Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Clap de fin pour un premier semestre tout pourri

30/06/2022 | 09:01
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

J'espère que vous me pardonnerez ce titre un peu enfantin, mais il résume assez bien le sentiment général. Dernière séance du semestre en bourse, dans un climat un peu morose, il faut bien le dire. Quand le terme "récession" fait partie des recherches les plus fréquentes sur Google, il n'est pas étonnant de retrouver les investisseurs sur des thématiques défensives. Les premiers résultats d'entreprises à mi-exercice, attendus dans deux semaines, permettront de préciser la toile de fond. D'ici là, il est temps de clôturer la première moitié de l'année 2022.

Les marchés boursiers ont à nouveau évolué un peu dans tous les sens hier, avec la rechute des actions cycliques en Europe. Tout cela avait un air de déjà-vu avec des baisses assez marquées pour les bourses de Paris et de Francfort, pendant que Zurich et ses mastodontes défensifs surnageait (+0,02%). La vigueur du secteur de la Santé était d'ailleurs l'un des seuls points communs entre l'Europe et les Etats-Unis hier. A Wall Street, la dispersion était aussi de mise en clôture, mais sur des amplitudes ténues : -0,07% pour le S&P500 et +0,18% pour le Nasdaq 100. Le secteur pétrolier a reflué après avoir été flamboyant la veille. J'écrivais hier qu'en 2022, quand les investisseurs n'ont pas d'idée, ils achètent des Pétrolières mais ce n'est pas tout à fait vrai : ils achètent aussi de la Santé, surtout depuis le début du mois de juin.

La Santé, en l'occurrence essentiellement les gros laboratoires et les biotechs, avait connu une certaine désaffection dans le monde post-pandémique. C'est désormais terminé, d'autant que le secteur cadre parfaitement avec le contexte actuel et les craintes de récession. Ses fondamentaux sont "incroyablement robustes", comme le souligne un excellent connaisseur du secteur. Attention, je parle ici de la partie "pharma" du secteur de la santé, celle qui comprend les laboratoires qui développent et commercialisent des traitements. Pas de la partie matériel et services, qui se paie plus cher et qui est nettement moins armée pour faire face au contexte inflationniste actuel. A titre d'exemple, les "pharmas" sont désormais valorisées en moyenne 18 fois les résultats attendus 2023 tandis que les vendeurs de matériel et de services sont au-dessus de 22 fois, avec des pointes à 30 fois pour le ex-chouchous des investisseurs.

Le volet macroéconomique de la séance est étoffé avec durant la nuit la publication d'indicateurs manufacturiers chinois (le PMI officiel en l'occurrence) décevants. L'industrie est revenue en zone d'expansion en juin, mais plus faiblement que prévu. En revanche, les données sur les services ont positivement surpris. Plus près de nous, une réunion de l'OPEP+ aura lieu aujourd'hui. Le cartel ne devrait rien changer à sa politique, qui maintient depuis plusieurs mois le pétrole à très haut niveau. Les intérêts des uns ne sont pas forcément ceux des autres. De toute façon, estiment les experts, les membres de l'organisation n'ont pas beaucoup de leviers pour accroître le pompage en raison de l'état de décrépitude des infrastructures de certains pays et des sanctions qui en frappent d'autres.

Macro toujours, avec beaucoup de données de consommation aujourd'hui, en particulier en Allemagne, en France et aux Etats-Unis. Comme Wall Street se soucie des indicateurs européens comme d'une guigne, ce sont les revenus et dépenses des ménages américains, publiés à 14h30, qui feront la tendance. J'en ai déjà parlé cette semaine mais la capacité des consommateurs américains à absorber le choc inflationniste sans capituler est un déterminant important de la dynamique économique, donc de la souplesse de l'atterrissage en vue.

Côté sociétés, LVMH s'offre un beau vignoble en Californie, pendant que Trigano (camping-cars) et OVH (centres de données) publient leurs résultats. Il y aura quelques publications trimestrielles à surveiller aux Etats-Unis, notamment celles de Micron dans les semiconducteurs et de Constellation Brands dans les spiritueux.

Pour terminer, quelques mots sur le premier semestre boursier 2022, qui s'achève ce soir et qui figurera dans les annales parmi les mauvaises expériences. La plupart des principaux indices mondiaux afficheront à la clôture ce soir des baisses à deux chiffres, qui flirtent même avec les 30% pour l'ange déchu de la cote, le Nasdaq américain. Il y a quelques exceptions toutefois. Les bourses de Tokyo et de Londres sont en baisse bien plus mesurée. Le Nikkei 225 a profité de la glissade du yen et la City d'un indice FTSE100 largement dominé par les valeurs Pétrolières, la Finance, les Matières Premières et la Santé, le cocktail gagnant 2022. Mentions spéciales pour les places de Lisbonne et d'Oslo également, qui sont en hausse cette année grâce à la composition assez classique de leurs indices-phares, comme cela est expliqué ici.

La séance (et le semestre) boursière se termine un peu dans tous les sens en Asie Pacifique. Ça baisse de plus de 1% au Japon, en Corée et en Australie, c'est relativement stable en Inde et ça remonte de 1,8% en Chine continentale. Hong Kong est en gain léger à l'heure où je rédige. Les indicateurs avancés européens sont baissiers, parce que les "futures" américains sont eux aussi teintés de rouge. Le CAC40 a finalement ouvert en vive baisse de 1,8% à 5924 points.

Les temps forts économiques du jour

Plusieurs indicateurs de consommation sont attendus en Europe ce matin, dont ceux de l'Allemagne et de la France. Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage et les revenus et dépenses des ménages (14h30) précéderont l'indice PMI de Chicago (15h45). Tout l'agenda macro ici. Ce matin, la Chine a fait état d'un PMI manufacturier plus faible que prévu, quoique de retour en zone d'expansion, tandis que le PMI des services accélérait fortement.

L'euro recule à 1,0449 USD. L'once d'or s'effrite à 1816 USD. Le pétrole reste ferme avec un Brent de Mer du Nord à 116,04 USD le baril et un brut léger américain WTI à 110,05 USD. Le rendement de la dette américaine à 10 ans recule à 3,10% sur 10 ans. Le bitcoin reste scotché à la zone des 20 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • ABB : Stifel démarre le suivi à l'achat en visant 35 CHF.
  • Air France-KLM : Citigroup passe de neutre à achat en visant 1,50 EUR.
  • Barry Callebaut : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 2600 CHF.
  • Clariant : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 19,60 à 21,70 EUR.
  • Deutsche Lufthansa : Bernstein passe de performance de marché à sousperformance en visant 4,75 EUR.
  • EasyJet : Citigroup reste à la vente avec un objectif réduit de 475 à 360 GBp.
  • Edenred : Credit Suisse démarre le suivi à surperformance en visant 56 EUR.
  • El.En : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 16,10 EUR.
  • Givaudan : Goldman Sachs reste neutre avec un objectif de cours réduit de 4000 à 3000 CHF.
  • Intertek : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 5300 GBp.
  • National Grid : Jefferies passe d'acheter à conserver en visant 1070 GBp.
  • Orsted : HSBC passe de conserver à acheter en visant 930 DKK.
  • SAP : Exane BNP Paribas passe de surperformance à neutre en visant 100 EUR.
  • SGS : J.P. Morgan reste neutre avec un objectif de cours réduit de 3000 à 2350 CHF.
  • Stora Enso : SEB passe d'acheter à conserver en visant 17,50 EUR.
  • Uniper : Oddo BHF passe de sousperformance à surperformance en visant 25 EUR.
  • Worldline : Credit Suisse démarre le suivi à sousperformance en visant 36,50 EUR.
  • Zur Rose : Barclays reste à surpondérer avec un objectif de cours réduit de 173 à 166 CHF.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • TotalEnergies annonce une remise de 0,12 EUR par litre sur le prix du pétrole pour les automobilistes en France.
  • LVMH s'offre le vignoble californien Joseph Phelps.
  • Canal+ (Vivendi) a remporté l'appel d'offres pour les droits de diffusion en France de la nouvelle Ligue des champions de football pour la période 2024-2027.
  • OVH devrait dépasser son objectif de croissance cette année. Les objectifs de moyen terme sont confirmés.
  • Ocado conclut un accord pour étendre son partenariat avec le Groupe Casino en France.
  • Florence Parly devrait prendre la présidence d'Air France-KLM.
  • Quadient boucle son programme de cessions avec la vente de l'activité Shipping.
  • Aramis inaugure son second site de reconditionnement industriel de véhicules en France.
  • La Compagnie des Alpes va racheter le groupe hôtelier MMV.
  • Econocom précise l'impact du rachat de Semic.
  • SES se félicite du lancement du satellite SES-22.
  • Metabolic Explorer renonce à ses objectifs 2022.
  • Everstream déploie la solution FlexRate d’Ekinops sur un réseau optique couvrant dix Etats américains.
  • Selectirente acquiert un portefeuille de 22 commerces dans le quartier des Halles à Paris.
  • Auplata obtient une prorogation pour la tenue de son assemblée générale.
  • Donecle (dont Delta Drone détient 25%) acquiert Dronetix pour disposer d'une offre complète d'inspection aéronautique par drone.
  • Nextedia lance de son 1er programme de rachat d’actions pour 1 M€.
  • Alan Allman tire une première tranche sur son financement dilutif.
  • Trigano, Corep Lighting, Media 6, Graines Voltz, Fiducial Office Solutions et Fiducial Real Estate ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Pfizer et BioNTech obtiennent un contrat de 3,2 Mds$ des autorités américaines pour de nouveaux vaccins covid.
  • Shell va racheter la participation de 51% d'Equinor dans un projet de développement dans le golfe du Mexique aux États-Unis.
  • UBS signe un accord de 25 M$ avec la SEC américaine pour éteindre des accusations de fraude.
  • Spirit Airlines reporte le vote sur les offres de rachat.
  • The Estée Lauder relève son estimation des coûts de restructuration à entre 500 et 515 M$.
  • Novartis relance sa production de radioligands en Italie et aux USA.
  • Unilever vend l'activité israélienne de Ben & Jerry's.
  • Snap se diversifie au-delà de la pub avec une version payante, Snapchat+.
  • Le brasseur japonais Kirin cède ses parts dans son activité en Birmanie.
  • Yara organise une journée investisseurs.
  • Burberry et Tate & Lyle détachent leurs dividendes.
  • Principales publications du jour : Micron, Constellation Brands, Walgreens Boots, BabcockTout l'agenda ici.

Lectures


© Zonebourse.com 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABBVIE INC. 0.18%142.55 Cours en différé.5.28%
AIR FRANCE-KLM -1.23%1.571 Cours en temps réel.-18.53%
ARAMIS GROUP -1.04%4.562 Cours en temps réel.-67.14%
BARRY CALLEBAUT AG 0.10%2084 Cours en différé.-6.05%
BURBERRY GROUP PLC 1.19%1828 Cours en différé.-0.61%
CASINO, GUICHARD-PERRACHON SA -3.49%13.27 Cours en temps réel.-40.60%
COMPAGNIE DES ALPES -1.21%17.94 Cours en temps réel.31.59%
CONSTELLATION BRANDS, INC. 0.69%248.17 Cours en différé.-1.12%
DELTA DRONE 11.83%0.4697 Cours en temps réel.-97.90%
DEUTSCHE LUFTHANSA AG -2.22%6.597 Cours en différé.9.17%
EASYJET PLC -2.93%411.4918 Cours en différé.-23.76%
ECONOCOM GROUP SE -0.16%3.185 Cours en temps réel.-12.48%
EKINOPS 0.29%7.03 Cours en temps réel.-9.43%
EQUINOR ASA -1.38%361.45 Cours en temps réel.55.36%
GIVAUDAN SA 0.21%3359 Cours en différé.-30.05%
INTERTEK GROUP PLC 0.14%4249 Cours en différé.-24.58%
LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE 0.69%703.4 Cours en temps réel.-3.87%
MEDIA 6 -3.40%9.95 Cours en temps réel.-11.89%
METABOLIC EXPLORER 4.07%2.87 Cours en temps réel.-58.62%
MICRON TECHNOLOGY, INC. -1.30%63.86 Cours en différé.-31.44%
NATIONAL GRID PLC -0.51%1162 Cours en différé.10.21%
NEXTEDIA 1.34%0.982 Cours en temps réel.-9.44%
ORSTED A/S 1.47%813.8 Cours en différé.-3.98%
OVH GROUPE -1.40%15.13 Cours en temps réel.-39.59%
PFIZER, INC. 0.22%49.86 Cours en différé.-15.56%
QUADIENT S.A. -1.77%17.78 Cours en temps réel.-5.43%
SAP SE -0.51%92.1 Cours en différé.-25.88%
SELECTIRENTE 0.54%93.5 Cours en temps réel.-2.11%
SES S.A. -0.48%7.49 Cours en clôture.7.43%
SGS AG 0.63%2250 Cours en différé.-26.62%
SHELL PLC -0.37%2160.5 Cours en différé.33.71%
SNAP INC. 3.02%12.61 Cours en différé.-73.19%
SPIRIT AIRLINES, INC. -0.92%24.68 Cours en différé.12.95%
STORA ENSO OYJ -0.99%15.435 Cours en différé.-3.41%
TATE & LYLE PLC -0.57%796.2 Cours en différé.3.78%
THE ESTÉE LAUDER COMPANIES INC. -0.09%276.11 Cours en différé.-25.42%
TOTALENERGIES SE -0.64%51.17 Cours en temps réel.15.39%
TRIGANO -2.29%95.9 Cours en temps réel.-42.60%
UBS GROUP AG -0.47%16 Cours en différé.-2.10%
UNIPER SE -7.10%7.2 Cours en différé.-81.46%
VIVENDI SE -1.24%9.214 Cours en temps réel.-21.53%
WALGREENS BOOTS ALLIANCE, INC. 2.36%42.04 Cours en différé.-19.40%
WORLDLINE 0.07%44.03 Cours en temps réel.-10.18%
YARA INTERNATIONAL ASA -0.12%422.7 Cours en temps réel.-4.88%
ZUR ROSE GROUP AG -2.13%57.3 Cours en différé.-75.14%
Plus d'actualités
Incorrigibles optimistes
Incorrigibles optimistes
Dis-donc, ça baisse plus là
Dis-donc, ça baisse plus là
Le consommateur américain sur le gril
Le consommateur américain sur le gril