Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

LEONARDO S.P.A.

(LDO)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

L'Europe doit "sortir de la naïveté", dit Macron après la vente de frégates à la Grèce

28/09/2021 | 09:50
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

par John Irish

PARIS, 28 septembre (Reuters) - L'Europe doit "sortir de la naïveté" lorsqu'il s'agit de défendre ses intérêts et de bâtir sa propre capacité de Défense, a déclaré mardi Emmanuel Macron après la signature d'un contrat de vente de trois frégates françaises à la Grèce pour un montant d'environ 3 milliards d'euros.

La rupture ce mois-ci d'un "mégacontrat de sous-marins entre la France et l'Australie, au profit d'une alliance entre Canberra, Washington et Londres, a déclenché une grave crise diplomatique entre Paris et les trois puissances anglo-saxonnes.

L'annulation de ce contrat "ne change en rien la stratégie de la France dans la région indopacifique", a dit Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, mais prouve que "les Européens doivent sortir de la naïveté".

S'exprimant pour la première fois publiquement sur le dossier des sous-marins, qui a conduit Paris à rappeler ses ambassadeurs à Washington et Canberra, le chef de l'Etat a une nouvelle fois plaidé pour que l'Europe accroisse son autonomie en matière de Défense alors que "depuis maintenant un peu plus de dix ans, les Etats-Unis se concentrent beaucoup sur eux-mêmes et ont des intérêts stratégiques qui se réorientent vers la Chine et le Pacifique".

"Lorsque nous sommes sous l'effet de pressions de puissances qui parfois se durcissent, réagir, montrer que nous avons avec nous aussi la puissance et la capacité à nous défendre n'est pas céder à l'escalade, c'est simplement nous faire respecter", a estimé Emmanuel Macron.

"Ce n'est pas une alternative ni une substitution à notre alliance avec les Etats-Unis d'Amérique, c'est assumer ce pilier européen dans le cadre de l'Otan", a-t-il ajouté.

La France a signé mardi avec la Grèce un contrat de vente de trois nouvelles frégates, avec option pour une quatrième, dans le cadre d'un partenariat stratégique plus large.

Athènes a déjà commandé 24 avions de combat Rafale à la France. La Grèce a marqué sa volonté de préserver son "intégrité territoriale" en renforçant les moyens de son armée face aux tensions avec la Turquie voisine.

"Cela nous liera pendant des décennies", a souligné Kyriakos Mitsotakis. "Cela ouvre la porte à l'Europe de demain, une Europe forte et autonome capable de défendre ses intérêts.

"UNE EUROPE QUI FAIT FACE"

A la question de savoir si ce partenariat ne risquait pas d'accroître les tensions en Méditerranée orientale, après les incidents de l'an dernier entre la Grèce et la Turquie dans la région, Emmanuel Macron a déclaré que l'accord ne visait aucun pays en particulier mais insisté sur la nécessité de défendre les frontières de l'Union européenne.

"Je n'ai pas le sentiment qu'à l'été 2020, ce soit la Grèce qui se soit montrée belliqueuse en Méditerranée orientale", a relevé le chef de l'Etat.

"Il est de notre devoir, à nous Européens, de montrer que nous sommes solidaires avec chacun des Etats membres", a poursuivi Emmanuel Macron. "C'est que la France a fait à l'été 2020, c'est ce que nous consolidons par ce partenariat. La Grèce est aux avant-postes dans une région tourmentée où les intérêts énergétiques et géopolitiques sont majeurs. Ils le sont pour la Grèce, pour l'Europe et pour la France."

Bien qu'il n'éclipse pas la perte spectaculaire du contrat de 12 sous-marins à propulsion conventionnelle avec l'Australie, le contrat franco-grec est un soulagement pour Naval Group, qui assemblera à Lorient (Morbihan) les frégates "Belharra" FDI-HN équipées de radars Thales, en collaboration avec MBDA (Airbus, BAE Systems, Leonardo).

La France était en compétition avec les Etats-Unis, l'Italie, l'Allemagne et les Pays-Bas pour ce contrat.

La marine française, qui a commandé cinq de ces frégates multimissions, interopérables avec les flottes européennes et de l'Otan, en disposera à compter de 2024.

Elles "équiperont la marine hellenique dès 2025", a précisé la ministre des Armées Florence Parly lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

"C'est un choix qui est celui de la souveraineté, celui d'une Europe qui fait face", a-t-elle souligné. (Rédigé par Jean-Stéphane Brosse, édité par Sophie Louet)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AIRBUS SE -1.44%109.78 Cours en temps réel.22.28%
DASSAULT AVIATION SA -0.71%91 Cours en temps réel.1.45%
LEONARDO S.P.A. -0.18%6.544 Cours en différé.10.93%
THALES -0.29%81.5 Cours en temps réel.8.81%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur LEONARDO S.P.A.
14/10LEONARDO S P A : Boeing détecte un nouveau défaut de production du Dreamliner 787
RE
28/09L'Europe doit "sortir de la naïveté", dit Macron après la vente de frégates à la Grèce
RE
08/09BOURSE DE PARIS : Les marchés s'embourbent
08/09EN DIRECT DES MARCHES : Sanofi, Stellantis, Airbus, Ford, Intel, Evergrande, PayPal, Coinb..
23/08BOURSE DE PARIS : Prochain arrêt Jackson Hole, Wyoming
23/08EN DIRECT DES MARCHES : Vivendi, Valneva, Sainsbury, Facebook, General Motors, BigBen, Alu..
19/08BOURSE DE PARIS : Le changement, c'est bientôt
19/08AVIS D'ANALYSTES DU JOUR : LVMH, Kering, Teleperformance, Galapagos, Carlsberg, Swatch, Le..
30/07EN DIRECT DES MARCHES : Iliad, L'Oréal, Saint-Gobain, Renault, BNP Paribas, Schneider, Vin..
30/07BOURSE DE PARIS : Comme une lettre à la poste
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur LEONARDO S.P.A.
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 14 126 M 16 453 M -
Résultat net 2021 524 M 610 M -
Dette nette 2021 3 371 M 3 926 M -
PER 2021 7,29x
Rendement 2021 2,14%
Capitalisation 3 764 M 4 378 M -
VE / CA 2021 0,51x
VE / CA 2022 0,46x
Nbr Employés 49 980
Flottant 69,3%
Graphique LEONARDO S.P.A.
Durée : Période :
Leonardo S.p.A. : Graphique analyse technique Leonardo S.p.A. | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique LEONARDO S.P.A.
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreNeutre
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 16
Dernier Cours de Cloture 6,54 €
Objectif de cours Moyen 9,27 €
Ecart / Objectif Moyen 41,7%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Alessandro Profumo Chief Executive Officer & Director
Alessandra Genco Chief Financial Officer & Vice President
Luciano Carta Chairman
Dario Frigerio Lead Independent Director
Marina Rubini Independent Non-Executive Director
Secteur et Concurrence