Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Indices / Marchés

Actualités : Indices / Marchés
Toute l'infoSociétésMarchésForexCryptomonnaiesMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

Bourse de Paris : Paris suspend son vol avant la BCE

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
10/09/2019 | 17:59

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a terminé sans direction mardi (+0,08%), restant sur la réserve à deux jours d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) dont les investisseurs attendent de nouvelles mesures de soutien monétaire.

L'indice CAC 40 a grappillé 4,24 points à 5.593,19 points, dans un volume d'échanges important de 4,4 milliards d'euros. La veille, il avait fini en petite baisse de 0,27%.

La cote Parisienne a démarré stable avant de céder du terrain et de revenir s'ancrer à l'équilibre.

"Nous avons des marchés qui évoluent un petit peu en ordre dispersé avec l'Europe qui se maintient plutôt bien mais les Etats-Unis qui sont dans le rouge", a souligné auprès de l'AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Cela montre, a-t-il poursuivi, que "le marché européen, pour l'instant, reste axé sur des questions de politique monétaire, voire de relance budgétaire" alors que les "investisseurs américains prennent leurs gains, notamment sur les valeurs technologiques (Microsoft, Alphabet)".

"Le marché est attentiste mais reste globalement positif, il n'y a pas vraiment d'aversion au risque par rapport" à la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) de jeudi, même si "clairement le marché en attend" un certain nombre de choses", a complété M. Baradez.

Les investisseurs tablent en effet sur l'annonce, par l'institution de Francfort, d'un ensemble de mesures visant à stimuler l'économie: "l'annonce d'un nouveau QE (pour "Quantitative Easing", soit un programme de rachats de dette publique et privée, NDLR), une baisse de taux et des mesures qui accompagneront tout cela pour limiter les effets négatifs, notamment sur les banques", a détaillé l'expert.

Reste qu'on "ne peut pas avoir de miracle jeudi avec une passation de pouvoir (à la tête de la BCE) dans la foulée", a encore estimé M. Baradez.

Il est donc peu probable, selon lui, que la Banque centrale européenne sorte l'artillerie lourde en matière de relance alors même qu'il n'y a pas de signes avancés de récession en zone euro.

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson a affirmé mardi vouloir se démener pour trouver un nouvel accord de divorce avec l'UE, après une série de cinglants désaveux à la Chambre des Communes qui contrarient sa stratégie d'un Brexit coûte que coûte.

Les députés lui ont ainsi refusé tôt mardi l'organisation d'élections législatives anticipées.

Du côté des indicateurs, les prix à la production en Chine se sont inscrits le mois dernier à leur niveau le plus bas depuis août 2016, tandis qu'en France, la production industrielle pour juillet s'est redressée. Elle a en revanche poursuivi sa baisse en Italie au mois de juillet, à -0,7%.

EDF dévisse

En matière de valeurs, Vallourec est monté de 5,53% à 2,88 euros après avoir chiffré à 900 millions de dollars sa part d'un contrat annoncé en août pour la fourniture de tubes pour l'industrie pétrolière à Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC).

Bic a profité (+5,08% à 61,05 euros) pour sa part d'un relèvement de sa recommandation à "neutre" contre "sous-performance" auparavant par Exane BNP Paribas.

EDF a pâti en revanche (-6,77% à 10,12 euros) de l'annonce d'un potentiel défaut de fabrication de composants de réacteurs nucléaires fournis par sa filiale Framatome.

Le secteur bancaire a fini bien orienté, comme la veille, sur fond de remontée des taux d'emprunt et d'espoirs de la mise en place, par la BCE, d'un dispositif pour gommer les effets néfastes des taux négatifs. Société Générale a gagné 1,61% à 25,55 euros, BNP Paribas 1,92% à 44,55 euros et Crédit Agricole 2,23% à 11,26 euros. Natixis a progressé quant à lui de 2,58% à 3,73 euros.

A l'inverse, les valeurs technologiques ont souffert, notamment de prises de bénéfices dans un secteur qui fait partie des plus performants depuis le début de l'année. DBV Technologies a perdu 3,41% à 17,01 euros, Ingenico Group 4,49% à 85,46 euros et Atos 1,81% à 67,34 euros.

Renault s'est apprécié pour sa part de 0,58% à 56,78 euros. Le directeur général du groupe, Thierry Bolloré, a estimé mardi que tout ce qui pourrait renforcer la crédibilité du management de Nissan aiderait l'alliance avec Renault, lors d'un point presse au salon automobile de Francfort.

jra/tq/az

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABU DHABI NATIONAL OIL COMPANY FOR DISTRIBUTION PJSC 0.33%3.06 Cours en clôture.3.38%
ATOS SE 0.59%75.16 Cours en temps réel.1.13%
BIC 0.08%59.1 Cours en temps réel.-4.68%
BNP PARIBAS -0.08%53.22 Cours en temps réel.0.74%
CAC 40 -0.54%6029.72 Cours en temps réel.1.32%
DBV TECHNOLOGIES 0.17%17.63 Cours en temps réel.-10.19%
ELECTRICITÉ DE FRANCE 1.08%13.55 Cours en temps réel.36.48%
ENGIE 0.70%16.595 Cours en temps réel.15.24%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.26%0.8371 Cours en différé.-0.95%
INGENICO GROUP -0.97%138.25 Cours en temps réel.42.82%
LONDON BRENT OIL -1.13%58.45 Cours en différé.-12.65%
MICROSOFT CORPORATION -3.16%178.59 Cours en différé.13.25%
NATIXIS -1.20%4.281 Cours en temps réel.8.16%
NISSAN MOTOR CO., LTD. -0.06%504.1 Cours en clôture.0.28%
RENAULT -2.99%31.685 Cours en temps réel.-24.88%
VALLOUREC -0.37%2.165 Cours en temps réel.-23.01%
WTI -0.28%53.31 Cours en différé.-15.34%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Marchés"
21/02Wall Street finit la semaine sur un net recul
RE
21/02Wall Street : 3 sorcières ratées, coronavirus +ISM inquiètent
CF
21/02Wall Street rattrapée par les inquiétudes sur le coronavirus
AW
21/02Les actions plombées par des signes de ralentissement économique aux USA
RE
21/02CAC40 : fin de semaine laborieuse, W-Street perd sa sérénité
CF
21/02EUROPE : Les Bourses européennes refroidies par la propagation du coronavirus
AW
21/02Les valeurs à suivre lundi 24 février 2020 à la Bourse de Paris
AO
21/02Bourse Zurich: le SMI termine dans le rouge, après avoir tenté un rebond
AW
21/02BOURSE DE PARIS : Paris moins sereine face au coronavirus
AW
21/02BOURSE DE LONDRES : Londres rattrapée par ses craintes liées au coronavirus
AW
Dernières actualités "Marchés"