Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

CAC40 : l'euphorie de début juin contrarié par prévisions FED

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
11/06/2020 | 15:19
La Bourse de Paris décroche de -3%, l'indice CAC bascule sous les 4.900, dans le prolongement du repli entamé en début de semaine, après une envolée historique de +10,5% la semaine précédente.

Le ton accommodant adopté hier soir par la Réserve fédérale n'a pas totalement rassuré les investisseurs: elle a réitéré sa volonté d'apporter tout le soutien nécessaire à l'économie américaine, qui reste frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus.

Elle de dit 'déterminée à utiliser tous les outils à sa disposition , agressivement et dans des proportions sans précédent', notamment en renforçant ses achats de créances hypothécaires et en maintenant ses taux zéro, au moins jusqu'en 2022.

Mais malgré cet activisme et plus de 3.000Mds$ injectés en 2 mois, cela ne suffira pas à ramener l'économie US sur ses niveaux de croissance de fin 2019... avant 2022.
Pour les analystes de Commerzbank, ces projections révèlent que la Réserve fédérale anticipe un chômage élevé et une faible inflation 'pendant encore quelque temps'.

'Cela signifie que l'économie va avoir besoin d'un soutien massif de la part des responsables monétaires', souligne la banque germanique.

Le chômage demeurera élevé, des millions de personnes ne retrouveront pas leur emploi avec une économie en contraction de 6,5% en 2020.

A ce propos, le nombre des inscriptions hebdomadaires au chômage est resté important début juin aux Etats-Unis, avec +1.542.000 lors de la semaine du 6 juin, a annoncé jeudi le Département du Travail qui dénombre 355.000 dossiers de moins que les 1.877.000 de la semaine précédente.

La moyenne mobile sur quatre semaines - qui rend mieux compte des tendances de fond sur le marché du travail - s'est elle établie à 2.002.000, un repli de 286.250 par rapport à la semaine précédente.

Quant au nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités, il s'inscrit aujourd'hui à 20.929.000, soit un recul de 339.000 d'une semaine sur l'autre... ce qui signifie que moins de 50% des 44.2 millions de personnes ayant perdu leur emploi sont indemnisés.

Selon le Département du Travail, le 'PPI' (indice des prix à la production) a augmenté de 0,4% en mai aux Etats-Unis en données brutes (là où le consensus n'attendait qu'une hausse de 0,1%), et de 0,1% hors alimentation, énergie et négoce (contre une baisse de 0,2% anticipée).

Sur 12 mois glissants, le PPI se contracte de -0,8% contre un taux annuel de -1,2% en avril. Hors éléments volatils, le taux en rythme annuel est passé de -0,3% à -0,4% d'un mois sur l'autre.

Autre motif de préoccupation, la perspective d'une seconde vague d'infections au Covid-19 aux Etats-Unis, où les chiffres des cas de nouvelles contaminations sont repartis à la hausse depuis quelques jours, en parallèle avec des manifestations anti-racistes dans plus de 250 villes américaines (distanciation sociale non respectée).

Le mouvement de repli entamé à New York en cours de séance (sauf pour le Nasdaq bénéficiant d'un phénomène de 'vases communicants') s'est donc logiquement poursuivi en Asie, avec des pertes qui atteignaient 2,7% à Tokyo jeudi en fin de séance.
Un repli du même ordre est attendu à Wall Street avec un Dow Jones affichant jusqu'à -3,5% en préouverture.

Du coté des valeurs, les gagnants de la semaine pasée subissent de lourdes prises de bénéfices (secteur auto, aérien, foncières immobilières).

Sanofi indique qu'il va présenter les opportunités de croissance et la stratégie de développement de Dupixent (dupilumab) dans les maladies inflammatoires de type 2, dans le cadre du cycle de cinq sessions consacrées à l'évolution de son portefeuille de R&D.

Iliad annonce avoir placé mercredi l'émission d'un emprunt obligataire d'un montant de 650 millions d'euros, emprunt présentant une maturité de six ans (soit une échéance au 17 juin 2026) et un coupon annuel de 2,375%.

Edenred a annoncé hier soir le succès d'une émission obligataire pour un montant de 600 millions d'euros, d'une durée de 9 ans (échéance : 18 juin 2029), assortie d'un coupon de 1,375%.

Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 -0.10%4871.11 Cours en temps réel.-18.44%
COMMERZBANK AG 0.22%4.452 Cours en différé.-19.30%
EDENRED -1.28%42.28 Cours en temps réel.-7.07%
ILIAD S.A. -1.12%167.75 Cours en temps réel.46.82%
NASDAQ COMP. 1.47%10902.797333 Cours en différé.21.51%
SANOFI -1.41%88.96 Cours en temps réel.0.71%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
13:52BOURSE DE WALL STREET : Baisse prudente en vue à Wall Street dans l'attente d'un plan de relance
RE
13:38BOURSE DE WALL STREET : Baisse prudente en vue à Wall Street dans l'attente d'un plan de relance
RE
13:22BOURSE DE PARIS : L'élan de la Bourse de Paris se tasse (+0,12%)
AW
11:31Bourse Zurich: le SMI creuse ses pertes à l'approche de la mi-journée
AW
11:04Coronavirus-Risque d'une 2e vague au Royaume-Uni en septembre-étude
RE
11:00CAC40 : poursuit sa hausse malgré les tensions US et la Chine
CF
10:17EN DIRECT DES MARCHES : Natixis, Bonduelle, DBV Technologies, Valneva, Bayer, Sony, Microsoft, Google...
10:00BOURSE DE PARIS : Paris toujours bien orientée
AW
09:44La Bourse de Francfort en légère hausse (Dax : +0,13%)
AW
Dernières actualités "Marchés"