés dont Danone prend le contrôle, (ii) les écarts de réévaluation comptabilisés suite à une perte de contrôle, et (iii) les variations des compléments de prix d’acquisition ultérieures à une prise de contrôle.

La marge opérationnelle courante correspond au ratio résultat opérationnel courant sur chiffre d’affaires.

Les autres produits et charges financiers non courants correspondent aux produits et charges financiers qui, en raison de leur caractère significatif ou inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à la gestion financière courante de Danone. Ils incluent principalement les variations de valeur des participations non consolidées.

Les impôts sur bénéfices non courants correspondent aux impôts relatifs aux éléments non courants ainsi qu’aux produits et charges d’impôts qui, en raison de leur caractère significatif ou inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à la performance courante de Danone.

Le taux d’imposition effectif courant mesure le taux d’imposition effectif relatif à la performance courante de Danone et correspond au ratio produits et charges d'impôts relatifs aux éléments courants sur le résultat courant avant impôts.

Le résultat des sociétés mises en équivalence non courant comprend des éléments qui, en raison de leur caractère significatif ou inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à l’activité courante de ces sociétés et altèrent l’appréciation de leur performance courante et son évolution. Ils incluent principalement :

  • les plus ou moins-values de cession de sociétés et de participations mises en équivalence ;
  • les dépréciations d’écarts d’acquisition ;
  • les éléments non courants tels que définis par Danone et issus de la quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence.

Le résultat net courant correspond à la part du Groupe dans le Résultat net courant consolidé. Le Résultat net courant exclut les éléments qui, en raison de leur caractère significatif ou inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à l’activité courante de Danone et ont une valeur prédictive limitée, altérant l’appréciation de sa performance courante et son évolution. Les éléments non courants correspondent aux Autres produits et charges opérationnels, aux Autres produits et charges financiers non courants, aux impôts sur bénéfices non courants ainsi qu’au Résultat des sociétés mises en équivalence non courant. Ces éléments, exclus du Résultat net courant, représentent le Résultat net non courant.

Le BNPA courant correspond au ratio Résultat net courant – Part du Groupe ajusté du financement hybride sur nombre d’actions dilué. En effet, conformément aux normes IFRS, le résultat utilisé pour le calcul du BNPA est ajusté du coupon dû au titre de la période présenté net d’impôts.

 S1 2020 S1 2021 
Courant Total Courant Total 
Résultat net - Part du Groupe (en millions d’€)1 100 1 015 1 000 1 068 
Coupon relatif au financement hybride net d’impôts (en millions d’€)(7) (7) (8) (8) 
Nombre d'actions        
• Avant dilution648 871 267 648 871 267 650 135 856 650 135 856 
• Après dilution649 710 104 649 710 104 650 695 040 650 695 040 
BNPA (en €)        
• Avant dilution1,68 1,55 1,53 1,63 
• Après dilution1,68 1,55 1,53 1,63 

Le free cash flow représente le solde de la trésorerie provenant de l’exploitation après prise en compte des investissements industriels nets de cession et, dans le cadre de la norme IFRS 3 Révisée, avant prise en compte (i) des frais d’acquisitions des sociétés dont Danone prend le contrôle, (ii) des flux de trésorerie liés aux compléments de prix d’acquisition versés ultérieurement à une prise de contrôle.

(en millions d’€)S1 2020S1 2021
Trésorerie provenant de l'exploitation1 3051 381
Investissements industriels(381)(390)
Cessions et réalisations d'actifs industriels &
Frais d’acquisitions avec prise de contrôle1
517
Free cash-flow9291 009

1 Correspond aux frais d'acquisition avec prise de contrôle effectivement versés au cours de l'exercice

La dette financière nette représente la part de dette nette portant intérêt. Elle est calculée sur la base des dettes financières courantes et non courantes, après exclusion des Dettes liées aux options de vente accordées aux détenteurs d’intérêts ne conférant pas le contrôle et aux compléments de prix relatifs aux prises de contrôle, et nette des Disponibilités, des Placements à court terme et des Instruments dérivés – actifs en gestion de la dette nette.

(en millions d’€)31 décembre 202030 juin 2021
Dettes financières non courantes12 34312 733
Dettes financières courantes4 1574 922
Placements à court terme(3 680)(5 686)
Disponibilités(593)(604)
Instruments dérivés – actifs non courants1(259)(179)
Instruments dérivés – actifs courants1(27)(72)
Dette nette11 94111 114
  • Dettes liées aux options accordées aux détenteurs d’intérêts ne conférant pas le contrôle - part non courante
(7)(47)
  • Dettes liées aux options accordées aux détenteurs d’intérêts ne conférant pas le contrôle et aux compléments de prix relatifs à des prises de contrôle - part courante
(355)(380)
Dette financière nette11 57910 687

1 En gestion de la dette uniquement

o o O o o

DÉCLARATIONS DE NATURE PRÉVISIONNELLE

Ce communiqué contient des déclarations de nature prévisionnelle concernant Danone. Dans certaines hypothèses, vous pouvez identifier ces déclarations prévisionnelles au moyen de termes prospectifs tels que « estimer », « s’attendre à », « espérer », « anticiper », « escompter », « projeter », « perspectives », « objectif », « planifier », « avoir l’intention de », « prévoir », « envisager », « probable », « pourrait », « devrait », « cibler », « viser », « fera », « croire », « continuer », « certain » et « convaincu », la forme négative ou plurielle de ces mots et d’autres termes qui ont un sens similaire. Les déclarations de nature prévisionnelle de ce document contiennent, de manière non limitative, des prédictions concernant les activités, opérations, directions, performance et résultats futurs de Danone.

Bien que Danone estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables, elles comportent de nombreux risques et incertitudes, et en conséquence les résultats réels pourront différer significativement des résultats anticipés dans ces déclarations de nature prévisionnelle. Pour une description plus détaillée de ces risques et incertitudes, il convient notamment de se référer au document d’enregistrement universel de Danone (section « Facteurs de risques », dont la dernière version est disponible sur www.danone.com).

Sous réserve des exigences réglementaires, Danone ne s’engage pas à mettre à jour ou réviser publiquement une quelconque de ces déclarations de nature prévisionnelle. Ce document ne constitue pas une offre de vente ou une sollicitation d'offre d'achat de titres de Danone.

La conférence téléphonique à destination des analystes et des investisseurs,
tenue par Véronique Penchienati-Bosetta et Shane Grant, Co-CEOs par intérim,
et Juergen Esser, Directeur Général Finances,
sera diffusée en direct aujourd’hui à 9h00 (heure de Paris) sur le site Internet www.danone.com.
Le support de la présentation sera également disponible sur le site Internet, section Investisseurs.


ANNEXE – Ventilation du chiffre d’affaires par pôle et par zone géographique (en millions d’euros)

 Premier trimestreSecond trimestrePremier semestre
 202020212020202120202021
PAR POLE             
EDP3 3643 1493 2383 2546 5996 406
Nutrition Spécialisée1 9491 7191 7921 7933 7393 513
Eaux9287909251 1251 8511 916
PAR ZONE             
Europe & Noram13 4693 2733 3523 5106 8226 784
Reste du Monde2 7722 3842 6022 6615 3685 051
              
Total6 2425 6575 9546 17112 18911 835


 Premier trimestre
2021
Second trimestre 2021Premier semestre
2021
 Variation historiqueVariation en données comparablesVariation historiqueVariation en données comparablesVariation historiqueVariation en données comparables
PAR POLE             
EDP-6,4%+1,6%+0,5%+4,8%-2,9%+3,2%
Nutrition Spécialisée-11,8%-7,7%+0,1%+2,8%-6,0%-2,6%
Eaux-14,9%-11,6%+21,6%+19,5%+3,5%+4,5%
PAR ZONE             
Europe & Noram1-5,6%-2,8%+4,7%+6,4%-0,6%+1,7%
Reste du Monde-14,0%-4,2%+2,3%+6,9%-5,9%+1,4%
              
Total-9,4%-3,3%+3,6%+6,6%-2,9%+1,6%

1Amérique du Nord (Noram) : Etats-Unis et Canada

Pièce jointe


share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur DANONE
21/09DANONE : Août
PU
21/09DANONE : la société MFS détient moins de 5% de DDV
CF
21/09DANONE : Bernstein toujours à vendre sur le dossier
ZD
16/09DANONE : JP Morgan persiste à l'achat
ZD
15/09ILHAM KADRI : Bluebell demande la destitution de la directrice générale de Solvay
RE
15/09Danone va émettre de nouvelles obligations pour un montant de 590 millions de dollars d..
MT
15/09DANONE : rachat d'obligations hybrides pour 500 millions
CF
15/09Les valeurs à suivre aujourd'hui à la Bourse de Paris Mercredi 15 septembre 2021
AO
15/09DANONE : a racheté 500 millions d’euros d’obligations hybrides
AO
15/09EN DIRECT DES MARCHES : Vivendi, Air Liquide, Microsoft, Apple, China Evergrande, H&M, Ubi..
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur DANONE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 23 757 M 27 838 M -
Résultat net 2021 1 908 M 2 236 M -
Dette nette 2021 10 945 M 12 825 M -
PER 2021 19,2x
Rendement 2021 3,28%
Capitalisation 38 664 M 45 274 M -
VE / CA 2021 2,09x
VE / CA 2022 1,99x
Nbr Employés 100 383
Flottant 92,0%
Graphique DANONE
Durée : Période :
Danone : Graphique analyse technique Danone | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique DANONE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 26
Dernier Cours de Cloture 59,41 €
Objectif de cours Moyen 62,72 €
Ecart / Objectif Moyen 5,57%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Antoine Bernard de Saint-Affrique Chief Executive Officer
Juergen Esser Chief Financial, Technology & Data Officer
Gilles Schnepp Non-Executive Chairman
Domitille Doat-Le Bigot Chief Digital Officer
Jean-Michel Sévérino Lead Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
DANONE10.51%45 274
NESTLÉ S.A.8.80%337 171
MONDELEZ INTERNATIONAL, INC.3.23%84 372
YIHAI KERRY ARAWANA HOLDINGS CO., LTD-35.61%58 485
THE KRAFT HEINZ COMPANY4.99%44 519
GENERAL MILLS, INC.2.96%36 669