Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Retour de manivelle

29/01/2021 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Recevoir par email

Le yoyo risque de continuer sur les marchés avec une dernière séance de la semaine qui démarre dans le rouge après le rebond de la veille. Les projecteurs sont toujours braqués sur les publications d'entreprises, qui se sont encore multipliées depuis hier soir, et sur les suites des mouvements spéculatifs liés à la désormais fameuse "affaire Gamestop", qui occupe toujours l'espace médiatique et qui commence même à glisser sur le terrain politique.

La semaine boursière qui s'achève aujourd'hui est certainement à classer parmi les plus bizarres de la période récente, ce qui n'est pas peu dire puisque nous vivons depuis un an dans un environnement plutôt étrange, en tout cas inédit. D'un point de vue indiciel, la situation est à peu près neutre en Europe, où les principales places financières évoluent finalement assez près de leurs niveaux de fin de semaine dernière. Aux États-Unis, Wall Street a perdu du terrain à cause d'une séance de mercredi particulièrement sanglante. Toutefois hier, les marchés occidentaux ont rebondi, même si l'affaire semblait vraiment mal embarquée en Europe en matinée, à l'image d'un CAC40 qui a perdu jusqu'à 1,5%, avant de clôturer en hausse de 0,9%.

Comment résumer les événements des derniers jours pour quelqu'un qui aurait fait l'impasse sur l'actualité financière ? Eh bien disons que le monde feutré et assez peu inclusif de la finance s'est fait sévèrement secouer par une nouvelle génération d'investisseurs capables de se fédérer en un temps record pour faire flamber certains titres. Le principe du bon vieux forum boursier, mais sur une échelle industrielle qui permet de faire bouger toutes les actions et pas seulement des smallcaps illiquides. Les stratégies démarrent du forum wallstreetbets hébergé sur Reddit, dont le nombre d'inscrits ne cesse d'enfler. Je crois me souvenir qu'il était de 1,4 million il y a dix jours, ce qui était déjà fort respectable. Il affiche ce matin 5,6 millions d'inscrits. Plus on est de fous…

Donc ces investisseurs décident que certaines sociétés méritent qu'on les aide un peu. Et ça fonctionne. La communauté a fait exploser les vendeurs à découvert sur Gamestop et AMC Entertainment. A tel point que la thématique "coulons des fonds baissiers" a traversé l'Atlantique en milieu de semaine, en créant des courants acheteurs sur certaines des actions les plus "shortées" du vieux continent, comme Unibail, Cineworld ou Ambu. Mais les choix peuvent se porter sur des sociétés perçues positivement par la communauté. Tesla il y a quelques mois, et même Nokia cette semaine. Le phénomène continue, avec des incursions de petits porteurs hier sur American Airlines et même sur l'argent. Effectivement, pourquoi ne pas tenter l'aventure sur d'autres marchés comme celui des métaux ?

Ce mouvement est réellement fascinant par sa puissance et les perspectives qu'il laisse entrevoir, à la fois positives et négatives d'ailleurs. Le feuilleton est loin d'être terminé et nous en sommes déjà à la phase d'après, celle de la tentative de reprise en mains par l'establishment, c’est-à-dire les institutions traditionnelles et les régulateurs, qui de tout temps ont eu du mal à gérer ces situations atypiques. C'est comme ça, le monde de la finance n'aime pas trop les remous. Or donc hier, certains courtiers en ligne ont commencé à limiter voire à interdire les négociations sur certains titres trop volatiles. De quoi déclencher la colère des utilisateurs, qui présumaient que tous ces gentils intermédiaires qui se piquent de démocratiser le trading dans leurs publicités étaient leurs amis. Robinhood par exemple a momentanément limité les échanges sur 13 titres. Je vous passe le tombereau d'injures reçu par la plateforme sur les réseaux sociaux. Même la vice-présidente Kamala Harris a jugé cette décision "inacceptable" car elle empêche les investisseurs particuliers d'agir "alors que les fonds spéculatifs peuvent librement négocier les actions comme bon leur semble". Robinhood qui a d'ailleurs dû tirer des centaines de millions de dollars de lignes de crédit pour renforcer ses dépôts en chambre de compensation afin de faire face aux mouvements qui s'annoncent aujourd'hui si les restrictions venaient à être levées, ce qui semble devoir être le cas.

Un sacré bazar donc, qui va encore faire couler pas mal d'encre. Cette "petite" histoire avait rejoint la "grande" en début de semaine, car elle apportait de l'eau au moulin de ceux qui s'alarment de la multiplication des phénomènes exubérants sur les marchés, en particulier du côté de la valorisation de certains secteurs et/ou actions. Ce matin, le CAC a démarré en repli de 1,5% à 5426 points. Déjà fortement baissier hier, le Nikkei 225 a encore perdu 1,9% ce matin à la clôture. Les investisseurs ont besoin de signaux tangibles en provenance de la campagne de vaccination pour valider leurs scénarios de reprise économique marquée en 2021.

Les temps forts économiques du jour

Il faudra surveiller aujourd'hui les chiffres du chômage en Allemagne (9h55) et les dépenses et revenus des ménages américains (14h30). Le PMI de Chicago (15h45), l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan et les chiffres de l'immobilier ancien (16h00) sont aussi prévus aux Etats-Unis. Cette nuit, le Japon a annoncé une contraction de 1,6% de sa production industrielle de décembre, confirmant une reprise en dents de scie.

La paire euro dollar évolue tout près de 1,21 USD. L'once d'or stagne à 1842 USD, tandis que le pétrole évolue peu, à 55,54 USD le baril de Brent et à 52,17 USD le baril WTI. Le rendement du T-Bond remonte à 1,05% sur 10 ans. Le Bitcoin recule légèrement sur les 33 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • BMW : AlphaValue reste à alléger avec un objectif de cours relevé de 63 à 72 EUR.
  • Diageo : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 3500 à 3600 GBp.
  • Flow Traders : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 34 EUR.
  • Husqvarna : DNB Markets passe d'acheter à conserver en visant 113 SEK.
  • MTU Aero : J.P. Morgan reste à souspondérer avec un objectif de cours relevé de 145 à 153 EUR.
  • Sage Group : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours relevé de 688 à 698 GBp.
  • Saint-Gobain : Davy passe de neutre à surperformance.
  • Sandvik : Deutsche Bank passe de conserver à acheter en visant 250 SEK.
  • Sartorius Stedim Biotech : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif relevé de 350 à 400 EUR.
  • SGS : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 2800 à 2900 CHF.
  • Shop Apotheke : Citigroup reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 180 à 250 EUR.
  • STMicroelectronics : Credit Suisse reste à surperformance avec un objectif de cours ajusté de 38,50 à 39 EUR. J.P. Morgan reste neutre avec un objectif relevé de 35 à 36,50 EUR.
  • TeamViewer : Deutsche Bank démarre le suivi à l'achat en visant 65 EUR.
  • The Swatch Group : UBS reste neutre avec un objectif de cours relevé de 233 à 254 CHF.
  • Zalando : Berenberg passe de vendre à conserver en visant 86 EUR.
  • Zur Rose : Citigroup passe d'acheter à neutre malgré un objectif de cours relevé de 330 à 445 CHF.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats d'entreprises

  • Elis : l'activité s'est contractée de 14,5% l'année dernière. L'entreprise confirme les projections d'Ebitda et de cash-flow libre formulées le 22 octobre dernier. Des objectifs seront probablement fournis le 9 mars, lors de la publication des résultats détaillés.
  • JCDecaux : le chiffre d'affaires 2020 a plongé de 40,6%. Le groupe ne formule pas de prévisions mais considère qu'il est bien placé pour bénéficier du rebond attendu.

Annonces importantes

Dans le monde

Résultats d'entreprises

  • Daimler : le résultat opérationnel 2020 a atteint 6,6 Mds€, au-dessus des attentes, et en amélioration par rapport à un millésime 2019 marqué par de lourdes charges exceptionnelles. Le groupe s'attend à une évolution positive de l'activité cette année.
  • Ericsson : le résultat opérationnel ajusté du T4 dépasse les attentes.
  • Givaudan : les résultats ont progressé plus vite que les revenus en 2020. Un dividende de 64 CHF sera proposé. Les objectifs de moyen terme sont confirmés.
  • Salvatore Ferragamo : le chiffre d'affaires 2020 a chuté de 33,5% à 916 M€.
  • SAP SE : le bénéfice net a baissé au quatrième trimestre, confirmant les indications données plus tôt. Le management pense que l'introduction en bourse de sa filiale Qualtrics est une bonne raison pour que les investisseurs se penchent sur la propre valorisation de SAP.
  • Signify : les résultats du T4 sont supérieurs aux attentes. La société vise un rebond de son chiffre d'affaires cette année.
  • Visa : les trimestriels sont supérieures aux attentes. Le titre progresse légèrement hors séance.

Annonces importantes

  • AstraZeneca va rendre publiques les dispositions de son contrat avec l'UE, selon FAZ.
  • General Motors prévoit de ne plus vendre de voitures diesel ou essence en 2035.
  • Akzo Nobel a confirmé son intention de racheter Tikkurila pour environ 1,4 Md€.
  • Selon la rumeur, AMC Entertainment songerait à une augmentation de capital. Une occasion de tester la fiabilité de la communauté WallStreetBets ?
  • Gamestop perd 44% à la clôture de jeudi.
  • Facebook monterait un dossier pour attaquer Apple et ses pratiques présumée anticoncurrentielles, selon The Information.
  • Moderna livrera 25% de vaccins en moins que prévu à la France en février.
  • Novavax annonce une efficacité de 89% pour son vaccin contre le coronavirus.
  • La justice américaine autorise l'extradition de deux complices présumés de Carlos Ghosn dans l'affaire Nissan.
  • Palantir Technologies et Rio Tinto signent un partenariat d'entreprise pluriannuel.
  • Sequans Communications obtient une subvention majeure de la part du gouvernement français pour le développement de la 5G.
  • Interactive Brokers a liquidé les options sur plusieurs des actions les plus volatiles du moment, notamment Gamestop, AMC Entertainment et Express.
  • Sandoz (Novartis) lance Icatibant en seringues prêtes à l'emploi aux États-Unis.
  • WeWork discute d'une fusion avec un SPAC ou d'une levée de fonds, selon le Wall Street Journal.

Ça publie aujourd'hui. Eli Lilly, Chevron, SAP SE, Honeywell, Keyence, SK Hynix, Atlas Copco, Givaudan, Banco Bilbao Vizcaya Argentaria, Siemens Gamesa, LG Electronics, Stora Enso, Signify

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
1
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALTUR INVESTISSEMENT 1.28%4.74 Cours en temps réel.-10.86%
AMBU A/S 1.10%312.1 Cours en différé.17.10%
AMC ENTERTAINMENT HOLDINGS, INC. -8.49%8.62 Cours en différé.306.60%
AMERICAN AIRLINES GROUP INC. -2.68%22.91 Cours en différé.45.28%
ARTEFACT 1.03%3.925 Cours en temps réel.26.55%
ASTRAZENECA PLC -0.59%7182.2948 Cours en différé.-1.35%
ATLAS COPCO AB -0.26%545.8 Cours en différé.29.85%
CHEVRON CORPORATION -1.11%101.78 Cours en différé.20.52%
DAIMLER AG 0.50%76.35 Cours en différé.31.46%
DELTA DRONE -5.08%0.0224 Cours en temps réel.-10.27%
DIAGEO PLC -0.77%3137 Cours en différé.9.87%
ELI LILLY AND COMPANY -1.45%181.82 Cours en différé.7.69%
ELIS 1.08%14.92 Cours en temps réel.8.29%
ENENSYS TECHNOLOGIES S.A. -0.47%1.05 Cours en temps réel.0.00%
ENERTIME 3.37%2.91 Cours en temps réel.-25.13%
FACEBOOK, INC. -0.29%311.54 Cours en différé.14.05%
FERMENTALG 1.71%2.975 Cours en temps réel.102.28%
FLOW TRADERS N.V. -0.37%37.52 Cours en temps réel.39.17%
GAMESTOP CORP. -10.91%141.09 Cours en différé.648.89%
GENFIT -0.71%3.924 Cours en temps réel.-1.00%
GIVAUDAN SA 2.23%3852 Cours en différé.0.91%
MAISONS DU MONDE 1.15%19.34 Cours en temps réel.27.83%
MICROWAVE VISION 0.00%Cours en clôture.2.36%
NANOBIOTIX -0.44%13.46 Cours en temps réel.-2.03%
NICOX S.A. -1.16%4.25 Cours en temps réel.-1.15%
ONCODESIGN -2.81%11.76 Cours en temps réel.2.98%
ONXEO S.A. -2.03%0.725 Cours en temps réel.11.67%
OSE IMMUNOTHERAPEUTICS -0.80%12.44 Cours en temps réel.74.17%
PALANTIR TECHNOLOGIES INC. -2.91%23.34 Cours en différé.-0.89%
POULAILLON 0.99%4.09 Cours en temps réel.2.79%
SAGE GROUP PLC 0.59%651 Cours en différé.11.17%
SAP SE -0.05%111.24 Cours en différé.3.75%
SARTORIUS STEDIM BIOTECH 2.01%370.2 Cours en temps réel.24.55%
SGS AG -0.73%2714 Cours en différé.2.40%
SHOP APOTHEKE EUROPE N.V. 4.68%198.9 Cours en différé.28.21%
SIEMENS GAMESA RENEWABLE ENERGY, S.A. -0.20%29.48 Cours en différé.-10.79%
SIGNIFY N.V. -0.04%44.67 Cours en temps réel.29.45%
SMCP S.A 0.25%5.98 Cours en temps réel.19.92%
STORA ENSO OYJ 0.03%16.21 Cours en différé.3.48%
SUPERSONIC IMAGINE 0.00%1.48 Cours en temps réel.15.63%
UMALIS GROUP -3.16%3.06 Cours en temps réel.20.47%
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD SE 0.09%68.58 Cours en temps réel.6.12%
VISA INC. -0.47%221.47 Cours en différé.1.25%
WITBE -2.35%7.06 Cours en temps réel.-29.12%
ZALANDO SE 1.64%86.6 Cours en différé.-6.48%
ZUR ROSE GROUP AG 2.82%347 Cours en différé.19.08%
Réagir à cet article
buffet7 - Il y a 2 mois arrow option
Le sand and P doit faire son pullback dans la zone des 3376 points, plus hauts d'avant le crac covid de février 2020, pour garder une saine tendance haussière de moyen terme. C'est ce qu'il essaie de faire. Toutefois, avec un vix à 33, reflet de la peur ambiante, je ne pense pas qu'il baisse autant car à 33, tout le monde est couvert. On aurait un vix à 11 ou 11, c'est clair que l'on pourrait y aller tout droit. Ce que je ne m'explique pas en revanche, c'est un marché qui monte depuis des semaines avec un vix en moyenne à 25. Peut-être c'est la fed qui achète des etfs...
  
  
  • Publier
    loader