Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Nyse  >  Twitter    TWTR

TWITTER

(TWTR)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses ZonebourseRecommandations des analystes

Kim Jong Un attendu par Trump à la frontière intercoréenne

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
30/06/2019 | 05:27

Actualise avec fermeture de la DMZ côté nord, déclarations du président sud-coréen

SÉOUL (awp/afp) - Viendra, viendra pas? Donald Trump a donné rendez-vous dimanche à Kim Jong Un pour un "bonjour" hautement symbolique à la frontière entre les deux Corées, mais le numéro un nord-coréen n'avait toujours pas répondu à cette invitation impromptue à quelques heures de l'événement prévu.

Arrivé samedi soir en Corée du Sud, le président américain doit se rendre en début d'après-midi sur la Zone démilitarisée (DMZ), le no man's land qui sépare les deux Etats depuis la fin de la guerre de Corée (1950-53).

Toute la question est de savoir si Kim y sera aussi. "Il en a très envie", a assuré Donald Trump dimanche matin lors d'un discours à Séoul, sans préciser si le dirigeant nord-coréen avait ou non accepté l'invitation.

"Nous verrons bien", s'est borné à déclarer l'hôte de la Maison Blanche, ajoutant que le président sud-coréen Moon Jae-in l'accompagnerait quoi qu'il arrive à la frontière.

"Ce sera très court mais ça ne fait rien. Une poignée de mains signifie beaucoup", a-t-il estimé.

Indice révélateur: une agence de voyages a annoncé que la DMZ était fermée aux touristes côté nord pour la journée, alimentant les spéculations sur la possible venue de M. Kim.

La Corée du Sud devrait annoncer vers 5H00 GMT si une rencontre est ou non prévue avec Kim Jong Un. Donald Trump est attendu dans la DMZ une heure plus tard.

Le président américain a lancé samedi sur Twitter une invitation de dernière minute à Kim Jong Un à venir lui serrer la main sur cette frontière considérée comme l'une des plus sensibles du monde.

Si l'homme fort de Pyongyang décide de venir rencontrer le milliardaire américain, il s'agira du troisième sommet entre les deux hommes depuis leur rencontre historique de Singapour en juin 2018 et la rencontre ratée de Hanoï en février.

Un nouveau moment historique du rapprochement entre les deux ennemis pourrait arriver si Donald Trump s'aventurait à effectuer quelques pas au Nord: jamais un président américain en exercice n'a foulé le territoire du régime stalinien.

Kim Jong Un lui-même avait traversé la frontière l'an dernier lors de son premier sommet sur la DMZ avec son homologue sud-coréen, Moon Jae-in. "Je serais très à l'aise de le faire, cela ne me poserait aucun problème", a affirmé Donald Trump lui-même samedi.

Pyongyang n'a pas répondu formellement à l'invitation du milliardaire américain mais l'a jugée "très intéressante".

"Suspension" contre démantèlement?

Lors d'un entretien dimanche avec son homologue sud-coréen, Donald Trump a reconnu qu'un éventuel rendez-vous avec le dirigeant du Nord était "très compliqué pour des raisons de logistique et de sécurité".

Moon Jae-in, qui compte beaucoup sur une détente avec le voisin du Nord, s'est félicité que "la fleur de la paix se soit entièrement épanouie sur la péninsule coréenne".

De l'avis des experts, si une telle rencontre se matérialise, elle ne devrait pas suffire à résoudre le délicat dossier de la dénucléarisation de la Corée du Nord, sur lequel achoppe le rapprochement avec Washington. L'administration Trump exige que Pyongyang renonce définitivement à son programme nucléaire avant d'envisager une levée des sanctions internationales, ce que le Nord refuse.

Selon Harry J. Kazianis, spécialiste de la Corée au Center for the National Interest, un centre de réflexion washingtonien, Donald Trump pourrait toutefois mettre à profit sa visite dans la péninsule pour offrir de "suspendre" une partie des sanctions onusiennes, en échange du démantèlement total de Yongbyon, le principal centre d'essais nucléaires du Nord.

"Une telle formulation donnerait à Pyongyang l'incitation économique dont il a besoin pour ranimer son économie, tout en donnant à Trump une grande victoire diplomatique au moment où les tensions montent dans le monde entier, que ce soit avec les alliés ou les ennemis des Etats-Unis", observe-t-il.

A l'exception de George Bush père, tous les présidents américains ont effectué une visite chargée de symboles sur la DMZ. Donald Trump aurait dû sacrifier à la tradition lors d'une première visite en Corée du Sud en 2017, mais le brouillard avait empêché son hélicoptère d'atterrir.

jca/bar/hh

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur TWITTER
16/02LIBAN : la compagnie aérienne MEA annule sa décision sur les paiements en dollar..
AW
16/02"Danger de mort" au Royaume-Uni, frappé par la tempête Dennis
AW
12/02Tokyo ouvre en hausse, tirée par SoftBank Group
AW
11/02A Wall Street, Nasdaq et S&P 500 franchissent tranquillement des records
AW
10/02EN DIRECT DES MARCHES : Axa, Air France-KLM, Renault, Airbus, Scor, Roche,Tes..
09/02L'Iran s'apprête à lancer un nouveau satellite d'observation scientifique
AW
09/02L'Iran lancera "dans les prochaines heures" un satellite d'observation
AW
07/02TWITTER : Susquehanna relève son opinion
CF
07/02BOURSE DE PARIS : On a perdu le bouton pause
06/02La valeur du jour à Wall Street - TWITTER s'envole pour s'installer au sommet..
AO
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur TWITTER
Plus de recommandations
Données financières (USD)
CA 2020 3 993 M
EBIT 2020 296 M
Résultat net 2020 282 M
Trésorerie 2020 5 067 M
Rendement 2020 -
PER 2020 112x
PER 2021 82,7x
VE / CA2020 6,31x
VE / CA2021 5,44x
Capitalisation 30 274 M
Graphique TWITTER
Durée : Période :
Twitter : Graphique analyse technique Twitter | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique TWITTER
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne CONSERVER
Nombre d'Analystes 43
Objectif de cours Moyen 37,27  $
Dernier Cours de Cloture 38,77  $
Ecart / Objectif Haut 29,0%
Ecart / Objectif Moyen -3,86%
Ecart / Objectif Bas -44,0%
Révisions de BNA
Dirigeants
Nom Titre
Jack Dorsey Chief Executive Officer & Director
Omid R. Kordestani Executive Chairman
Ned D. Segal Chief Financial Officer
Parag Agrawal Chief Technology Officer
David S. Rosenblatt Independent Director
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
TWITTER18.75%30 274
FACEBOOK5.96%619 945
MATCH GROUP, INC.-7.54%21 463
LINE CORPORATION0.37%11 580
SINA CORPORATION-4.53%2 651
NEW WORK SE-5.48%1 675