Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'UE réclame à la Pologne le versement de 70 millions d'euros d'amendes

20/01/2022 | 16:44

par Gabriela Baczynska

BRUXELLES, 20 janvier (Reuters) - La Commission européenne a adressé à la Pologne une demande de paiement d'environ 70 millions d'euros d'amendes pour avoir refusé de supprimer une chambre disciplinaire de la Cour suprême créée dans le cadre d'une réforme de la justice, a déclaré jeudi un porte-parole du bloc.

Bruxelles accuse de longue date le gouvernement nationaliste du parti Droit et Justice (PiS), au pouvoir depuis 2015, de piétiner les normes démocratiques, dont l'indépendance de la justice, une allégation rejetée par Varsovie.

La Cour de justice de l'UE a condamné en octobre dernier la Pologne à une astreinte d'un million d'euros par jour pour ne pas avoir supprimé cette chambre, une décision que Varsovie refuse de reconnaître, citant la primauté selon lui du droit national sur le droit européen.

Le porte-parole du gouvernement polonais, Piotr Muller, a déclaré jeudi à l'agence de presse publique PAP que l'exécutif européen s'immisçait dans des affaires intérieures des États membres sans aucune base juridique.

"La Pologne prendra des mesures juridiques pour empêcher les violations des traités de l'UE", a-t-il dit.

Selon l'exécutif européen, cette chambre disciplinaire permet au pouvoir exécutif polonais d'interférer dans le travail des tribunaux, au mépris de l'indépendance de la justice.

Les amendes imposées à Varsovie, qui aura 45 jours pour les régler, s'élèvent à environ 70 millions d'euros, ont confirmé à Reuters des sources au fait du dossier.

Le litige entre Varsovie et Bruxelles représente déjà un manque à gagner pour la Pologne, l'UE ayant bloqué son accès aux fonds du plan de relance européen destinés à soutenir la reprise économique après la pandémie de COVID-19.

D'autres sommes provenant du budget communautaire pluriannuel pour la période 2021-2027 sont en jeu, car Bruxelles conditionne de plus en plus souvent l'octroi des fonds au respect de l'état de droit dans les Etats membres.

Le gouvernement polonais décrit pour sa part sa réforme de la justice comme nécessaire pour rendre les tribunaux plus efficaces et affirme qu'il ne cédera pas au "chantage" de Bruxelles. (Reportage Gabriela Baczynska, version française Diana Mandiá, édité par Jean-Stéphane Brosse et Jean-Michel Bélot)


© Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
01:55L'OMS convoque une réunion d'urgence alors que le nombre de cas de variole du singe dépasse les 100 en Europe
ZR
01:27Les électeurs australiens se rendent aux urnes dans une élection serrée
ZR
01:24Des manifestants se heurtent à la police avant la réunion de Davos
ZR
01:09La Corée du Nord rapporte plus de 200 000 cas de fièvre pour le 5ème jour de la vague de COVID -Yonhap
ZR
01:07De violentes tempêtes frappent l'Allemagne, un mort et 40 blessés
RE
01:06Trois Italiens enlevés dans le sud du Mali
ZR
01:01Les États-Unis affirment que l'approche de la Turquie concernant la candidature de la Suède et de la Finlande à l'OTAN n'est pas un sujet bilatéral
ZR
00:38La capsule Starliner de Boeing se rapproche du rendez-vous avec la station spatiale lors d'un test sans équipage.
ZR
00:38Ukraine-Zelensky propose un accord à ses alliés pour obtenir une compensation de la part de la Russie
RE
00:27La ville de Shanghai, enfermée, trouve de nouveaux cas, brisant la série de "zéro COVID".
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"