Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

A l'heure du bilan, Trump veut marquer contre son camp

30/12/2020 | 09:00
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

C'est la dernière séance complète de l'année à la Bourse de Paris, puisque celle de demain sera écourtée pour la Saint-Sylvestre. L'année 2020, si atypique, s'achève dans un calme relatif, bien qu'encore animée par les tractations politiciennes aux Etats-Unis et les nouvelles poussées pandémiques. Ce matin, il est question de bilan, de très grosses entreprises, de guerres intestines et même de la 7e compagnie.

Pendant les Fêtes, quand les rédactions se vident, ceux qui restent sont en général chargés de se coltiner les bilans. Un exercice moins facile qu'il n'y paraît, et sans doute encore plus compliqué cette année, car de généralités sur lesquelles s'appuyer, il n'y a point. On peut bien sûr écrire que 2020 fut horrible, déstabilisant, inédit, ou à l'inverse qu'on a adoré (mais il ne faut pas le dire trop fort). Mais pour rester sur un plan économique, les expériences vécues sont d'une telle disparité qu'en tirer des conclusions est quasiment impossible. Nous avons tous des connaissances dont l'activité a prospéré et d'autres qui sont au fond du trou. Un artisan qui n'a jamais cessé de travailler, un restaurateur qui n'a ouvert que quelques semaines, un acteur du numérique dont l'activité a explosé. Un saisonnier qui n'aura pas d'emploi cet hiver, une commerçante qui va mettre la clef sous la porte, un licencié de l'hôtellerie, une agricultrice dont le chiffre d'affaires a explosé… A cela s'ajoutent des disparités dans les conditions de vie : en ville / à la campagne, en appartement / en maison avec les enfants dans les pattes ou en autonomie, etc. Au final, personne n'aura vécu la même chose. Et bonne chance pour tirer un bilan de tout ça.

En bourse, personne n'a paru s'embarrasser de lendemains difficiles et la rétrospective a l'air un peu plus simple : ça monte. Bon, vous savez bien qu'en réalité, il y a là aussi de grandes disparités. Puisqu'il faut bien tirer quelques conclusions, jetons un coup d'œil aux grosses capitalisations mondiales, histoire de pouvoir briller en société, sauf si votre jour de l'An se résume à un plateau télé devant On a retrouvé la 7e Compagnie. D'abord, sachez qu'il y a actuellement 130 sociétés cotées dans le monde qui pèsent plus de 100 Mds$. Sur ce total, 78 sont basées aux Etats-Unis, 27 en Asie, 22 en Europe, 2 en Océanie et 1 au Moyen-Orient. Sur les 22 européennes, le plus gros contingent est français avec 5 représentants, devant le Royaume-Uni (4) et la Suisse, l'Allemagne et les Pays-Bas (3 chacune). Le podium se compose de Nestlé (environ 324 Mds$), LVMH (310 Mds$) et Roche (293 Mds$). Le géant français du luxe, avec plus de 21% de gains cette année, prouve qu'en dépit d'une pandémie mondiale, il tient toujours la distance. D'ailleurs, sa progression lui a permis de dépasser Roche au cours de l'année et de se rapprocher de Nestlé. Les deux suisses ont légèrement reculé en bourse depuis le 1er janvier, alors que miser sur de bons gros dossiers défensifs avait l'air d'être une bonne idée il y a quelques mois de cela. Notez aussi que L'Oréal suit après avoir dépassé Novartis (il faut toujours trois suisses), qui recule en 5e position. Contrairement aux Etats-Unis, le palmarès n'est pas très "techno", même si avec des gains copieux cette année, les néerlandais ASML et Prosus intègrent le Top 10 des capitalisations en Europe, profitant des déboires de SAP SE et des stars du pétrole.

Ceci dit, les gains des porte-étendards 2020 de la bourse européenne sont très loin de ceux des gros chouchous de la cote américaine. Notamment les +640% de Tesla, qui pèse autant que Nestlé et LVMH réunis, et même les +80% d'Apple, dont la capitalisation représente la totalité de celle du CAC40, et même un peu plus.

Revenons sur la séance du jour. Hier soir, l'indécision a dominé à Wall Street à la clôture. Des doutes consécutifs au report par le Sénat du vote sur un accroissement de l'aide aux particuliers aux Etats-Unis, à cause d'un curieux micmac politicien. Pour résumer sans perdre personne, Donald Trump a, contre la position de base républicaine, appelé au relèvement de 600 à 2000 USD de la prime de soutien proposée, en attaquant au passage son propre camp de façon plutôt véhémente. Un scénario immédiatement appuyé par les démocrates à la chambre basse. Mais le Sénat à majorité républicaine n'a pas l'air d'avoir envie de renier sa position pour faire plaisir au Président sortant. A cela s'ajoute un autre vote prévu au Sénat, destiné à contourner le véto opposé par Donald Trump au budget de la défense. Des sénateurs républicains ont cette fois l'air prêts à rallier le camp démocrate sur ce vote, ce qui donnerait lieu à une situation inédite sous le mandat du 45e président des Etats-Unis. Pour résumer, le camp républicain est en ébullition et les lignes bipartisanes pourraient bouger… en tout cas sur les dossiers chauds du moment. 

Pour la dernière séance complète de l'année (celle de demain sera écourtée), les points de vigilance sont donc les tractations au Capitole, mais aussi le durcissement des mesures sanitaires dans plusieurs pays tout autour de la planète, qui montrent que le retour à la normale attendra, malgré les vaccins. Le CAC40 a démarré la séance en baisse de 0,06% à 5608 points.

Les temps forts économiques du jour

Aux Etats-Unis, les stocks des grossistes (14h30) précèderont l'indice PMI de Chicago (15h45), les chiffres de l'immobilier ancien (16h00) et les stocks pétroliers hebdomadaires (16h30).

L'euro est vigoureux à 1,2282 USD. L'once d'or tient bon à 1884 USD. Le pétrole gagne un peu de terrain avec un baril de brut léger américain WTI à 48,25 USD et un Brent de mer du Nord à 51,30 USD. Le rendement du T-Bond atteint 0,93% sur 10 ans. Le Bitcoin a rebondi à 27 850 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Siemens AG : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 134 à 137 EUR.
  • Siemens Energy : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 28 à 30 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Annonces importantes

  • Airbus aurait livré environ 550 appareils en 2020, selon des rumeurs de marché, alors que l'objectif initial du groupe, supprimé depuis, était de 880 unités. The Boeing Company n'avait livré que 118 avions au 30 novembre dernier.
  • L'OPA à 15 EUR sur Groupe Open rouvre jusqu'au 13 janvier.
  • CGG convertit un crédit vendeur émis par Shearwater en actions SGS.
  • Le partenaire de Nicox en Chine, Ocumension, lance une phase III avec Zerviate.
  • Une société regroupant 49 managers de Réalités investit 4,875 M€ dans l'entreprise via une augmentation de capital réservée. En outre, Réalités va utiliser son programme TSSDI pour honorer une demande additionnelle de 4,8 M€.
  • Argan acquiert deux plateformes logistiques totalisant 130 000 m², ce qui permet à la foncière de dépasser les 3 millions de m2 de patrimoine.
  • Noxxon lance la production du NOX-A12 pour les besoins de ses futures études cliniques.
  • Artmarket.com revendique un record de chiffre d'affaires en 2020, sans le chiffrer à ce stade.
  • La cotation des actions Acheter-Louer.fr reprend ce jour, alors que les actionnaires frondeurs vont faire appel de l'ordonnance de référé écartant leur demande de nomination d'un mandataire ad hoc.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Third Point, le hedge fund de Dan Loeb, entre au capital d'Intel et demande une scission, selon la presse américaine.
  • Ryanair songe à priver de droit de vote ses actionnaires britanniques, pour éviter de perdre sa licence d'exploitation dans l'UE.
  • Le bonus à venir en 2024 du CEO de General Electric suscite la controverse après les licenciements provoqués par la pandémie en 2020.
  • Regeneron poursuit l'essai testant un cocktail d'anticorps contre la Covid-19, après des résultats partiels satisfaisants.
  • L'UE achète 100 millions de doses additionnelles du vaccin Pfizer / BioNTech.
  • Sinopharm revendique une efficacité de 79,34% pour son vaccin Covid-19.
  • Manifestement, l'opération entre Fincantieri et les Chantiers de l'Atlantique a du plomb dans l'aile.
  • En Espagne, Unicaja et Liberbank s'accordent pour une fusion qui créera le cinquième établissement du pays.
  • com prend 5% de Dili pour 103 M$.
  • Enel va bâtir deux centrales photovoltaïques en Espagne pour 70 M€.
  • Crédit Suisse International pose ses valises au Luxembourg comme base UE post-Brexit.
  • DEME Offshore (Compagnie D'Entreprises CFE) achève l'installation des structures de fondation du parc éolien de Moray East.
  • Care Property Invest acquiert une villa qui sera transformée en résidence de soins à Vught.

Ça publie aujourd'hui. Néant.

Lectures


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ACHETER-LOUER.FR 6.59%0.0809 Cours en temps réel.47.38%
AIRBUS SE 2.86%99.3 Cours en temps réel.6.83%
APPLE INC. 0.22%121.26 Cours en différé.-8.61%
ARGAN -0.46%86 Cours en temps réel.3.35%
ARTMARKET.COM 0.30%6.64 Cours en temps réel.-9.81%
ASML HOLDING N.V. 2.12%475.4 Cours en temps réel.17.05%
BIONTECH SE -2.94%109.03 Cours en différé.33.75%
BITCOIN - UNITED STATES DOLLAR -0.28%47483.04 Cours en temps réel.59.85%
CAC 40 -1.39%5796.7 Cours en temps réel.2.73%
CARE PROPERTY INVEST NV/SA 0.98%25.7 Cours en temps réel.-5.39%
CGG 2.68%0.995 Cours en temps réel.19.58%
COMCAST CORPORATION 0.92%52.72 Cours en différé.0.61%
COMPAGNIE D'ENTREPRISES CFE S.A. -0.34%88.9 Cours en temps réel.6.22%
CREDIT SUISSE GROUP AG -1.69%13.37 Cours en différé.15.13%
DILIP BUILDCON LIMITED 1.96%679.8 Cours en clôture.73.22%
ENEL S.P.A. 0.05%7.948 Cours en différé.-5.22%
FINCANTIERI S.P.A. -1.01%0.707 Cours en différé.25.16%
GENERAL ELECTRIC COMPANY -1.72%12.54 Cours en différé.16.11%
GROUPE OPEN S.A. -0.14%14.62 Cours en temps réel.-3.94%
INTEL CORPORATION 0.63%60.78 Cours en différé.22.00%
L'ORÉAL 1.09%306.1 Cours en temps réel.-2.57%
LIBERBANK, S.A. 2.33%0.264 Cours en différé.2.38%
LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE 2.02%535.6 Cours en temps réel.2.76%
NESTLÉ S.A. -1.25%96.75 Cours en différé.-8.88%
NICOX S.A. 0.56%4.49 Cours en temps réel.2.76%
NIKKEI 225 -3.99%29663.5 Cours en temps réel.5.55%
NOVARTIS AG -1.08%79.4 Cours en différé.-6.53%
NOXXON PHARMA N.V. 2.04%0.458 Cours en temps réel.-21.35%
PFIZER INC. -0.98%33.49 Cours en différé.-9.02%
PROSUS N.V. 2.44%100.65 Cours en temps réel.10.98%
REGENERON PHARMACEUTICALS -0.58%450.57 Cours en différé.-6.74%
ROCHE HOLDING AG 0.30%300.35 Cours en différé.-3.58%
RYANAIR HOLDINGS PLC 0.39%16.915 Cours en temps réel.2.09%
RÉALITÉS 0.00%27 Cours en temps réel.18.42%
SAP SE 0.90%102.96 Cours en différé.-4.81%
SIEMENS AG 1.55%130.04 Cours en différé.8.90%
SIEMENS ENERGY AG 2.28%31.88 Cours en différé.2.91%
SINOPHARM GROUP CO., LTD. -0.77%18.16 Cours en clôture.-3.71%
TESLA, INC. -0.99%675.5 Cours en différé.-4.28%
THE BOEING COMPANY -2.05%212.01 Cours en différé.-0.96%
UNICAJA BANCO, S.A. 1.93%0.74 Cours en différé.1.54%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader