Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Les acheteurs se rebiffent

10/03/2022 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

L'appétit pour le risque a fait un retour remarqué hier sur des marchés actions qui traînaient leur spleen depuis plusieurs jours. Ce sont des signaux positifs, enfin relativement positifs, en provenance d'Ukraine qui ont inversé la tendance. Tout cela reste terriblement fragile, alors que se profilent aujourd'hui plusieurs événements importants, à la fois politiques (sommet de l'UE, rencontre diplomatique Russie-Ukraine) et économiques (réunion de la BCE, inflation américaine).

Le yoyo continue… C'était mon titre d'hier matin. Disons que le bilan de la remontée du yoyo à la fin de la journée était assez déconcertant : +7,13% pour le CAC40 à la clôture. Et même près de 8% de gains pour le DAX. La théorie de l'élastique chère à mon expérimenté collègue Patrick Rejaunier eut été plus appropriée que mon image du yoyo. J'ai retrouvé un vieux fichier Excel dans lequel j'avais classé les journées de performances extrêmes du CAC40 depuis 1987. Eh bien figurez-vous que ce +7,13% n'est même pas dans le top 30 des séances les plus haussières de l'histoire. Si mon décompte embrumé du jour (il était beaucoup trop tôt) est exact, il y a eu 38 hausses de plus de 7,13% depuis 35 ans. Les deux dernières ne sont pas si anciennes, puisque l'une a eu lieu le 9 novembre 2020 (+7,57%) et l'autre le 24 mars 2020 (+8,39%).

Le rebond technique couvait (souvenez-vous, les gens comme moi parlent de rebond technique quand ils n'ont pas de meilleure explication), mais il a pris de l'épaisseur en séance après des commentaires laissant penser que l'Ukraine était prête à adopter une position neutre vis-à-vis de l'OTAN, sous réserve de la préservation de son intégrité territoriale. En parallèle, des rumeurs se sont mises à circuler sur des velléités d'accroissement de la production de pétrole par les Emirats Arabes Unis, rumeurs qui ont fait chuter les cours du baril. Cette double détente guerre / pétrole a réveillé la libido des investisseurs, qui sont toujours pétris de FOMO, c’est-à-dire de l'angoisse de manquer le train en marche. Ou pétris de panurgisme, pour ceux qui sont plus rabelaisiens ou plus circonspects sur la flambée des actions hier.

Cette vive réaction aux bruits de couloirs confirme la nervosité des marchés financiers, qui en dépit du rebond assez exceptionnel de la veille restent très en-deçà de leur meilleurs niveaux de l'année sur les actions. Les fêlures de l'agression de l'Ukraine par la Russie sont durables et remodèlent considérablement les relations internationales, donc économiques, même si des progrès interviennent dans les jours qui viennent sur la résolution du conflit. Pendant que les ministres des affaires étrangères ukrainien et russe se retrouvent aujourd'hui en Turquie pour reprendre les discussions, les combats continuent sur le terrain. Et l'UE entame un sommet de deux jours dont l'objectif assumé est de repenser l'autonomie du vieux continent. Si l'on ajoute par-dessus une décision de la Banque centrale européenne sur sa politique monétaire (à 13h45) et la publication de l'inflation des Etats-Unis en février (à 14h30), on se retrouve avec une journée bien remplie en événements de portée majeure. Notez que la BCE est attendue sur ses intentions en matière de taux dans le contexte actuel et sur l'éventuelle orchestration d'un programme d'investissement européen dans l'énergie et la défense. Quant à l'évolution des prix aux Etats-Unis le mois dernier, c'est un marqueur majeur de la politique monétaire de la Fed, qui se réunira la semaine prochaine.

Les indicateurs de nervosité du marché (VIX et VDAX) sont toujours à haut niveau mais ont reculé par rapport à leurs pics récents. Les indicateurs avancés européens sont proches de l'équilibre avec un biais haussier, mais la volatilité reste forte, qui plus est après des gains tels que ceux de la veille, alors rien ne dit que la tendance de préouverture tiendra, ni que la teneur des premiers échanges sera durable. Pas de pronostic précis donc, même si je peux ajouter que les "futures" américains sont légèrement baissiers et que l'Asie progresse, avec des gains de 3,9% pour le Nikkei 225, de 1,1% pour l'ASX et de 0,7% pour le Hang Seng. L'indice de Hong Kong est peu en verve compte tenu de l'accélération des cas de coronavirus dans la Cité-Etat. Le CAC40 perdait 0,3% à 6370 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

C'est jour de réunion de la BCE, avec décision à 13h45 et conférence de presse à partir de 14h30. Aux Etats-Unis, place aux inscriptions hebdomadaires au chômage et à l'inflation de février (14h30).

L'euro remonte à 1,1057 USD. L'once d'or redescend à 1978 USD. Le pétrole a chuté hier, tout en restant haut perché, avec un Brent de Mer du Nord à 115 USD et un brut léger américain WTI à 111 USD. Le rendement de la dette américaine remonte brutalement à 1,94% sur 10 ans, et le Bund prend 10 points à 0,22%. Le bitcoin retombe à 39 660 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • ABC Arbitrage : Kepler Cheuvreux passe de conserver à acheter en visant 8,50 EUR.
  • Elis : Midcap Partners reste à conserver avec un objectif réduit de 24,10 à 21,10 EUR.
  • Evonik : Berenberg reste à conserver avec un objectif réduit de 32 à 28 EUR.
  • Experian : Liberum démarre le suivi à l'achat en visant 3700 GBp.
  • Givaudan : Société Générale passe de vendre à conserver en visant 3500 CHF.
  • GL Events : Midcap Partners passe de conserver à acheter en visant 19 EUR.
  • Icade : Barclays passe de souspondérer à surpondérer en visant 70 EUR.
  • IMCD : ING passe de conserver à acheter en visant 166 EUR.
  • Julius Bär : UBS reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 75 à 67 CHF.
  • M&G Plc : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 267 GBp.
  • Molten Ventures : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 1000 GBp.
  • Nexus : Berenberg reste à conserver avec un objectif réduit de 70 à 55 EUR.
  • NN Group : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 52,80 EUR.
  • Prosus : Investec passe de conserver à acheter en visant 63 EUR.
  • Stagecoach : Liberum passe d'acheter à conserver en visant 105 GBp.
  • Temenos : Goldman Sachs passe de vendre à neutre en visant 90 CHF.
  • Thales : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 121 à 133 EUR. Citigroup reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 108 à 142 EUR.

En France

Principaux résultats de sociétés :

  • Eurazeo : l'ANR atteignait 117,80 EUR par action fin 2021. Le dividende est relevé à 1,75 EUR.
  • JCDecaux : forte hausse des bénéfices 2021, pas d'exposition à la Russie. Le versement du dividende ne reprendra pas.

Annonces importantes (et moins importantes)

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

Lectures


© Zonebourse.com 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABIVAX 6.03%9.85 Cours en temps réel.-67.46%
AMAZON.COM, INC. -0.09%113.46 Cours en différé.-34.28%
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) 0.33%0.66438 Cours en différé.3.13%
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) -0.34%0.67693 Cours en différé.-5.35%
BOOHOO GROUP PLC 3.85%57.14 Cours en différé.-55.16%
BRITISH POUND / EURO (GBP/EUR) 0.24%1.16829 Cours en différé.-2.41%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) -0.32%0.76488 Cours en différé.-1.69%
CARBIOS -3.04%28.04 Cours en temps réel.-22.63%
CARLSBERG A/S 0.20%912.2 Cours en différé.-19.40%
CERINNOV GROUP -3.58%1.13 Cours en temps réel.-13.19%
CHAINLINK (LINK/USD) -1.84%6.306 Cours en clôture.-69.61%
ELIS 1.86%13.17 Cours en temps réel.-15.05%
EURO / DIRHAM (EUR/AED) -0.68%3.7408 Cours en différé.-8.32%
EUROBIO SCIENTIFIC 4.24%22.64 Cours en temps réel.-19.32%
EVONIK INDUSTRIES AG 0.74%19.115 Cours en différé.-33.33%
GAZTRANSPORT & TECHNIGAZ -4.77%115.8 Cours en temps réel.47.72%
GIVAUDAN SA 0.84%3491 Cours en différé.-27.75%
HAPAG-LLOYD AG 0.72%250.4 Cours en différé.-10.25%
HONG KONG HANG SENG -1.22%21586.66 Cours en différé.-6.60%
IMCD N.V. 0.95%132.55 Cours en temps réel.-32.59%
INDIAN RUPEE / EURO (INR/EUR) 1.07%0.012412 Cours en différé.3.08%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) 0.32%0.012655 Cours en différé.-5.63%
INVESTEC GROUP -5.78%81.71 Cours en clôture.-6.67%
LEONARDO S.P.A. 1.54%9.206 Cours en différé.43.90%
MAISONS DU MONDE 1.85%8.795 Cours en temps réel.-57.56%
MANULIFE FINANCIAL CORPORATION -1.66%21.86 Cours en différé.-5.72%
MOLTEN VENTURES PLC 4.08%408.2 Cours en différé.-61.47%
MONDELEZ INTERNATIONAL, INC. -0.28%62.31 Cours en différé.-5.78%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) -0.48%0.6132 Cours en différé.-9.10%
NN GROUP N.V. 1.02%42.51 Cours en temps réel.-11.64%
ORACLE CORPORATION -0.78%71.435 Cours en différé.-18.74%
PHILIP MORRIS INTERNATIONAL, INC. -1.10%97.01 Cours en différé.4.97%
RIVIAN AUTOMOTIVE, INC. 11.32%29.9 Cours en différé.-74.10%
SMCP S.A 1.78%4.906 Cours en temps réel.-34.29%
TELECOM ITALIA S.P.A. 2.16%0.2547 Cours en différé.-42.42%
TEMENOS AG 4.42%82.24 Cours en différé.-37.52%
TFF GROUP -1.61%30.5 Cours en temps réel.10.71%
TIKEHAU CAPITAL 4.34%20.45 Cours en temps réel.-15.70%
TWITTER, INC. -1.13%37.95 Cours en différé.-11.55%
UBS GROUP AG 0.54%15.025 Cours en différé.-8.95%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 1.66%61.875 Cours en différé.-24.94%
US DOLLAR / TURKISH LIRA (USD/TRY) 1.12%17.19089 Cours en différé.26.08%
WTI -5.58%95.653 Cours en différé.46.49%
Plus d'actualités
L'équation se complique à nouveau
L'équation se complique à nouveau
Le retour du duty free ?
Le retour du duty free ?
Un peu de répit
Un peu de répit