Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actions  >  Euronext Paris  >  Safran    SAF   FR0000073272

SAFRAN

(SAF)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Le patron de General Electric assuré d'empocher un bonus de 47 millions

30/12/2020 | 19:17
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Washington (awp/afp) - Deux ans après avoir pris les rênes de General Electric, à la dérive à la suite de mauvais paris dans l'énergie, Larry Culp voit son risque fortement récompensé: le patron de GE est assuré de toucher un bonus de près de 47 millions de dollars alors que le groupe industriel licencie des milliers d'employés, notamment en France, pour répondre à la crise provoquée par la pandémie de Covid-19.

Le bonus de M. Culp, aux commandes depuis le 1er octobre 2018, pourrait même atteindre le montant faramineux de 230 millions de dollars s'il parvenait à atteindre des objectifs financiers pourtant particulièrement bas, selon des documents adressés au gendarme américain de la Bourse, la SEC, et consultés par l'AFP.

Le grand patron avait touché près de 25 millions de dollars au titre de sa rémunération 2019.

Mais cet été, face aux difficultés rencontrées par la division aviation, qui fabrique les moteurs d'avions LEAP en partenariat avec le groupe français Safran, GE a déployé une véritable offensive de charme pour éviter le départ de M. Culp.

Le 18 août, GE a amendé le plan de rémunération de M. Culp, en adoptant de nouveaux termes très favorables au dirigeant par rapport au contrat de travail initial signé en octobre 2018.

La société a prolongé son contrat jusqu'en 2024 avec une option d'un an supplémentaire et a ensuite abaissé les objectifs financiers qu'elle lui avait fixés, lui donnant ainsi davantage de temps pour redresser l'entreprise.

L'action flambe

Dans le détail, si Larry Culp, 57 ans, pouvait permettre à l'action GE d'atteindre le seuil des 10 dollars et au-delà à Wall Street, au lieu de 19 dollars auparavant, et d'y rester pendant 30 jours, il empocherait 47 millions de dollars en stock-options, qu'il pourrait toucher en 2024. C'est le cas depuis plusieurs jours.

En août, l'action s'échangeait aux alentours de 6,67 dollars, mais s'est envolée depuis dans le sillage des marchés, enthousiasmés par les nouvelles sur le front du vaccin contre le Covid-19. Mercredi, en milieu de séance à Wall Street, elle grimpait de 2,23% à 10,80 dollars.

Larry Culp pourrait toucher un bonus total de 230 millions de dollars si l'action GE montait jusqu'à 17 dollars au moins, contre 31 dollars dans le précédent plan de rémunération.

Un objectif qu'il ne devrait pas avoir du mal à atteindre puisqu'il a jusqu'en 2025 pour y parvenir. D'ici là, l'économie mondiale devrait retrouver des couleurs, ce qui devrait affecter positivement les activités de General Electric.

Des sources internes à l'entreprise disent à l'AFP reconnaître que les primes sont extraordinaires au vu du déclin de l'entreprise, mais font remarquer que tout cet argent ne sera disponible qu'au début de 2024 au plus tôt.

"Sous la houlette de Larry, GE a fait des progrès significatifs par rapport aux objectifs qu'il avait fixés au premier jour de sa prise de fonctions en tant que PDG: améliorer la situation financière de l'entreprise et renforcer l'activité", a déclaré à l'AFP une porte-parole.

"Au vu de ces progrès, et de la détérioration significative de l'environnement opérationnel en 2020, le conseil d'administration a décidé de prolonger le contrat de travail de Larry et de remplacer ses primes de résultats".

Suppression de 13.000 emplois

Le bonus de Larry Culp a déjà été rapporté par Bloomberg, le Financial Times et d'autres médias.

La stratégie de M. Culp a entraîné "un avenir incertain pour beaucoup d'anciens employés. Bien plus incertain que celui de M. Culp", fustige Brooke Sutherland, chroniqueuse chez Bloomberg Opinion, dans le Washington Post.

GE a multiplié depuis deux ans les plans sociaux à travers le monde, et notamment sur son site français de Belfort, au grand dam des syndicats. La société, devenue un géant aux pieds d'argile, a annoncé au printemps un plan d'économies de 2 milliards de dollars, passant par la suppression de 13.000 postes. De nouvelles coupes sont à venir, a déjà prévenu le groupe.

Certes, GE est parvenu à diminuer drastiquement ses pertes l'an dernier, mais a encore enregistré une perte nette de 1,2 milliard de dollars au troisième trimestre.

Le groupe est toujours lourdement endetté. Son activité de turbines est en surcapacités, tandis que le plongeon de la demande pour les avions va impacter considérablement la production des moteurs, de pièces détachées et les services de maintenance.

afp/rp


© AWP 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DANAHER CORPORATION -2.40%214.41 Cours en différé.-1.11%
GENERAL ELECTRIC COMPANY 0.97%13.57 Cours en différé.25.65%
SAFRAN 2.66%121.75 Cours en temps réel.5.00%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur SAFRAN
04/03Safran obtient un prêt de 500 millions d'euros pour le moteur du futur
AW
04/03Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Vendredi 5 mars 2021
AO
04/03SAFRAN  : transport aérien décarboné, la BEI prêtera 500ME
CF
04/03SAFRAN  : un prêt de 500 millions d’euros de la part de la BEI pour financer ses..
AO
04/03SAFRAN  : La BEI prêtera 500 mlns d'euros à Safran pour financer sa recherche su..
DJ
04/03CAC : profite d'une rotation sectorielle pénalisant le Nasdaq
CF
04/03CAC40 : bénéficie d'une rotation sectorielle pénalisant Nasdaq
CF
04/03SAFRAN  : JPMorgan passe à l’Achat
AO
04/03BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
04/03AVIS D'ANALYSTES DU JOUR  : Airbus, Safran, Total, Capgemini, Eurofins, Neoen, R..
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur SAFRAN
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 16 041 M 19 178 M -
Résultat net 2021 1 161 M 1 388 M -
Dette nette 2021 1 793 M 2 144 M -
PER 2021 47,2x
Rendement 2021 0,94%
Capitalisation 51 977 M 62 600 M -
VE / CA 2021 3,35x
VE / CA 2022 2,81x
Nbr Employés 79 000
Flottant 82,4%
Graphique SAFRAN
Durée : Période :
Safran : Graphique analyse technique Safran | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique SAFRAN
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACCUMULER
Nombre d'Analystes 22
Objectif de cours Moyen 115,15 €
Dernier Cours de Cloture 121,75 €
Ecart / Objectif Haut 18,3%
Ecart / Objectif Moyen -5,42%
Ecart / Objectif Bas -33,3%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Nom Titre
Olivier Andriès Chief Executive Officer
Bernard-Pierre Jacques Delpit Group Deputy CEO & Chief Financial Officer
Ross McInnes Chairman
Stéphane Cueille Senior VP-Research, Technology & Innovation
Frédéric Verger Executive VP, Chief Digital & Information Officer
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapitalisation (M$)
SAFRAN5.00%62 600
TRANSDIGM GROUP INC.-7.53%32 272
AECC AVIATION POWER CO.,LTD9.15%27 140
HEICO CORPORATION-4.41%16 261
AVIC XI'AN AIRCRAFT INDUSTRY GROUP COMPANY LTD.-4.33%14 726
MTU AERO ENGINES AG-1.45%13 470